Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Les avocats de Gbagbo : « Ocampo doit être récusé »


 Les avocats de Gbagbo : « Ocampo doit être récusé »
C’est un courrier qui crée actuellement le buzz sur Internet, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux. Le Procureur sortant de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a envoyé une lettre à Soro Guillaume, pour le féliciter après son élection à la tête du Parlement ivoirien. « J’ai l’honneur de vous adresser mes plus sincères félicitations ainsi que celles de mes collaborateurs pour votre nomination à la présidence de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire », écrit le magistrat argentin. Dans ce courrier, daté du 27 mars 2012 (voir fac-similé), le Procureur le plus puissant du monde invite l’ancien chef du gouvernement ivoirien à continuer la coopération judiciaire avec son successeur. « Je tiens à vous réitérer ma reconnaissance pour votre action et votre soutien au travail de mon Bureau en Côte d’Ivoire, et j’espère que vous allez poursuivre la même collaboration de qualité avec mon successeur, Madame Fatou Bensouda », poursuit Ocampo. Avant d’ajouter : « (…) J’espère que nous aurons l’occasion de nous voir dans les toutes prochaines semaines afin de continuer la fructueuse coopération entre votre Gouvernement et mon Bureau ». C’est Soro Guillaume lui-même qui a pris l’initiative de publier, hier mercredi 4 avril sur sa page Facebook, cette lettre censée être confidentielle. Puisque le courrier ne figure nulle part sur le site Internet officiel de la CPI ; pas même dans les documents mis à la disposition du grand public dans la rubrique « Le Bureau du Procureur », sur ledit portail d’informations en ligne. Que vise le président de l’Assemblée nationale en mettant ce courrier sur la place publique ? Est-on tenté de se demander. Par cette action de communication, certainement que Soro voudrait montrer à l’opinion nationale et internationale qu’il n’a rien à cacher ni à se reprocher. Surtout que le Procureur Ocampo vient de confirmer qu’il n’a jamais fait ou tenté de faire obstruction aux enquêtes de la CPI sur le territoire ivoirien. Le président du Parlement ivoirien voudrait aussi prouver à ses détracteurs qu’il n’a rien à craindre de la CPI, vu la qualité de ses rapports avec le Procureur Ocampo. Soro s’est-il senti honoré de « l’amitié » et le satisfecit du magistrat argentin, au point de penser que lui ou ses proches seraient à l’abri de toutes poursuites au cas où les investigations de la CPI les mettraient en cause ? Si c’était ce raisonnement qui l’a motivé à publier la lettre du Procureur, le président de l’Assemblée nationale pourrait se tromper lourdement sur le compte de la justice internationale. Le bout de phrase : « (…) J’espère que nous aurons l’occasion de nous voir dans les toutes prochaines semaines afin de continuer la fructueuse coopération entre votre Gouvernement et mon Bureau », n’est-elle pas une formule quelque peu enrobée du Procureur Ocampo pour inviter Soro Guillaume à continuer de coopérer avec la CPI, quelle que soit l’issue des enquêtes et de la procédure ?

La réaction des avocats de Gbagbo

Toujours est-il que cette lettre d’Ocampo à Soro va relancer le débat sur l’impartialité et la crédibilité de la CPI. En effet, en rendant publique cette lettre, Soro Guillaume pourrait conforter la position de tous ceux qui ont toujours estimé qu’il y avait une certaine collusion entre les nouvelles autorités ivoiriennes et le Procureur Ocampo. C’est en tout cas ce que pensent les conseillers juridiques de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. Voici à ce propos, la réaction de Me Lucie Bourthoumieux, avocate franco-camerounaise de l’ancien chef de l’Etat. « C’est la preuve de la très grande neutralité de la CPI ! Plus sérieusement, ceci remet en cause la crédibilité de la CPI, qui ne pourra se racheter qu’en annulant purement et simplement le mandat d’arrêt à l’encontre du Président Gbagbo », s’est insurgé hier l’avocate inscrite au Barreau de Paris, qui nous a envoyé un mail. « Je vous rappelle qu’en son temps, nous avions demandé la récusation du Procureur Ocampo pour dévoiement de la justice internationale. Ocampo doit être récusé, ainsi que tous les actes de procédure qu’il aura entrepris dans le cadre de la crise postélectorale en Cote d’Ivoire ; notamment à l’encontre du Président Laurent Gbagbo », a réclamé Me Bourthoumieux. Avant l’ouverture du procès du 18 juin, nul doute que cette lettre va alimenter pendant quelque temps les discussions sur la toile et dans les chaumières.

