Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Mel Eg Théodore, président de l’Udcy : «Je ne vais pas renier Gbagbo»

Membre du Cnrd et de la nouvelle plate-forme politique dénommée Lmp, l’ex-ministre Mel Théodore qui préside l’Union démocratique et citoyenne (Udcy) soutient qu’il ne reniera jamais le président Laurent Gbagbo. Il appelle, par ailleurs, le régime Ouattara à des gestes d’apaisement.


Mel Eg Théodore, président de l’Udcy : «Je ne vais pas renier Gbagbo»
Notre Voie : Vous sortez d’un congrès qui vous a confié un autre mandat de 5 ans. Que peut-on retenir de l’état de votre parti ?

Mel Eg Théodore : Nous saisissons l’occasion que vous m’offrez pour remercier l’équipe de Notre Voie qui a couvert notre événement. L’Udcy se porte bien. Notre parti a subi beaucoup de dégâts au plan moral et au plan matériel. Mais, nous avons apprécié qu’au moment où nous ne nous attendions pas à une grande participation des militants de l’intérieur, nous avons observé que plus de 500 délégations sont arrivées au congrès. Ce qui traduit la vitalité de notre parti.

N.V. : L’Udcy s’est doté d’une commission chargée de la réconciliation. Quelle est votre recette pour parvenir à la réconciliation nationale?
M.E.T. : Le Congrès a effectivement pris une résolution instituant une commission citoyenne pour la réconciliation. De même le congrès a approuvé le pacte fraternel que nous avons proposé pour parvenir à la réconciliation des Ivoiriens. Le parti a demandé à la commission citoyenne de réconciliation de suivre et de défendre ce pacte fraternel.

N.V : L’Udcy a participé aux dernières législatives, vous êtes rentré d’exil et votre parti était au dialogue républicain initié par le gouvernement à Grand-Bassam. Qu’avez-vous obtenu concrètement après tous ces gestes ?

M.E.T. : Nous ne nous attendions pas à obtenir quelque chose de particulier. Vous savez que Grand-Bassam a été une réunion de prise de contact et de présentation des griefs des uns et des autres. Donc nous avons fait le tour de toutes ces questions. Je dirais que si nous sommes allés à Grand- Bassam, c’est parce qu’un certain nombre de choses que nous avions demandés avaient connu un début de commencement. Notamment la libération d’un certain nombre de personnes qui étaient en détention préventive. Evidemment, il y a eu des couacs et les positions se sont raidies à nouveau. C’était du gagnant-gagnant, parce que nous avons fait un premier pas, un second et il y avait une volonté. C’était un début, c’était un bon début.

N.V. : Où en êtes-vous avec ce dialogue républicain depuis l’étape de Grand-Bassam ?

M.E.T.: Nous avons souhaité que ce cadre permanent puisse suivre les questions que nous avons évoquées. Mais pendant que nous sommes en train de réclamer que le gouvernement reprenne le dialogue, nous sommes heureux de voir que nous sommes convoqués le 25octobre prochain. Nous verrons s’il y a de bonnes nouvelles qui vont être annoncées. Peut-être, ce sera la reprise des discussions sur des points précis.

N.V. : Pendant que vous êtes dans cette dynamique, le secrétaire général du Fpi Laurent Akoun et l’ex-ministre Alphonse Douati sont emprisonnés. Qu’en pensez-vous ?

M.E.T. : Nous déplorons tous cette situation. Mais, il faut pouvoir le dire à la bonne oreille. C’est pour cela que nous proposons ce pacte fraternel. J’invite donc les camarades du Fpi à ce dialogue. Que cette volonté soit clairement affichée. Depuis la table-ronde de Linas-Marcoussis, nous avons une position de principe et une position de compromis. Il faut aller à la table de négociation pour faire valoir ses positions. Faire avancer la position de compromis si la position de principe n’est pas acceptée. On peut toujours sauver quelque chose.

N.V. : Pour vous, il faut une démarche vers la paix. Mais le pouvoir estime que les poursuites judiciaires doivent aussi se faire. Pensez-vous qu’on peut avoir la réconciliation pendant qu’on emprisonne ?

