Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Motion de la Coalition pour la libération du président Gbagbo à Monsieur Laurent Fabius

Chers camarades, Amis panafricanistes, Amis de la Côte d’ivoire, Défenseurs du droit de la liberté des peuples opprimés. Les élections présidentielles en France se sont achevées par la victoire du candidat socialiste Monsieur françois Hollande, changement que nous avons accueilli pour la plupart avec beaucoup d’enthousiasme. Quoi de plus normal quand on sait que cela sonnait la fin d’un régime qui avait causé de nombreuses victimes en Afrique et en Côte d’ivoire, désastres qui n’ont toujours pas fini de s’estomper. Si le nouveau locataire du Palais de l’Elysées a porté sa campagne sur le thème du changement à tout point de vue en voulant mener une politique plus juste pour une Présidence normale, les contours de sa politique internationale, principalement celle qui est menée en Afrique subsaharienne nous laisse sceptiques. Nous avons saisi sa volonté de retirer les troupes françaises d’Afghanistan avant la fin de l’année 2012, de poursuivre des relations avec l’axe sud de la méditerranée. Cependant , pas un mot sur la françafrique, cette boite de Pandore, source de tous les maux en Afrique , politique d’ingérence au service de réseaux mafieux, avec son cortège d’humiliation , de crimes impunis, d’assassinats politiques, et de guerres néocoloniales au service de la grandeur de la France . La formation du nouveau gouvernement est venue confirmer les réserves que nous émettions quant à la nature du changement tant exalté lors de la campagne présidentielle, changement qui doit aussi se faire pour les peuples longtemps opprimés, ces damnés de la terre que nous sommes, dans une posture moins humiliante, dans le strict respect de notre souveraineté et notre droit inaliénable à disposer de nous-mêmes. C’est en cela que nous avons décidé de porter nos doléances et inquiétudes à travers cette Motion au Premier responsable du Quai d’Orsay Monsieur Laurent Fabius.



MOTION POUR UNE DIPLOMATIE A VISAGE HUMAIN EN CÔTE D’IVOIRE

À MONSIEUR LAURENT FABIUS MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE


MONSIEUR LE MINSTRE,

Réalité incontournable de l’histoire, la guerre apparait par sa violence, nier le principe de la politique, fondée sur le dialogue et l’accord des intérêts entre Etats. La férocité dont elle fait preuve, semble témoigner d’une régression vers une époque sauvage, pré-politique, au point que certaines personnes, conscientes dans le développement de la civilisation, ont pu penser que la guerre serait bientôt dépassée. Malheureusement, à cette époque où l’on pouvait penser l’humanité éloignée de « la guerre de tous contre tous », elle est devenue « la continuation de la politique par d’autres moyens ». Le XXème siècle que l’on pouvait considérer comme le siècle des progrès techniques et scientifiques, a été un siècle de conflits, manifestation de la barbarie de l’homme., dressant les Nations les unes contre les autres , ou laissant s’affronter diverses idéologies opposées les unes aux autres. D’aucuns croyaient que cette longue période d’instabilité allait s’estomper par la création de l’Organisation des Nations Unies dont la charte mettait l’accent sur « le Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Cependant, c’est à un affrontement bipolaire que l’on a assisté entre les Etats-Unis et l’Ex-URSS, affrontement donnant lieu à des crises qui ont failli précipiter l’humanité dans le gouffre, crises qui ont connu leurs paroxysmes à Berlin, en Corée et à Cuba en 62, dans l’affaire dite « crise des missiles ». Le remodelage du monde après la chute du mûr de Berlin en Novembre 89, a mis fin aux régimes totalitaires et aux démocraties populaires et suscité de nombreux espoirs dans les pays du tiers-monde. L’idée d’un monde assurant la promotion de la démocratie et le respect des droits de l’Homme a habité à cette période les esprits. L’avènement du multipartisme en Afrique francophone, dont l’impulsion a été donnée par la conférence de la Baule sous les auspices du Président français Monsieur françois Mitterrand, a fait naitre beaucoup d’enthousiasme dans cette partie du monde. Cependant, moins d’un quart de siècle après ce bouleversement politique historique, le nouvel ordre mondial a miné les espoirs des peuples du tiers-monde, en les soumettant aux volitions des tenants du capitalisme, actions qui contestent leur souveraineté et leur désir d’émancipation tant espérée. Cette action nocive se manifeste de plusieurs manières : ingérences militaires, actions diplomatiques et autres pressions découlant d’un statut de Membre permanent au sein du Conseil de Sécurité, afin d’obscurcir non seulement l’horizon des peuples du tiers-monde, mais pour asseoir leur hégémonie sur ces peuples. Si nous avons ensemble combattu les régimes tels que le fascisme et le Nazisme, régimes qui bafouaient la dignité humaine et contestaient les droits inaliénables de la personne, ce n’est pas pour reproduire les mêmes reflexes qui ont failli en d’autres temps précipité l’humanité dans le gouffre. Les errements de la boiteuse SDN, restée impuissante face à l’ANSCHLUSS et à l’invasion de la Pologne, marquant le début de la seconde guerre mondiale, sont pour nous des souvenirs de sinistre mémoire. Il convient d’éviter que semblable évènement ne se reproduise aujourd’hui. La diplomatie doit pour cela se faire à visage humain. Malheureusement, la paix perpétuelle, ce vœu pieux, projet que nous reprenons aujourd’hui à notre compte, semble devenue rêve de pure chimère, aspiration illusoire, du fait d’une diplomatie française agressive, belliqueuse, menée par votre prédécesseur Monsieur Alain Juppé, diplomatie dont nous ne pouvons aujourd’hui nous accommoder, attestant la thèse de Robert Cooper sur l’ordre actuel des Nations : La Lybie, le Niger, le Mali et la Côte d’ivoire, pays aujourd’hui déconstruits, portent les stigmates de cette déconfiture causée par Alain Juppé.

