Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

MOTION POUR DIRE NON À UNE COLLABORATION ENTRE L’ÉTAT D’ISRAEL ET LE RÉGIME GÉNOCIDAIRE DE MONSIEUR ALASSANE DRAMANE OUATTARA


À MONSIEUR YOSSI GAL, AMBASSADEUR DE L’ETAT D’ISRAEL EN FRANCE



MONSIEUR L’AMBASSADEUR,



L’année 1945, convient-il de le rappeler, marque la fin de la seconde guerre mondiale. L’humanité semble soulagée par la fin de ce conflit odieux, qui a mis en évidence l’âge d’or de la barbarie. Le monde entier se croyait débarrassé de ces actes, lorsque se révèle l’inimaginable horreur : Les camps de concentration, illustration parfaite de la barbarie et de la bestialité. D’innocentes gens venaient de subir l’œuvre de la froide raison. Leur seul pêché : ils étaient juifs. Les camps de Sobibor, de Treblinka, Auschwitz, sont les parfaites manifestations de ce que la barbarie humaine pouvait prendre des proportions inimaginables. Bien avant, dans l’ex-Europe de l’Est, les attaques et les menaces contre les juifs ont donné naissance à des Pogroms de la mort. La déclaration Balfour du 2 Novembre 1917, qui impulse l’idée de création de l’Etat d’Israël en 1948 après la seconde guerre mondiale, semble marquer la fin des atrocités et de l’horreur, victoire pour un peuple sans terre, qui a tant souffert au cours de l’histoire. Il s’agissait de dire face à la barbarie : Plus jamais ça. Les journées de commémorations, les Mémoriaux de la Shoah que l’on rencontre un peu partout, témoignent et s‘inscrivent dans le souci de préserver l’humanité contre la haine, l’horreur et la barbarie de telle nature. Dans cette optique, les journées du souvenir deviennent des instants qui mettent en avant l’idée selon laquelle l’entreprise de réminiscence est une impérieuse nécessité qui doit guider tout esprit. La Déclaration Universelle de Droits de l’Homme est venue renforcer l’idée selon laquelle, plus jamais, rien de semblable ne devait avoir lieu. Un devoir de mémoire s’imposait à tous, afin que de telles atrocités n’aient plus droit de cité et ne se reproduisent plus jamais. L’on croyait ces moments renvoyés aux calendes grecques, lorsqu’une nouvelle barbarie est venue s’illustrer lors d’un rassemblement universel de fraternité et de paix : les jeux olympiques de Munich en 1972, qui ont vu la prise d’otage d’athlètes israéliens.

Monsieur l’Ambassadeur,

La Côte d’ivoire traverse la plus terrible crise de son histoire, née du coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002, mais surtout de la crise post-électorale, qui est née du second tour de l’élection Présidentielle d’octobre 2010. Depuis cette date, son indépendance, ses frontières, les principes de fraternité dont elle se vantait, l’unité propre à la construction d’une véritable nation, sont menacées de destruction, par le fait d’Alassane Dramane Ouattara et sa milice pompeusement baptisée FRCI. Aujourd’hui, nous vivons en Côte d’ivoire sous un régime qui nous rappelle les sombres heures du nazisme Hitlérien, régime qui se distingue par des arrestations arbitraires, des déportations dans le nord de la Côte d’ivoire, la chasse à l’Homme, toute la panoplie des nazis sous l’occupation.

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous nous rappelons cette journée du 16 juillet 1942, au cours de laquelle, des personnes de confession juive ont été arrêtées, dirigées vers des centres et conduits par la suite dans l’enceinte du vélodrome d’Hivers. Ces 12884 personnes, dont 3031 hommes, 5082 femmes, et 4051 enfants, première étape avant Drancy, puis Auschwitz, avec comme maitre artificier Pierre Laval. Ahmed Bakayoko, Soro Guillaume sont nos Laval à nous en Côte d’ivoire, avec une force militaire les FRCI, qui nous rappelle les fameux SS de sinistre mémoire d’Adolphe Hitler. Rappelant que c’est l’écrivain Simon Wiesenthal qui soulignait à travers son œuvre « justice n’est pas vengeance » que « dans certaines situations, tous les hommes sont semblables. Ce type là éprouvait la même terreur qu’un juif dans sa cachette ». Nos réfugiés, qui ont fui l’horreur et la barbarie d’Alassane Dramane Ouattara, et qui sont au Ghana, au Togo, au Benin, au Libéria, sont semblables à ces personnes pour qui naguère, le seul tort était d’être juifs.