M.E.T. : Nous attendons des actes d’apaisement de la part du gouvernement. Le gouvernement joue sa partition de gouvernement. Nous attendons que les procureurs jouent leur partition et les juges auront à trancher et à dire la vérité. Ce que nous avons souhaité et que nous soutenons dans le pacte fraternel, c’est que le président de la République qui en a la possibilité, puisse demander une accélération de l’ensemble de ces procès pour être sur la table du juge. Vous savez qu’il y a des gens qui ont été arrêtés mais qui n’ont pas commis de délits particuliers. Mais le procureur poursuit en avançant l’argument de la paix sociale et de trouble à l’ordre public. Il est obligé de poursuivre. Mais le juge apprécie et est censé juger en liberté de conscience. A mon sens, la situation de nos frères et sœurs qui se trouvent dans les liens de la captivité mérite d’être examinée avec beaucoup de sérénité. Donc il faut explorer toutes les voies de recours qui nous sont offertes.

N.V. : Lors de son Congrès, l’Udcy a réaffirmé son appartenance à la Ligue des mouvements pour le progrès (Lmp). Pourquoi cette entité à l’intérieur du Cnrd ?

M.E.T. : Nous avons mis en place une plate-forme pour débattre des questions politiques à notre niveau. Cela ne veut pas dire que nous n’allons pas assister aux réunions du Cnrd. Il n’y a pas de contradiction. Nous avons notre chapeau commun mais les axes d’approche politique étant différents, nous avons mis en place notre plate-forme. Nous sommes des petits partis donc le besoin d’unité est beaucoup plus important que le Fpi qui est un grand parti.

N.V. : Etes-vous encore en contact avec le Fpi qui était votre allié avant la dernière présidentielle ?

M.E.T. : Bien sûr, nous sommes en contact. Nous avons récemment eu une réunion avec le Fpi au siège provisoire de ce parti. Et c’est Appiah Kabran qui a conduit la délégation de la Lmp. La réunion a duré plus de 3h. Nous avons harmonisé et coordonné nos points de vue. Nous sommes en contact avec le Fpi et je souhaite que cela demeure.

N.V. : Dans l’esprit de certains Ivoiriens, la Lmp a été créée pour faire le jeu du pouvoir en isolant le Fpi. Que répondez-vous ?

M.E.T. : Le temps nous donne raison car nous continuons d’entretenir des relations avec le Fpi. Ceux qui ont pensé que c’est pour faire le jeu du pouvoir et isoler le Fpi ne font que construire dans leur propre esprit.

N.V. : Est-ce que Mel Théodore et ses camarades de la Lmp acceptent qu’on les appelle encore des partis pro-Gbagbo ?

M.E.T. : Ce n’est pas une histoire d’accepter. C’est ce que nous avons vécu et c’est ce que nous sommes. Personne n’a renié Laurent Gbagbo. J’ai toujours dit que ce n’est pas un crime de soutenir quelqu’un. Maintenant que Gbagbo se trouve dans une situation quelque peu difficile, c’est normal que ses partisans ressentent cette difficulté. Que les uns et les autres sachent que c’est la loyauté qui fait qu’un homme est un homme. Si vous virevoltez comme il y en a beaucoup dans ce pays, ça veut dire que vous n’avez pas de conviction. Moi, je suis un pro-Gbagbo parce que je suis un ami de Laurent Gbagbo. Je ne vais pas le renier pour dire que je ne le connais pas. Ce n’est pas mon état d’esprit. En revanche, il faut que cela soit clair. Même si nous sommes des pro-Gbagbo, nous sommes dans une situation dans laquelle nous sommes obligés de trouver une porte de sortie. Si nous sommes enfermés dans un labyrinthe et quelqu’un nous ouvre la porte, je ne refuserai pas d’en sortir.

Interview réalisée par Benjamin Koré in NOTRE VOIE
Lundi 22 Octobre 2012
Lu 446 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site