Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Mamadou Koulibaly «opposé à ceux qui disent à Compaoré de partir» de la Côte d’Ivoire


Mamadou Koulibaly «opposé à ceux qui disent à Compaoré de partir» de la Côte d’Ivoire
Le Président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER, parti politique d’opposition) Mamadou Koulibaly, s’est "opposé", samedi, à "ceux qui disent à Blaise Compaoré" de partir de la Côte d’Ivoire où il a été accueilli après démission le 31 octobre dernier.

L’ancien Président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly qui s’exprimait en marge du 2è Congrès ordinaire de son parti à la Bourse de travail de Treichville (Sud d’Abidjan), s’est dit "totalement opposé à ceux qui disent à Blaise Compoaré" de partir de la Côte d’Ivoire. Pour lui, la Côte d’Ivoire doit "rester" toujours "un pays d’hospitalité".

"Blaise Compaoré pourra rester en Côte d’Ivoire aussi longtemps qu’il voudra (…) ‘’, avait déclaré mardi devant la presse, le Président Alassane Ouattara.

"La Côte d’Ivoire est reconnaissante envers le Président Compaoré. C’est donc naturellement que nous l’accueillons chez nous’’, avait-il ajouté en réponse aux partisans de l’ancien Chef de l’Etat Ivoirien Laurent Gbagbo qui viennent d’initier une opération baptisée "Comaporé déhors’’.

L’ex-Président Bukinabè, contraint à la démission le vendredi 31 octobre face à un mouvement de contestation populaire, a trouvé dans la soirée du même jour, refuge à Yamoussoukro où il a été accueilli avec sa famille ainsi que ses proches.

APA
Lundi 10 Novembre 2014
Lu 582 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 10/11/2014 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Koulibaly,

J’ai compris que ta vie politique, c’est le contraire du conventionnel, tu étais content que le président Laurent Gbagbo soit transféré à La Haye, par contre, tu ne reconnais pas de Blaise Compaoré comme criminel avéré, le plus grand désorganisateur de notre pays, cela te regarde.

Si tu veux jouer le rôle de polémiste, les ivoiriens sont fatigués, on en a assez de tes « turpitudes. » Si tu veux terminer ta carrière politique par voie de garage, continue à te discréditer.

L’hospitalité nous a donné le monument criminel dont Alassane Dramane Ouattara si tu ignores cela, je dis que tu te moques ou alors, tu veux gagner la sympathie des français pour devenir aussi sanguinaire.

Puisque, tu as l’air de t’en foutre des ivoiriens. On ne laissera plus personne que la France pourra placer dans notre pays.

Pourtant PRAO qui est du même groupe que toi, a été le premier à signaler le cri d’alarme, que la présence de Blaise Compaoré est nuisible et toi tu parles de l’hospitalité.

C’est triste que tu ne sois pas dans la normalité avec ton savoir, il faut que tu dises toujours le contraire pour te faire remarquer. Tu es un ivoirien instruit « NUL », tu n’apportes rien, que des différends.

2.Posté par Jean Kampala le 10/11/2014 20:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que reprochez - vous à M.Koulibaly? N''est-ce pas Blaise Compaoré le criminel avéré qui jadis à été reçu avec trompettes et tambours à Mama par Laurent GBAGBO?

3.Posté par Akossia Pierre le 11/11/2014 02:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Kampala,

Bien sûr, le président Laurent Gbagbo a reçu Blaise Compaoré en tant que représentant d'un peuple, le Burkina Faso, par le biais de la diplomatie et au gré de la géopolitique et ce criminel n’était pas venu pour vivre en Côte d’Ivoire.

Or, le sbire de la France qu’est Blaise Compaoré a été le point anguleux de déstabilisation de la Côte d’Ivoire et ainsi que d’autres pays d’Afrique, la France nous l’a encore imposé.

Et nous avons dans notre pays un président fantoche, un putschiste ultra criminel du même rang que Blaise Compaoré dont Alassane Dramane Ouattara mossi DAWA non conforme à la loi constitutionnelle de notre pays et celui-là aussi a été imposé par la médiocrité de Nicolas Sarkozy et choyé par François Hollande.

Notre pays est en état de siège par la France, en commettant du vol et de l’assassinat avec maltraitance et si Mamadou Koulibaly veut faire l’intéressé, c’est avec son subconscient de citoyen, c’est-à-dire accepter l’humiliation de son pays pour se faire plaire à la France.

Il aime se démarquer de bassesse et du comportement indigne, voilà l’homme que tu défends dans le vide.