ANASSE ANASSE in L'Inter
Jeudi 5 Avril 2012
Lu 1168 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par ogou aniy herve le 05/04/2012 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il ne s'agit pas de recuser seulement ocampo sinon porter plainte contre ocampo pour collusion avec un criminel comme soro et pour prevarication car ocampo sait qu'il doit savoir garder la mésure et l'impartialité..or ici ocampo n'est pas impartiale ..soro a tué pleins d'ivoiriens et ocampo le felicite...

2.Posté par Le Coursier le 06/04/2012 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gunter Grass poem English translation What must be said


What must be said

Why I am silent, silent for too much time,
how much is clear and we made it
in war games, where, as survivors,
we are just the footnotes.

That is the claimed right to the formal preventive aggression
which could erase the Iranian people
dominated by a bouncer and moved to an organized jubilation,
because in the area of his competence there is
the construction of the atomic bomb.

And then why do I avoid myself
to call the other country with its name,
where since years – even if secretly covered -
there is an increasing nuclear power,
without control, because unreachable
by every inspection?

I feel the everybody silence on this state of affairs,
which my silence is slave to,
as an oppressive lie and an inhibition that presents punishment
we don’t pay attention to;
the verdict “anti-Semitism” is common.

Now, since my country,
from time to time touched by unique and exclusive crimes,
obliged to justify itself,
again for pure business aims - even if
with fast tongue we call it “reparation” -
should deliver another submarine to Israel,
with the specialty of addressing
annihilating warheads where the
existence of one atomic bomb is not proved
but it wants evidence as a scarecrow,
I say what must be said.

Why did I stay silent until now?
Because the thought about my origin,
burdened by an unclearing stain,
had avoiding to wait this fact
like a truth declared by the State of Israel
that I want to be connected to.

Why did I say it only now,
old and with the last ink:
the nuclear power of Israel
threat the world peace?
Because it must be said
what tomorrow will be too late;
Because - as Germans and with
enough faults on the back -
we might also become deliverers of a predictable
crime, and no excuse would erase our complicity.

And I admit: I won’t be silent
because I had enough of the Western hypocrisy;
Because I wish that many will want
to get rid of the silence,
exhorting the cause of a recognizable
risk to the abdication, asking that a free and permanent control
of the Israel atomic power
and the Iran nuclear bases
will be made by both the governments
with an international supervision.

Only in this way, Israelis, Palestinians, and everybody,
all people living hostile face to face in that
country occupied by the craziness,
will have a way out,
so us too.

Translation by Alessandro Ghebreigziabiher

The News (Haaretz): German Nobel laureate Gunter Grass' new poem: Nuclear Israel is a threat to world peace.

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Dans l'objectif | Tribune | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 21/04/2017 | 747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2017 | 871 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2017 | 2386 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2017 | 817 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2017 | 1458 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



ladepechedabidjan : Anaky Kobena parle à Bédié, au PDCI et aux Ivoiriens.: Le pauvre peuple de Côte d’Ivoire... https://t.co/PvrOSfZfkk https://t.co/xehlEDLduC
Jeudi 27 Avril - 09:19
ladepechedabidjan : L'Organisation internationale du cacao déménage en Côte d'Ivoire en pleine crise:... https://t.co/N45igM9Y4p https://t.co/IMObd02ynO
Mercredi 26 Avril - 15:37
ladepechedabidjan : A'Salfo : « Si Laurent et Simone Gbagbo étaient libérés, cela pourrait apporter un... https://t.co/0auRBD2ugc https://t.co/7jyanszkD7
Mardi 25 Avril - 10:55
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les sapeurs rendent hommage à leur Roi, Papa Wemba , un an après son... https://t.co/Mr7u4P58Tw https://t.co/ZXBRCaJ82f
Mardi 25 Avril - 10:24

Facebook

Partager ce site