Monsieur l’Ambassadeur,

L’œuvre de René Cassin, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, proclame la liberté et l’égalité de tous le hommes sur la terre, texte adopté le 1er décembre 1948. Cependant , bafouant ces principes qui devaient guider nos actions , le régime d’ Alassane Dramane Ouattara que vous recevez en Israël , entretient un flagrant mimétisme avec la doctrine d’ADOLPHE HITLER qui , à la mort du maréchal Paul Von Hindenburg le 2 aout 1934, a cumulé les fonctions de chancelier et de Président. A partir de cette date, il n’y avait plus d’obstacle à la mainmise des nazis sur l’Allemagne. Alassane Dramane Ouattara cumule aujourd’hui en Côte d’ivoire les fonctions de Ministre de la Défense et Président, bafouant les principes de la séparation des pouvoirs, principes qui devaient contribuer à l’avènement de la démocratie et éviter toute forme de tyrannie.

Rappelant les principes iniques et inhumains mis en place dans les années 1940 contre le juifs en France , avec la parution du 1er Numéro de l’hebdomadaire AU PILORI , le 12 juillet 1940, à l’initiative de Vichy, une loi abolit les décrets qui réprimaient les injustices sociales, avec plus tard , le 3 octobre 1940, une loi portant sur le statut des juifs, loi qui les exclut d’un grand nombre d’emplois .

Sachant que le 29 mai 1942, les mesures telles que les rafles des juifs par la police parisienne, prélude à leur déportation vers les camps de concentration.

Nous remémorant cette nuit du 16 au 17 juillet 1942, au cours de laquelle, des camps aux Milles, à Gurs, à Rivesaltes, Vernet d’Ariège, Récébédon, Noé, Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Drancy, date au cours de laquelle, l’opération Vent Printanier est mise en place.

Sachant que pour Hitler, il s’agissait d’éloigner du pays, tous les individus de bonne foi, menaçants pour sa politique d’extermination. Le combat qu’il a mené contre le matérialisme juif, principe qui met l’intérêt général avant l’intérêt particulier, transparait dans la politique d’Alassane Ouattara , lorsqu’il prône la ségration régionale, clanique et ethno-religieuse au profit des ressortissants du nord de la Côte d’ivoire et procède aux licenciements de tous ceux qui ne sont pas de cette région, les enfermant dans des camps à Odienné, Korhogo et Bouna.

A l’instar des milices pour lutter contre les résistants que dirigeait Joseph Darnand, le général SS Karl-Albrecht Oberg, commandant en Chef de la police allemande en France, d’avril 1942, à septembre 1944, les FRCI, expression du pétainisme autoritaire et répressif, milice dont l’intégration repose sur l’exclusion et le clanisme sectaire. Comme en France sous l’occupation allemande, avec les lois du 3 octobre 1940, par lesquelles Vichy exclut les juifs, la prétendue armée républicaine du régime d’Alassane Dramane Ouattara, est une armée clanique, régionaliste et tribale dont le seul critère de recrutement demeure l’ethnie et la religion. Comme Darnand à l’époque, Alassane Ouattara, Guillaume Soro et leur Ministre de l’intérieur Ahmed Bakayoko ont décidé de faire de la chasse aux résistants et réfugiés à travers le monde leur combat. Nous nous rappelons ces 800.000 juifs morts en URSSS, 120.000 en Allemagne, 60.000 en Yougoslavie, 215. 000 en Roumanie, 75.000 en France, 600.000 en Grèce, 75000 En Italie.

Monsieur l’Ambassadeur, sachant que l’Etat d’Israël a dû sa création aux atrocités qu’ont connues les juifs à travers le monde. Les Pogroms de la mort, les chambres à Gaz, sont des atrocités que le monde libre a combattues avec l’énergie et la force les plus fécondes.