4.Posté par Didigbé le 11/11/2014 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pourtant pas difficile de comprendre la réaction de Mamadou Coulibaly. Il est tout à fait dans sa logique.C'est elle qui lui a permis-si vous l'avez oublié- de s'assurer la liberté de circuler à Abidjan et à travers la Côte d'Ivoire et de parler du régime Ouattara comme il le fait sans être inquiété le moindre du monde. Ce qui est tout de même on ne peut plus étonnant pour le No 2 d'un régime dont tous les barons ont été arrêtés et jetés en prison comme des pestiférés, s'ils n'ont pas fui en exil pour les plus chanceux ou tout simplement déportés à la Haye pour d'autres--pour les moins chanceux. Et puis quel pouvoir avez-vous de faire partir B.C. de la Côte d'Ivoire?Si vous le pouvez c'est que vous pouvez faire revenir le Président Gbagbo de la Haye! Ce combat n'est vraiment pas une priorité!

5.Posté par Akossia Pierre le 12/11/2014 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Didigbé, on fait selon nos moyens de bord, mais ce qui est sûr, le peuple fini toujours de triompher. Mais des hommes politiques comme Mamadou Koulibaly, c'est un homme à crainte pour notre pays, il est très dangereux.

J'ai lu pour vous de Koulibaly qui veut lui aussi modifier nos institutions comme Blaise Compaoré, je vous laisse lire.

Abidjan, le 8 novembre 2014
Résolution sur la réforme des Institutions

Considérant la nécessité de tirer les leçons du passé fait de violences, de nombreuses destructions de biens et pertes en vies humaines.

Considérant les violations récurrentes de la Constitution par le président de la République et le Gouvernement actuel.

Considérant la nécessité de doter la Côte d’Ivoire d’institutions fortes et efficaces.

Considérant qu’il est nécessaire de réformer les institutions de la Côte d’Ivoire pour lui permettre, dans un monde globalisé, de mieux répondre aux attentes des populations.

Considérant qu’il est impératif de construire une nation libre, prospère et démocratique et de consolider la démocratie et l’Etat de droit par la séparation effective des pouvoirs et le rejet du clientélisme

Considérant que le Conseil Constitutionnel est trop politisé et trop inféodé à l’exécutif.

Considérant les lacunes du Code électoral dont certaines dispositions sont sources d’interprétations conflictuelles

Considérant la nécessité de mettre la Commission électorale au-dessus du jeu électoral et non d’en faire l’épicentre des conflits politiques, lui conférant ainsi son indépendance.

Considérant la nécessité de doter la Côte d’Ivoire d’une justice véritablement indépendante émancipée des pesanteurs sociologiques, politiques et administratives.

LIDER, réuni pour son 2ème Congrès ordinaire ce 08 novembre 2014 à la Bourse du travail de Treichville.

CONSTATE :

Premièrement, que depuis cinquante-quatre (54) ans, la Côte d’Ivoire a des gouvernements pléthoriques et budgétivores et des institutions affaiblies par le régime présidentiel dans lequel le pouvoir exécutif écrase les autres, leur laissant peu de marge de manœuvre.
Deuxièmement, que le Conseil constitutionnel, du fait du mode de désignation de ses membres, ignore ou accompagne les multiples violations de la Constitution par le président de la République et le Gouvernement.

RECOMMANDE une révision de la Constitution.

Premièrement, pour instaurer un régime parlementaire avec des députés élus au scrutin majoritaire à un tour.

Deuxièmement, pour reconstituer la Cour suprême afin de mettre fin à l’émiettement des institutions judiciaires.

6.Posté par Akossia Pierre le 12/11/2014 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’ai lu pour vous de notre frère PRAO.

Séraphin est un grand homme, il sait que la communauté internationale a humilié son peuple et le président Gbagbo, même s’il n’est pas pro-Gbagbo, il fait partie de notre lumière du savoir. Il est collaborateur de Mamadou Koulibaly par esprit intellectuel.

Sa réflexion ci-dessous !

En Côte-d’Ivoire l’emprisonnement de Laurent Gbagbo à La Haye est un malaise national

«L’homme bienfaisant a souvent manqué son but : il a plus excité l’ingratitude que la reconnaissance»

(Michael Girardi)

Les Ivoiriens vivent ensemble mais dans le mensonge depuis la déportation de Laurent Gbagbo à la Haye. La raison est toute simple : le fils du pays est injustement retiré de la vie politique ivoirienne pour que certains dirigent dans la tranquillité. Mais la Côte d’Ivoire profonde n’approuve pas cette façon de traiter l’ex-président comme un vulgaire personnage. Dans les lignes qui suivent, nous rappelons à l’intelligence des Ivoiriens ce malaise national qui risque de déchirer pendant longtemps encore un pays dont l’équilibre politico-social reste fragile.

