Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La peur des vainqueurs


La peur des vainqueurs
J’ai lu hier l’éditorial publié par le journal Fraternité matin sous la plume de son Directeur général. Pourquoi ? J’anticipe en posant cette question parce qu’un collaborateur à qui je m’empressai de souligner son caractère inutilement tendancieux m’a froidement demandé pourquoi je l’avais lu. Bien entendu, je comprenais ce qu’il voulait dire. Les lignes de démarcation étant bien connues dans notre pays, on peut saisir le trognon d’un article à partir du support qui le publie et mon infortune était donc prévisible. Sauf que là, M. Venance Konan était largement au-delà des balustrades idéologiques habituelles. Affirmer, du reste sans la moindre démonstration, pour un journaliste bardé d’Ebony de la meilleure enquête, que le FPI parce qu’il n’aurait pour but ultime que de tuer Alassane Ouattara après avoir fait passer de vie à trépas le Général Robert Guéi et suite aux tentatives d’assassinat visant Henri Konan Bédié, serait le coupable théorique des événements qui se sont déroulés à Taï. Qu’ainsi, la réconciliation serait piégée parce qu’en dépit de toute l’humanité d’Alassane Dramane Ouattara, il n’aurait que des tueurs en face de lui. Belle leçon de travestissement de l’histoire, si ce n’est le FPI qu’il faudrait finalement plaindre de n’avoir pu, en dix ans de pouvoir, réussir ce pourquoi il est arrivé au pouvoir. Mais trêve de plaisanterie !
Il est connu que dans les pays qui ont connu les pires atrocités humaines ou des tragédies immondes, la mise à mort de l’autre a commencé par une théorie de chosification et d’animalisation de son ethnie ou de sa communauté. Je sais, pour en avoir souvent dénoncé les dérives dans ce même journal, que M. Konan a par exemple réduit les bétés, les didas et les akyés, trois communautés importantes de notre pays au vocable BAD, c’est-à-dire mauvais en anglais. Que par ailleurs, il a l’habitude de présenter, Tiburce Koffi l’ayant directement appliqué au président Gbagbo, les bétés comme des rats. A l’évidence, personne n’aime la présence des rats dans son entourage ou dans sa maison et qu’il existe, pour cette raison, une panoplie d’insecticides létales qui ont été fabriqués afin de dératiser les maisons que ces animaux squattent. Mais, pour un journaliste aussi bien formé que lui, cette haine va-t-elle continuer d’être gratuite ? Car il ne suffit pas de dire que le FPI qui n’est pas une personne physique et qui ne peut donc pas répondre d’un acte d’assassinat, ne cherche qu’à tuer Alassane Ouattara pour que cela fasse autorité. Il faut le démontrer. C’est un exercice d’école pour des journalistes qui ne sont plus à leur première enquête mais pour qui la reconnaissance du corps ne vaut point licence.
Comment peut-on en effet écrire que le FPI ne cherche qu’à tuer Alassane Ouattara quand au mandat d’arrêt international lancé par Henri Konan Bédié contre Alassane Ouattara pour usurpation de nationalité, le fondateur du FPI est allé chercher celui-ci, reclus en France, pour l’intégrer au jeu politique national ? Comment ce FPI qui n’a point répondu aux emprisonnements subis sous la primature de ce monsieur, acceptant que son parti, le RDR, qui n’était même pas à l’assemblée nationale, soit financé sur fonds publics peut-il être accusé sur la base d’un postulat complètement faux, d’avoir cherché à l’assassiner sans un début de preuve ? En dix ans de règne de Laurent Gbagbo, Alassane Dramane Ouattara n’a jamais été inquiété. Ce qui n’était déjà pas le cas sous Bédié. Au surplus, et pour quelqu’un pour lequel on a que le projet de son assassinat, ce régime lui a payé un salaire, s’est occupé parfois de son frère ou de sa mère malades et l’a régulièrement consulté, notamment dans le cadre des différents gouvernements d’union nationale. Même si ce monsieur-là n’est qu’un rat au nom de je ne sais quelle préférence à la gouvernance du pays, ne peut-on pas faire l’effort d’être objectif sur sa gouvernance par simple souci de sa propre image ?
A la vérité, j’ai lu cet éditorial parce qu’il problématisait la réconciliation nationale. Dans un pays où celui qui a érigé une commission à cet effet n’y a jamais cru, j’étais curieux de savoir où le progouvernemental en situait les pièges. Il est évident que j’en sors déçu. Pas parce que l’auteur de ces lignes changerait de logique mais parce que tant que le gouvernement et ses hagiographes théoriseront la réconciliation nationale comme un acte de reddition publique aux pieds de vainqueurs dont il faut quémander la tolérance, aucune avancée ne sera possible. Au demeurant, on ne peut pas nier les problèmes de l’ouest forestier longtemps d’ailleurs instrumentalisés sous la présidence Gbagbo et faire comme s’il n’y existait qu’un problème de milices. C’est justement en raison de ces pressions-là qu’une loi sur le foncier rural a été adoptée sous la présidence d’Henri Konan Bédié. Cette loi qui a fait l’objet d’un large consensus n’est jamais appliquée parce que le RHDP et tout ce qu’il compte de journalistes décrivait toute action destinée à l’appliquer comme une aventure xénophobe sponsorisée par le sommet de l’Etat. Comment se fait-il alors que subitement, ces problèmes latents qui explosent régulièrement en affrontements sanglants n’existent plus et que ceux qui essaiment la violence à l’ouest ne seraient plus que ceux qui seraient réduits à croire aux chimères d’un retour du président Gbagbo de la CPI ? Mais diantre, pourquoi Gbagbo ne sortirait-il pas de prison ? Lui ne vous a jamais mis en prison, n’a jamais gelé les comptes de ses adversaires en dehors de toute légalité, n’a jamais embastillé les enfants de ses adversaires. Au contraire, il a maintenu la distance avec vous malgré les nombreuses tentatives de coup d’Etat, malgré surtout le 19 septembre 2002 et le lâche assassinat d’Emile Boga Doudou et de nombreux officiers militaires proches de lui.
Pour le reste, je n’arrive pas encore à comprendre l’état d’esprit des idéologues de ce pouvoir. Ils théorisent tous la communication du désespoir en s’obstinant à faire comprendre à nous autres qu’il faut renoncer à l’espoir, croyant ainsi que sans espoir leurs adversaires ne représenteraient plus aucun un danger. J’ai pour ma part la certitude que les adeptes de cette philosophie se gourent complètement. Car une société qui sécrète autant de désespérés est une société qui contient les germes de son autodestruction. Parce qu’immanquablement, les désespérés s’attaquent toujours à ceux qui ont trop d’espoir qu’ils sont intouchables et , autant le dire tout de suite, immortels. A demain peut-être, n’est-ce pas ?

Joseph Titi in Aujourd'hui
Jeudi 14 Juin 2012
Lu 359 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1750 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1379 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 629 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25
ladepechedabidjan : France / François Hollande renonce à sa propre succession : Quel courage historique, et... https://t.co/XAbvcODy06 https://t.co/4yFDc0Ptoq
Lundi 5 Décembre - 06:15
ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35

Facebook

Partager ce site