Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Lui aussi parle de manipulation politique - Après avoir été mis en examen Sarkozy crie au complot politique


Lui aussi parle de manipulation politique - Après avoir été mis en examen Sarkozy crie au complot politique
Nicolas Sarkozy, l’ancien président français a réagi hier à son inculpation la veille de corruption active et trafic d’influence actif par la justice de son pays.
Dans une interview accordée à la chaîne de télévision TF1, Nicolas Sakozy a parlé
d’une “instrumentalisationpolitique d’une partie de la justice ». “Dans notre pays,
qui est le pays des droits de l’homme et de l’État de droit, il y a des choses qui sont en train d’être organisées”, a-t il accusé, dénonçant l’action des magistrates qui l’ont
convoqué. “Ces deux dames qui m’ont convoqué à deux heures du matin”, a-t-il affirmé, se disant choqué par ce qui se passe. On a cru rêver un moment en entendant l’homme qui a fait assassiner le colonel Kadhafi dire que “tout est fait
pour donner de moi une image qui n’est pas conforme à la vérité”.
Car, selon lui, il n’a rien fait qui puisse justifier qu’on le traite ainsi. La seule raison
qu’il trouve à cela c’est l’acharnement du gouvernement François Hollande et de certains de ses ministres dont la ministre de la justice Christiane Taubira et le premier ministre Manuel Valls contre lui. Et pourtant l’ancien président français est bel et bien dans de beaux draps. Il s’expliquera bien devant la justice même s’il a recouvré la liberté après quinze heures de garde à vue. Une grande première dans la cinquième République française.
C’est qu’en cinq ans de règne Nicolas Sarkozy a cru que le président de la France
pouvait tout se permettre.
Comme un éléphant dans un champ d’igname, il a tout détruit. Sans rien laisser pour le propriétaire. et si on l’a appelé le super président, ce n’est pas tant parce qu’il a énormément travaillé au bonheur des français. Sinon il n’aurait pas été sanctionné comme il l’a été après un seul mandat. Mais parce qu’il voulait tout faire tout seul, être partout à la fois. Chez, lui, les chefs d’État africains étaient juste de petits fonctionnaires représentant la France sur une portion de terre quelques part. Il pensait qu’il lui suffisait qu’il claque des doigts et un président africain devait débarrasser le plancher sans broncher. Il s’est cru tellement autorisé à
tout faire et tout dire qu’il ne s’est pas gêné pour affirmer à Dakar que l’Africain n’était pas suffisamment rentré dans l’histoire. Quelle arrogance !
Dans la gestion des affaires publiques, Sarkozy pensait qu’il avait le droit de placer
ses amis à la tête des États africains comme dans certaines structures en France.
et gare à celui qui lui disait non. Il a promis la Cpi à Laurent Gbagbo et il l’a fait. il a
juré d’avoir la peau de Kadhafi et il y est parvenu.
Aujourd’hui, la Côte d’ivoire dirigé par son ami est mis en coupe réglée par une horde d’anciens rebelles qui y pratiquent sans être inquiétés une justice aux ordres.
Quant à la Libye où son ami, le philosophe Bernard Henri Levy lui a offert la tête du Guide de la révolution, elle est le théâtre quotidien d’affrontements entre bandes armées.
Le mali n’a pas échappé aux effets nocifs de cette politique aveugle de Sarkozy.
Maintenant qu’il est redevenu un homme normal, il découvre combien il est fragile.
Le problème c’est que lui aussi parle d’instrumentalisation alors qu’il n’a fait que ça en cinq années de présence à la tête de l’État français.
Ce qui lui a valu d’être traité de « voyou de la République » par un magazine français.
Il paie aujourd’hui tout l’excès de zèle qui a été le sien pendant son mandat. Et ça
ne fait que commencer.

Augustin Kouyo
In Notre Voie
Jeudi 3 Juillet 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par honore le 03/07/2014 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il ne peu avoir de complot ,sauf par lui mème qui mieux que le voleur connait son ami ,qui mieux que le tueur connais son ami ouatara que sarkouzi ,lui qui a tuer nos parents ,installer son ami dictateur prefet ouatara a la téte de la ci ,aujourd'hui il faut qu'il donne les explications sur les magouilles depuis x années .________________ fin d'un voiyou qui a tromper la FRANCE les FRANCAIS aujourd'hui direction la CPI pour répondre des crimes comit en ci ._____________________________

2.Posté par Kimpéné Ya CONGO le 03/07/2014 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après avoir été Copain avec KADHAFI qu'il a même invité le Leader Libyen à Paris mais quand la FrançAfrique sort pour faire du Service. On ne reconnait plus les Amis, car quand le Président Laurent GBAGBO susurre de battre monnaie avec la connivence du Leader Libyen.
C'en est suivi l'Attaque de la Libye jusqu'à la destruction de ce pays alors que Sarkozy avait déjà tapé sur le Président Laurent GBAGBO pour installer son Ami Alassane Ouattara avec une destruction de la ville d'Abidjan sans compter sur les victimes civils et militaires Ivoiriennes.
Nous lui souhaitons tout sauf le Bonheur et Non au retour au Pouvoir en France pour encore se nourrir de leur FrançAfrique qui leur donne toute la puissance. Aujourd'hui l'Afrique est entrain de se réveiller car quand j'entends la Volonté de battre Monnaie, ce pourquoi le Président Laurent GBAGBO avait été Viré par le Maître France.
Que Sarkozy prenne ses Vacances à Vie ! Qu'il nous laisse tranquille !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1914 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 878 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site