Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Limogeage de Adama Bictogo : Alassane Ouattara veut donner une image d'impartialité

Heureux de vous retrouver encore ce matin du mercredi 23 mai 2012 pour vous livrer l'essentiel du contenu de la presse nationale. La bombe du jour, c'est qu'un ministre a été renvoyé par le président Ouattara. Nous parlerons aussi de la CPI, du Mali et de la sécurité au plan national.


Limogeage de Adama Bictogo :  Alassane Ouattara veut donner une image d'impartialité
Limogeage du ministre Adama Bictogo

Depuis hier, la nouvelle est tombée. Par un communiqué, le gouvernement ivoirien a annoncé qu'Adama Bictogo, ministre de l'Intégration africaine, n'est plus un de ses membres, sans en donner les raisons. Et ce matin les journaux, toutes tendances confondues en parlent. Voici quelques titres : Soir Info écrit : « Adama Bictogo viré du gouvernement » ; Le Patriote dit : « Bictogo cité dans l'affaire du Probo Koala, ADO met fin à ses fonctions ». Quant à Fraternité Matin , il mentionne : « Le Probo Koala fait une nouvelle victime. Adama Bictogo emporté par les déchets toxiques ! ». Dans ce journal d’État, on révèle qu'il s'agirait d'une démission du ministre mis en cause qui a été entérinée par le chef de l’État. Cependant L'Intelligent d'Abidjan, en écrivant à sa Une: « Soupçons de détournement ; Ouattara met fin aux fonctions du ministre de l'Intégration Africaine » se demande : « Bictogo, victime ou vraiment coupable ? Ce journal répond que « Bictogo a été victime de la justice des vainqueurs. Cette affaire n'est rien d'autre qu'une partie visible de la chasse aux sorcières ». Selon Bamba Idrissa de Soir Info, ce limogeage n'est pas étonnant. « Ouattara avait prévenu », dit-il. Il rappelle les propos du chef de l'exécutif à ses ministres le 14 mars 2012 : « Je voudrais rappeler que vous avez tous signé une charte d'éthique... Je tiens au respect scrupuleux et je n'hésiterai pas à mettre fin aux fonctions des ministres qui en violeraient les règles ou pour qui des preuves seraient avérées ».

La révélation de l'implication du ministre dans cette affaire avait été livrée par Jeune Afrique. C'est pourquoi, Le Nouveau Réveil écrit : « L'article de J.A qui a fait tomber Bictogo ». Il a repris intégralement cet article. Après Bictogo, « A qui le tour ? », s'interroge Fraternité Matin. Les noms de Cheick Koné Oumar, président de l'Africa Sport d'Abidjan et Claude Gohourou, président des victimes desdits déchets sont cités. « Ouattara chasse Bictogo. Et les autres », demande Le Quotidien d'Abidjan puisque, selon lui, il y a trop de scandales dans lesquels des ministres de Ouattara sont impliqués. Mais, ce journal fait savoir que Ouattara a réglé les comptes d'un homme jugé pro-Soro. Aujourd'hui abonde presque dans le même sens. « Dramane Ouattara liquide Bictogo mais garde ses autres affairistes », a t-il relevé.

Procès de Gbgabo à la CPI

« Exclusif. De sources diplomatiques, il y a des raisons de croire à la libération de Gbagbo », apprend Aujourd'hui. Il relate que la mission du Conseil de Sécurité de l'ONU en Côte d'Ivoire va dans ce sens. Surtout qu'à l'unanimité tous les partis de l'opposition ivoirienne ont demandé au Conseil de Sécurité de l'ONU, lors de leur rencontre, la libération de tous les prisonniers politiques de Ouattara. Par ailleurs, il ajoute qu'aux Etats-Unis, le ministre des Affaires étrangères de France, Laurent Fabius avait discuté avec Ban Ki Moon sur le rôle de l'ONU en Côte d'Ivoire.

Ces récents écrits des journaux pro-Gbagbo qui accusent Ocampo et qui font croire la libération de l'ancien président font dire à L'Expression que « les pro-Gbagbo ont peur » que leur mentor soit condamné. C'est même pourquoi, avance-t-il, son parti a demandé une loi d'amnistie générale à Ouattara, et, à l'ONU de le faire libérer.

Sur la question des personnes poursuivies par la CPI pour des crimes en Côte d'Ivoire, le président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER), Mamadou Koulibaly, a déclaré dans une interview qu'il a accordée au bimensuel Afrique Education : « Si j'étais Ouattara, je me serais empressé d'envoyer Gbagbo à la CPI et si j'avais été obliger de le faire, j'aurais demandé que ceux qui, dans mon camp, ont été auteurs de crimes de sang, de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, soient aussi transférés devant la CPI, comme je l'avais promis à la communauté internationale à plusieurs reprises », rapporte L'Intelligent d'Abidjan. Dans les propos de l'interviewé, L'Inter a mis, pour sa part, en exergue ce qui suit : « Je suis surpris que Ouattara ne soit pas à la Haye ». Mamadou Koulibaly affirme : « Lider est surpris que de voir que le président Alassane Ouattara, qui a créé les FRCI, ne soit pas lui aussi à la Haye, puisque ces FRCI ont commis des crimes graves au regard du droit international ».

Insécurité dans le pays

À nouveau, l'ouest ivoirien a été attaqué par un commando, informent les deux journaux du Groupe Olympe. « Rebelote. Encore une attaque à l'ouest. Deux morts. En moins d'un mois », écrit Assane Niada de L'Inter. Tandis que dans Soir Info, Armand Depeyla dit : « La série noire continue pour les populations de l'ouest, après Sakré où huit personnes ont été tuées ». Ces tueurs seraient venus du Libéria et ont fait irruption dans le village de Dahoua au moment de la célébration d'un mariage coutumier. Ils ont volé, puis occasionné deux décès, rapportent-ils.

Face à cette insécurité généralisée, Alphonse Soro, président de l'Allliance pour le changement (APC), un proche de Soro Guillaume, craint: « Ouattara risque de ne pas atteindre deux ans au pouvoir », parce qu'il y a des actes de sabotage dans l'administration et dans l'armée, a-t-il soutenu, selon Soir info.

Crise au Mali

« Que veut Sanogo », voici ce que demande Le Patriote, après la bastonnade du président par intérim malien Dioncounda Traoré. Pour ce journal, le capitaine Sanogo n'a aucunement l'intention de laisser le pouvoir. Il faut l'en empêcher, sinon, c'est la sous-région qui en pâtira, a argumenté Jean Claude Coulibaly. Il croit avoir le nez creux car L'Intelligent d'Abidjan donne dans une alerte que le capitaine Sanogo veut priver les Ivoiriens de tomates, d'oignons et de viande.

Bonne lecture

César DJEDJE MEL in linfodrome.com
Mercredi 23 Mai 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site