Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

La transition politique n’est toujours pas acquise en Gambie

Le président Yahya Jammeh ne veut pas quitter son fauteuil, malgré les pressions extérieures. Il en appelle à la Cour Suprême dont l’objectivité est mise en doute.


La perspective d’une sortie rapide de l’impasse post-électorale en Gambie semble s’éloigner. Mercredi 21 décembre, Yaya Jammeh a réitéré son refus de céder le fauteuil de président à son successeur élu, Adama Barrow, sans décision sur son recours soumis à la Cour suprême.
Le même jour, le président de la Cour suprême, le juge nigérian Emmanuel Fagbenle, a annoncé que son institution examinera le 10 janvier le recours déposé par le parti au pouvoir. Ce sera donc neuf jours avant l’expiration du mandat de Yahya Jammeh, selon le délai constitutionnel.

Volte-face et pressions extérieures

Yahya Jammeh gouverne depuis 22 ans ce petit pays anglophone de moins de deux millions d’habitants en Afrique de l’Ouest. Il a d’abord reconnu sa défaite le 2 décembre, et même félicité le vainqueur déclaré, Adama Barrow.

Puis, le 9 décembre, il a fait volte-face. Il a rejeté les résultats et exigé un nouveau vote en arguant d’irrégularités dans la comptabilisation des résultats par la Commission électorale indépendante.

Depuis ce revirement, il est sous pression de plusieurs pays et institutions, dont la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’ONU. Ces deux institutions lui demandent de céder le fauteuil le 19 janvier.

Le 13 décembre, la Cedeao a dépêché une délégation de quatre chefs d’États à Banjul, accompagnée d’un représentant de l’ONU. Ils n’ont pas réussi à convaincre le président gambien.

Une Cour suprême à la composition floue

Le même jour, le parti de Yahya Jammeh a saisi la Cour suprême pour demander l’annulation des résultats accordant la victoire à Adama Barrow. Ce recours implique la nomination, par le chef de l’État, de juges étrangers. La Gambie sollicite souvent des juges d’autres pays anglophones pour renforcer son système judiciaire.

Le 17 décembre à Abuja, la Cedeao a réitéré sa demande à Yahya Jammeh et décidé de « garantir la sécurité et la protection » de Adama Barrow. Ses dirigeants ont promis de se rendre à Banjul pour son investiture le 19 janvier.

Auparavant, le président de la Commission de la Cedeao, Marcel Alain de Souza, avait évoqué des décisions « les plus draconiennes » possible si la diplomatie échouait, qualifiant l’option militaire de « solution envisageable ».

Mercredi, le juge nigérian Emmanuel Fagbenle a assuré à la presse que la Cour suprême, composée de sept membres n’était pas en sommeil et que ses juges « ont été nommés depuis juin 2016 ». Ils sont attendus en janvier en provenance de Sierra Leone et du Nigeria, et prêteront serment avant le début de l’audience. Aucun calendrier n’était disponible sur la durée de la procédure.

Selon plusieurs sources, y compris dans le milieu judiciaire, la Cour suprême n’a pas siégé depuis mai 2015, en raison de juges manquants.

Le président n’accepte pas les menaces

Mardi 20 décembre, Yahya Jammeh a déclaré à la télévision gambienne : « la Cedeao essaie de me pousser dehors. Cela n’arrivera pas ».

Il a dénoncé ses opposants, l’Occident, les « menaces » à son encontre. Il a aussi accusé la Cedeao d’être manipulée par un « gouvernement étranger » non africain, qu’il n’a pas identifié.
Lire la suite
Vendredi 23 Décembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2145 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1931 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Pourquoi les Africains fuient-ils l’Afrique ?: Les récentes images publiées par la chaine de télévision américaine… https://t.co/5N2uAZ2m8b

Facebook

Partager ce site