Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Menace de déstabilisation: Le préfet d'Agboville dénonce la présence de miliciens dans des forêts La chefferie interpellée

Les rumeurs de présence de miliciens en formation à Agboville prennent de plus en plus un cachet officiel. Ce qui était considéré jusque-là comme une fausse alerte commence à se rapprocher de la vérité.


Menace de déstabilisation: Le préfet d'Agboville dénonce la présence de miliciens dans des forêts La chefferie interpellée
Surtout quand l’autorité s’y met pour la confirmer. Hier mercredi, l’information a été fournie par le préfet de région, préfet du département d'Agboville, Bako Digbé Anatole Privat, lors d'une réunion publique en présence de la notabilité, des élus, des chefs religieux et des directeurs régionaux. Le gouverneur s'est voulu on ne peut plus clair. «Les rumeurs sont trop persistantes et récurrentes, quant à la présence d'un camp militaire chez vous », a lâché l’autorité. Qui a ajouté qu'il y a trop de rumeurs sur la région d'Agboville, dont on dit qu'elle n'a pas encore "digérée "les derniers évènements qui ont vu la chute du président Laurent Gbagbo.

Selon Bako Privat, il lui revient que des populations «veulent se venger à partir d'Agboville ». Il a expliqué que devant cet état de fait, deux attitudes s'offraient à lui. «Soit je laisse les miliciens continuer de s'entrainer avec toutes les informations à ma disposition et au moment ou je sais qu'ils sont sur les lieux, je fais intervenir l'armée pour les prendre la main dans le sac». Mais, déplore le préfet, cette approche a l'inconvénient de voir l'armée régulière affronter des miliciens en pleine préparation. «C'est du sang qui va encore couler et le sang a déjà trop coulé», a-t-il dit.

Le préfet de région a affirmé ne pas vouloir privilégier cette voie, mais préfère plutôt la sensibilisation par le biais des chefs de village. Bako Privat a par ailleurs rappelé qu'il ne s'agit que de rumeurs persistantes. Pour l'heure, il dit n'accuser personne puisqu'il ne possède aucune preuve. Interpellé sur le phénomène général d'insécurité à Agboville, le préfet a soutenu que «la situation sécuritaire s'est améliorée». Néanmoins, déplore l’autorité préfectorale, on ne peut rien faire sans moyens. Bako Privat a jeté un pavé dans la marre en déclarant publiquement que «personne ne nous a apporté de soutien», avant d'ajouter : «nous n'avons pas encore eu d'oreille attentive auprès de ceux qui doivent nous entendre».

La chefferie interpellée

«Certains chefs de village ont connaissance de ce qui se passe dans leurs villages», a affirmé le patron de l'administration, qui a enjoint la chefferie de "sensibiliser" les jeunes. Il a révélé qu'il regardait "secrètement" le problème, espérant que "discrètement" chacun jouerait son rôle de médiateur et de pacificateur. Malheureusement, déplore Bako Privat, le problème a pris des "proportions alarmantes", qui l'ont contraint à interpeller publiquement les chefs de village lors d'une manifestation publique à Grand Yapo (14 km d'Agboville), début mai.

A propos, le préfet a corrigé une information selon laquelle il aurait affirmé, ce jour-là, que des miliciens Pro-Gbagbo seraient dans les forêts. «J'ai plutôt dit que des miliciens s'entraineraient dans vos forêts», car précise le préfet, «il pourrait éventuellement s'agir de dissidents des Frci ou d'autres mécontents». Revenant sur l'actualité, il a affirmé recevoir des informations avec précision sur le nom des villages ainsi que des combattants et leurs encadreurs. «Je ne peux pas attendre qu'il y ait des affrontements en brousse pour réagir. Je prends donc à témoin les chefs de village, les chefs de communautés ainsi que les chefs religieux», a averti l'autorité. «Ouvrons les yeux et demandons à nos enfants de mettre balle à terre», a dit le préfet. Qui a demandé aux chefs de village de rappeler aux enfants que l'on peut perdre encore plus de proches ou soi-même sa vie en voulant se venger. «Pour ceux qui auraient connaissance ou qui connaitraient ceux qui s'entrainent dans ces villages, qu'ils aillent leur parler», a conclu Bako Privat.

Les réactions de Mgr Alexis Touably et des élus

L'homme de Dieu a jugé inquiétants les propos du préfet, car selon lui, tant que les journaux se faisaient l'écho de cette information, il pouvait considérer qu'il s'agit de rumeurs. Aujourd'hui que l'information est donnée par le préfet de Région, elle est vraiment inquiétante, a-t-il dit. Il a annoncé que l'église fera sa part pour prêcher la bonne parole et apaiser les cœurs.

Mgr touably a encouragé les chefs de village qui ont connaissance de tels faits, à essayer d'apporter des solutions rapides. Mais l'évêque s'est interrogé quant au poids réel des chefs de village dans ce contexte actuel, où les jeunes en armes sont très bien préparés et moralement motivés. Il s'est refusé à préconiser le recours à la violence et demande plutôt aux autorités de chercher d'autres voies, dont l'appel aux hommes "de poids" comme conciliateur.

A l’instar de Mgr Touably, M. N'Guessan Yavo, 2ème vice-président résident du Conseil général d'Agboville, a pris part à la rencontre. L’élu régional a affirmé que son institution ignore tout des individus qui se trouveraient dans les forêts d'Agboville. Le doyen Yavo a relevé que tout étant parti de rumeurs appuyées d'informations précises du préfet, la voie royale est la concertation.

Aussi préconise-t-il d’urgence la recherche de solution dans la "sérénité", le problème étant selon lui "d'envergure nationale". Par sa voix, le Conseil général d'Agboville recommande l’instauration d’un dialogue, dans la confiance, s'adresser à tous ceux qui ont eu à distribuer des armes à des non ayants-droit. «Ils pourront dire à qui ils ont remis telles ou telles armes», s'est dit convaincu le doyen Yavo. «Il faut poser le problème sereinement et je crois qu'au bout de deux mois d'échanges francs, sincères et cordiaux, les populations pourront dormir tranquille». Le vice-président a informé le préfet que le conseil a pris acte et proposera des voies de sortie, car souligne-t-il avec un brin d’humour, «il y a des solutions qui ne se trouvent pas sur la place publique». C’est quasiment la même réaction qu’a partagée le député Martin M’bolo.

Pour ce dernier, «si les faits sont avérés, il faut un message d'apaisement car on ne résout pas les problèmes par la violence. Il faut appeler les parents et leur faire comprendre le sens de la paix dans une communauté donnée ». Aussi, a-t-il indiqué, son devoir en tant qu'élu est de "vérifier" l'information. «Ces rumeurs fusent de partout, mais il reste à vérifier qu'elles sont effectives. Si l'information est vérifiée, je prends l'engagement de me rendre dans les localités pour sensibiliser les parents», a dit l’élu sous la bannière ‘’indépendant’’ à l’Assemblée nationale.

Martin M’bolo recommande la voie pacifique dans la résolution de ce problème et s’oppose catégoriquement à tout recours à la violence. «Je refuse que nous utilisions la violence pour régler ce problème», a souligné l'honorable député. Qui interpelle les hommes politiques ainsi que la presse qu’il invite à la tempérance. «L’heure n'est plus à la guerre mais aux débats d'idées», a soutenu le député d'Agboville sous-préfecture.


Jean-Yves BOKA
Correspondance particulière in L'Inter
Jeudi 31 Mai 2012
Lu 308 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1736 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site