Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Les prisonniers pro-Gbagbo bientôt devant la Cour d'assises - Procès des pro-Gbagbo : Les charges confirmées contre Affi, Simone, Michel Gbagbo, Aké N'gbo... La réaction de leur avocat

Une semaine après la plaidoirie des avocats de la défense qui demandaient une infirmation des charges retenues contre plus de 84 prisonniers politiques proches de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, la justice ivoirienne a confirmé, hier mercredi 10 juillet, les charges contre ces détenus.


Les prisonniers pro-Gbagbo bientôt devant la Cour d'assises - Procès des pro-Gbagbo : Les charges confirmées contre Affi, Simone, Michel Gbagbo, Aké N'gbo... La réaction de leur avocat

Dont Simone et Michel Gbagbo, Pascal Affi N'Guessan, Aké N'gbo, Aboudrahamane Sangaré et tous ceux qui sont poursuivis dans le cadre de la crise postélectorale. Au cours d'une audience qui a eu lieu hier au tribunal d'Abidjan-Plateau, les membres de l'ex-majorité présidentielle (LMP) en prison ou en liberté provisoire, ont comparu devant le juge. Selon l'avocat de la défense, Me Djirabou, le juge d'instruction du 10ème cabinet a terminé son dossier et l'a transmis à la Chambre d'accusation. Celle-ci a, à son tour, pris une ordonnance de renvoi de l'affaire devant la Cour d'assises.

Selon lui, il appartenait au juge d'instruction de confirmer ou d'infirmer les charges contre les prévenus. Mais pour Me Djirabou, les charges retenues contre ses clients ne sont pas suffisantes. « Nous sommes un peu déçus. C'est dommage ! C'est un automatisme de la chose. Le droit en lui-même n'est pas appliqué », a déclaré l'avocat, à l'issue de l'audience.

A l'entendre, toutes les charges qui se résument en « génocide, atteinte à la sûreté de l'État, infractions économiques et crimes de sang » ne sont que de la « généralité ». Pour lui, les accusateurs n'ont jusque-là pas pu « démontrer que les gens ont commis des actes d'atteinte à la sûreté de l'État ». Me Djirabou ne s'est pas embarrassé de fioritures pour dénoncer une justice de deux poids deux mesures. « Il faut avoir le courage de dire que les charges sont insuffisantes », a déclaré l'avocat de la défense, soulignant que même à La Haye, les juges ont considéré les charges contre Laurent Gbagbo insuffisantes. Toutefois, il a noté que « chaque juridiction apprécie souverainement » les situations qui lui sont soumises.

Mais, « il ne peut pas avoir des décisions contraires pour les mêmes faits », dans deux juridictions qui sont censées dire le droit. « Nous déplorons cette situation ! », s'est-il révolté. Pour rappel, le mercredi 3 juillet 2013, les avocats de la défense, principalement Me Djirabou, avaient plaidé pour l'abandon des charges retenues contre les prisonniers politiques. Me Djirabou avait justifié cette demande par le fait qu'il y a eu un vice de procédure, une violation des droits de la défense et bien d'autres faits qui auraient pu amener à l'abandon des charges contre les prévenus.
Lire la suite
Jeudi 11 Juillet 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1929 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Marché d’esclaves en Libye : et si Laurent Gbagbo avait raison ?: L’ignoble scandale des migrants vendus aux enchèr… https://t.co/9e32lPwsLQ

Facebook

Partager ce site