Laurent Gbagbo fait renter Ouattara et Bédié d’exil en 2001

Bédié a lancé un mandat d’arrêt contre Ouattara en 1999 pour l’écarter du jeu politique. Quant à Bédié, le coup d’Etat de 1999 l’a éloigné du pays pendant deux années. Et c’est sous Laurent Gbagbo qu’il rentre sur les terres de ses ancêtres avec toute la protection nécessaire. Lorsque le châtieur Bédié a été châtié, Laurent Gbagbo n’a pas cherché à châtier ses adversaires politiques. Au contraire, à la faveur du forum de réconciliation, Bédié et Ouattara sont rentrés de leur exil parisien pour participer à cette messe de la paix. Les ennemis d’Hier devenus des frères au sein du RHDP ont la rancune tenace car ils ont décidé de punir Laurent Gbagbo.
Ouattara et Bédié font déporter Laurent Gbagbo à la Haye

Si Bédié et Ouattara ont bénéficié des largesses de Laurent Gbagbo au nom de la paix, ils n’ont pas hésité à comploter pour que Laurent Gbagbo soit déporté à la Haye. Aujourd’hui, il vient de perdre sa mère et le président actuel ne peut même pas demander à la CPI d’aménager la peine afin que Laurent Gbagbo puisse assister aux obsèques de sa mère. Quelle honte ! Pourquoi des Ivoiriens peuvent agir de la sorte ? Le cas de Laurent Gbagbo est non seulement une injure à l’intelligence des Africains mais surtout un profond malaise. Une partie de la Côte d’Ivoire se sent en exil avec Laurent Gbagbo.

Le malaise gagne la Côte d’Ivoire profonde

Il n’est pas bon d’écarter de la sorte un adversaire politique car l’histoire récente de notre pays interdit ce genre de velléité. En 1999, le procureur de la République, Nouplezana Ouattara, a lancé un mandat d’arrêt international contre Alassane Ouattara, le Président actuel. Cette décision avait été prise alors que « le climat était malsain », selon les termes de Noël Nemin, alors président du Conseil constitutionnel. Ce mandat d’arrêt a, au contraire, exacerbé la situation. Et la conséquence a été le coup d’Etat militaire du général de brigade Robert Guei le 24 décembre 1999, qui a renversé Aimé Henri Konan Bédié. Son procureur, Nouplézana Ouattara sera d’ailleurs, placé en détention par la junte militaire.

Aujourd’hui les amis de Laurent Gbagbo croupissent dans les prisons ivoiriennes pendant que les responsables des tueries de Duekoué sont en liberté. Ce sentiment de justice à géométrie variable commence par exacerber la Côte d’Ivoire profonde. Elle est silencieuse mais sa colère n’est pas moins violente.

Il est temps de poser les véritables bases d’une réconciliation dans notre pays car aux temps présents, le bricolage constaté ne peut pas permettre aux fils de ce pays de se retrouver et de se parler. Certains savourent une joie démesurée tandis que d’autres ruminent la haine. Dans ce schéma, peut-on parler vraiment d’émergence ? Une croissance qui n’est pas durable peut-elle conduire à l’émergence ? La véritable base du développement, c’est d’abord la paix, ensuite les aspects quantitatifs et enfin les aspects structurels. Il ne suffit pas de construire des ponts dans chaque quartier d’Abidjan pour réconcilier les Ivoiriens, le mal est profond.

7.Posté par Didigbé le 17/11/2014 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Jean Kampala, je ne connais pas les valeurs qui gouvernent votre vie. Ce que je constate toutefois en vous lisant relativement à la réaction d' Akossia Pierre sur la sortie de Mamadou Coulibaly, c'est que vous avez une perception pour le moins étriquée, voire plutôt un peu trop légère de la vie. Je voudrais vous apprendre que la vie c'est un ensemble de valeurs dans lesquelles cette vie est respectée et défendue pour le bien-être de l'homme. Et ces valeurs sont incarnées par des hommes qui ont en main le destin de leur peuple à travers des actes.Ce qui n'est pas le cas de Blaise C.,loin s'en faut.Et pour cela il a été chassé par son propre peuple.Si en son temps le Président Gbagbo l'avait reçu c'est en tant que président du Burkina,donc en tant que représentant du digne peuple Burkinabé.Vous pouvez comprendre cela au moins M. Kampala!! Mais aujourd'hui à quel titre est-il reçu en C.I.? C'est une façon pour le président de la C.I. de démontrer aux yeux de toute l'Afrique à laquelle il a causé beaucoup de tort, qu'il partage toutes les ignominies politiques de ce bourreau impénitent.Une façon de nous dire:" Qui s'assemblent se ressemblent." M. Kampala ce n'est donc pas une question de personne mais plutôt une question de valeurs.Merci d'élever le débat désormais.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32
ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30

Facebook

Partager ce site