Rappelant que, la Charte de l’Atlantique, rendue publique la 14 avril 1941, esquisse de l’architecture des institutions internationales, mettait l’accent sur l’autodétermination des peuples, l’une des lacunes de la SDN, afin d’éviter les mêmes erreurs qu’en 1919.

Rappelant que cette même Charte, souligne l’obligation de favoriser la jouissance par tous les Etats , grands ou petits , vainqueurs ou vaincus , de l’accès à égale condition à l’échange et aux matières premières nécessaires à leur épanouissement économique.

Rappelant qu’après la destruction finale de la tyrannie nazie, le monde libre espérait voir s’instaurer une paix qui offrirait à toutes les Nations les moyens de vivre en toute sécurité au sein de leurs propres frontières., et la nécessité du désarmement des Nations qui menacent ou peuvent menacer d’agression d’autres Nations hors de leurs frontières.

Rappelant que nos efforts respectifs doivent être concentrés sur la promotion de la démocratie d’une part, mais d’autre part sur le respect de notre souveraineté ainsi que le fonctionnement régulier de nos institutions.

Considérant que, l’Afrique, aujourd’hui encerclée de part et d’autre du continent, de Ceuta à Djibouti, par la présence de puissances étrangères.

Conscients du désastre que représente cette présence qui s’assimile à une occupation, situation qui plonge l’Afrique et ses nombreuses populations dans des conditions de vie pathétiques.

Rappelant que, dans un passé récent, l’implication directe de la France dans les affaires intérieures de la Côte d’ivoire, s’apparente à une recolonisation, avec les massacres causés par la Force Licorne et l’ONUCI, qui ont participé à la guerre aux côtés des rebelles, à la capture et au transfèrement du Président démocratiquement élu son excellence Laurent Gbagbo ; situation qui a entrainé des inimitiés entre les deux pays.

Conscients du fait que si rien n’est fait pour améliorer les rapports existant entre les deux pays qui ne sauraient être bafoués.

Soucieux du fait qu’une collaboration entre nos deux pays, dans le respect des principes chers à nos institutions et au droit international, est une nécessité absolue.

Il en résulte que, violer de tels principes, au nom et pour les intérêts de la France, pourrait nous plonger dans un engrenage ultérieur.

Considérant que, notre humble héritage, que nous ont légué nos prédécesseurs pour notre dignité, fruits de multiples et épiques luttes, doit être assuré sans des velléités d’ingérence, qui ont longtemps obscurci l’horizon de nos peuples.

Conscients du désastre causé par la diplomatie française sous votre prédécesseur, en Côte d’ivoire et en Afrique,

Sachant que, les actions de l’ONU et de la France, en Côte d’ivoire ont manqué à leurs obligations de neutralité et de maintien de l’ordre, participé aux massacres des populations civiles et militaires, au bombardement de la Résidence du Président Laurent Gbagbo, et détruit des millions de vie humaines perdues par cette guerre injuste.

Nous inscrivant dans la droite ligne de l’Américain Roger Nash Baldwin, fondateur de la ligue internationale des Droits de l’Homme, dont l’impulsion a été donnée en 1898 à l’occasion de l’Affaire Dreyfus.

Sachant que l’idéal du Président Churchill a mis l’accent sur le règne de la sécurité, de la justice entre les Nations, seule chance de créer la paix à travers le monde, et que dans cette optique, le règne de la raison doit mettre fin à la domination des Etats plus grands sur les plus petits.

Nous, Mouvements, Associations, Membres de la société Civile et Partis Politiques ivoiriens, demandons :

La fin de la subordination de la Côte d’ivoire par la France.

Le retrait des troupes françaises de la Côte d’ivoire.

Une nouvelle politique diplomatique qui mette l’accent sur le respect de notre souveraineté et notre indépendance vraie.



Fait à Paris le 25 mai 2012

MADAME CHRISTINE ZÉKOU

PRÉSIDENTE DE LA COALITION






AIRD-CODESCI-CRI PANAFRICAIN-CRD-MER-MFUE-3 MILLES FEMMES-NPR





Samedi 26 Mai 2012
Lu 234 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1177 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1388 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 634 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 698 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Interview-« Le vrai nom de Kabila est Hippolyte Kalambé, Kagamé construit le Rwanda avec... https://t.co/y4lwo4fcBN https://t.co/LNxAhiOsun
Mercredi 7 Décembre - 11:07
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Presse : UNJCI, 25 ans de confraternité: L’Union nationale des... https://t.co/mHySNAZsuS https://t.co/t2nNbTDWay
Mercredi 7 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : GADJI CÉLI ET LES ARTISTES RÉSISTANTS - LIBÉREZ NOTRE PRÉSIDENT GBAGBO -... https://t.co/1z8Rj7qedz via @YouTube
Mardi 6 Décembre - 16:50
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ - La pagaille des témoins en vidéo conférence: Un nouveau... https://t.co/Rj93niqxIP https://t.co/s4q5a9BsiI
Mardi 6 Décembre - 16:10

Facebook

Partager ce site