Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Mali : Après la reprise de Gao, Tombouctou et Kidal : Place au règlement de la question touarègue

Après Gao et Tombouctou, Kidal la troisième grande ville tenue depuis 9 mois par les islamistes vient de tomber. Mais on ne peut dire pour autant, que la question du nord malien est réglée. Une solution définitive au problème touarègue s'impose.


L'opération «Serval» déclenchée le 11 janvier dernier par les forces françaises avec l'appui de l'armée malienne, ressemble bien à une guerre éclair. Moins de trois semaines après le début des hostilités, les islamistes ont visiblement jeté l'éponge. Les trois grandes villes du Nord qu'ils tenaient sont tombées les unes après les autres quasiment sans résistance. Depuis mardi soir, la localité de Kidal, leur dernier bastion est reprise à son tour par les forces coalisées franco- africaines. Tout a débuté tard dans la nuit de mardi 29 janvier par le débarquement des forces spéciales françaises sur l'aéroport de la ville. Cette fois- ci, les forces maliennes n'ont pas participé à l'assaut. Le Mouvement nationale pour la Libération de l'Azawad, (MNLA) dont les forces avaient pris position sur place avant le débarquement des troupes françaises, ne voulait pas voir l'armée malienne, qu'il considère comme ennemie, sur un terrain qu'ils estiment être leur fief. En effet, c'est depuis Kidal, début 2012, que ce mouvement indépendantiste a engagé les hostilités avec l'armée malienne pendant que le président Amadou Toumani Touré (ATT) était encore au pouvoir. Ce sont les forces françaises, qui contrôlent actuellement la ville, en attendant les soldats nigériens et tchadiens qui prendront la relève. A en croire certaines sources, les Français auraient conclu un accord avec les indépendantistes, avec bien sûr l'approbation de l'armée malienne, pour que cette dernière ne soit pas présente à Kidal.

Où se cachent les jihadistes?

Depuis leur déroute, les islamistes se seraient repliés plus au nord vers la frontière algérienne, une zone de massifs montagneux, repaire idéal pour leurs combattants. Pour ces jihadistes, ce n'est qu'un retour dans leur base arrière d'où ils opéraient bien avant d'entreprendre la conquête du Nord Mali. Désormais leur mode opératoire va changer. De leur tanière du massif de l'Adrar, Aqmi, Mujao et Ansar Dine vont livrer une véritable guérilla aux soldats nigériens et tchadiens qui seront déployés dans ce vaste désert où les Français ne veulent pas se hasarder. Avant d'engager ses troupes dans cette guerre, le président français François Hollande avait indiqué que son pays ne va pas rester dans la région. La France laissera la place aux troupes africaines dont le déploiement se poursuit lentement. Pour permettre à la Mission internationale de soutien au Mali, (MISMA), d'accomplir convenablement sa tâche, près d'un milliard de dollars est demandé aux donateurs. La moitié de cette somme a déjà fait l'objet de promesses lors d'une réunion tenue en marge du 20e sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba du 27 au 29 janvier dernier. Lorsque cette force africaine sera effectivement opérationnelle dans tout le septentrion malien, la question de l'intégrité territoriale du Mali sera plus ou moins réglée. L'on pourra alors penser aux élections que le président par intérim Dioncounda Traoré prévoit pour le mois de juillet 2013, si tout se passe bien. Mais avant d'en arriver là, la question du Nord malien refera surface, cette fois autour d'une table ronde. Le MNLA qui a ouvert la boîte de Pandore de cette crise du Nord Mali, en engageant la guerre de l'Azawad contre l'armée malienne, a déjà repris pied dans son fief de Kidal. Faut-il l'en déloger par la force? En tolérant le retour des indépendantistes touaregs dans leur fief de Kidal, la France veut obliger Bamako à privilégier la solution diplomatique de la question de l'Azawad. Le mouvement est aujourd'hui scindé en deux entités depuis la création toute récente du Mouvement islamique de l'Azawad, (MIA). Contrairement au MNLA, la dissidence prône le règlement politique de la crise et n'est pas fondamentalement pour la séparation de ce vaste territoire qu'est l'Azawad du reste du Mali. Par contre le MIA tient, tout comme le MNLA, à ce que la spécificité de ce quasi «pays» soit reconnue. Tout dépendra de la forme que les autorités maliennes donneront à cette entité qui a tout d'un Etat.

Charles d'Almeida in L'Inter
Jeudi 31 Janvier 2013
Lu 202 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1187 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1396 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 642 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site