Rappelant l’idéal de Théodore Herzl , qui met l’accent sur la création d’un Etat , où les juifs vivraient en dehors de toute sorte de ségrégation , de brimades , arrestations et exécutions arbitraires, est au fondement de la création de l’Etat d’Israël en 1948, et que de tels principes ont été admis par la constitution française en son préambule, qui souligne et exalte la victoire des peuples libres sur les peuples qui ont cherché à asservir le genre humain, afin que partout à travers le monde , des actes humiliants qui dégradent la personne humaine soient proscrits. Cependant, de tels principes ne sont aujourd’hui pas respectés par le pouvoir odieux de Monsieur Ouattara, qui maintient dans des goulags d’innocentes gens, et viole les droits de l’Homme.

Monsieur l’Ambassadeur,

Les nombreuses actions mises en place de par le monde afin de lutter contre la sanglante barbarie de monsieur Alassane Dramane Ouattara, montrent que les démocrates ivoiriens n’accepteront pas l’horrible servitude dans laquelle ils sont plongés, ainsi que la barbarie sans nom instauré par ce régime, génocidaire, sanguinaire et antidémocratique.

Vous n’allez pas vous rendre complice d’un tel régime qui viole les droits de l’Homme, bafoue la dignité humaine, régime sur lequel doit peser un boycott mondial à l’instar de l’Afrique du Sud de Peter Botha, et de Frederick de Clerck. Accepter de faire retourner à sa demande les nombreux réfugiés ivoiriens, qui ne cessent de vanter, la connaissance, les valeurs et l’esprit d’humanisme de cette grande nation qu’est ISRAEL est un danger pour leur vie. Il s’agirait en répondant à la volonté d’Alassane Ouattara, de reproduire à nouveau le souvenir douloureux des camps de concentration de Wiltmoor, Osthofon, Leschwitz, Auschwitz, Bergen-Belsen , Buchenwald, Dachau, Rawa-Ruska, Riga-Kaiserwald, Natzweiler-Struhof, Plaszow, Belzec, Nous avons nos Sobibor à nous en Côte d’ivoire, nos Danzig .

Monsieur l’Ambassadeur,

Allez- vous être les complices d’un régime qui développe de nombreuses similitudes avec celui d’Adolphe Hitler ? Le récent voyage qu’il vient d’entreprendre en Israël, cette terre promise, en demandant le retour en Côte d’ivoire de nombreux réfugiés est une grossière hérésie. Le sort qui les attend est semblable à celui de nombreux enfants juifs en France. il n’y a pas si longtemps, ce régime vient de faire extrader, l’ancien Ministre Moise Lida Kouassi, aujourd’hui, conduit dans les camps de concentrations et autres Goulags du nord de la Côte d’ivoire, alors qu’il s’était réfugié au Togo. Aujourd’hui en Côte d’ivoire , nos villes et villages martyrs ont pour noms Yopougon Gesco, Toits Rouges, Koumassi, Abobo, Anyama, Adjamé, Attiékoubé, Locodjro, Bloléquin, Danané, Daloa, Bassam, Agboville, Tabou, Grand Béreby, les villages de Djourou, Youwasso, Gboro, Nowhon-Youkou, Ménéké, Boké, Abévé, Tiassalé, Agnibilékro, Duékoué Eglise, Ouesco Duékoué, Bangolo, Lakota, Divo, Vavoua, Anokoi Kouté, Abengourou, Zouan Hounien, Bin-Houyén, Toulepleu, Tiébissou, et surtout Duékoué, ville martyre par excellence où l’on assiste toujours à l’extermination des autochtones Guérés par les Milices dénommées FRCI , les SS des temps modernes.

Pour tout ce qui précède, Nous, Mouvements, Associations, Partis Politiques, Membres de la Société Civile, Parents de victimes de la barbarie des crimes et atrocités commis par le Régime d’Alassane Dramane Ouattara en Côte d’ivoire ; Demandons de pas donner de suite favorable à sa demande. Répondre à son attente, consisterait à exposer leur vie à des situations et actes dont vous n’imaginez l’ampleur. A l’instar de plusieurs démocraties qui isolent et tournent le dos à ce régime barbare, génocidaire et antidémocratique, nous vous demandons d’isoler davantage ce nazisme des temps modernes sous les tropiques, incarné par le pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara.



CODESCI-PANAFRICAINE – CFIACI - CRD - CRI - PANAFRICAIN - AIRD - HGMJ-NPR- 3 MILLE FEMMES- MER-MFUE

MADAME CHRISTINE ZÉKOU
Lundi 25 Juin 2012
Lu 244 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1187 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1396 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 642 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site