Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La Grande Chancellerie sous Ouattara: Que de décorations Wouya-Wouya !


La Grande Chancellerie sous Ouattara: Que de décorations Wouya-Wouya !
Décorations par-ci, décorations par-là, depuis son accession au pouvoir dans des conditions catastrophiques en avril 2011, Alassane Dramane Ouattara s’est lancé, via sa Grande Chancelière de l’Ordre national, dans une cascade de décorations aux raisons et aux bénéficiaires en déphasage avec les intérêts de la Côte d’Ivoire. Les dernières décorations ont été effectuées à l’étranger, notamment en France, sans que les Ivoiriens ne sachent ce que ces récipiendaires ont vraiment fait jusqu’ici pour leur pays.
Qu’ont-ils fait de significatif, ces récipiendaires, pour le bonheur et le bien-être des populations ivoiriennes ? Alassane Dramane Ouattara les a-t-il décorés au nom de l’Etat de Côte d’Ivoire ? Questions fondamentales et lancinantes d’autant que depuis son bombardement au pouvoir (au propre comme au figuré), le 11 avril 2011, M. Ouattara multiplie les décorations de personnes aussi bien au sein de son sérail politique que de son entourage familial. Mme Rose Henriette Dagri Diabaté, secrétaire générale de son parti (le Rdr) qu’il a nommée Grande chancelière de l’Ordre national, est à la manette pour accomplir les désirs de celui qu’elle aurait appelé « Monsieur le Préfet » dans un fâcheux lapsus, lors de l’investiture de Ouattara, le 21 mai 2011, à Yamoussoukro. A l’occasion de sa récente visite officielle en France, du 25 au 28 janvier dernier, pour dire « merci » à « son ami » Nicolas Sarkozy qui l’a installé au pouvoir, le nouveau chef de l’Etat ivoirien a distribué les décorations à tour de bras à une centaine de personnes, quasiment toutes françaises . Ouattara a même déplacé Henriette Dagri Diabaté en France pour cela.

Merci pour le chaos « bénéfique » !

La cérémonie de décoration était pompeuse. Elle s’est déroulée, le 27 janvier dernier, à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France. Sur l’identité des personnes décorées, les révélations de La Lettre du continent N° 628 du 2 février 2012 sont édifiantes : « Une centaine d’amis de trente ans ou de la dernière minute du couple Ouattara se sont retrouvés sous les faux-plafonds de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, pour une cérémonie de décorations ». Et depuis ces révélations, le régime Ouattara est resté muet. Sans aucun démenti. Du coup, les Ivoiriens qui ignorent tout de ces fameux récipiendaires sont situés : ce n’est nullement pas pour avoir « rendu service à la nation ivoirienne », pour avoir œuvré pour le bien-être du peuple de Côte d’Ivoire que ces personnes ont été décorées, mais bien parce qu’elles sont des « amis du couple Ouattara ». A coup sûr, d’une manière ou d’une autre, ces « amis » inconnus des Ivoiriens ont aidé le couple Ouattara à prendre le pouvoir en Côte d’Ivoire, y compris au prix du sang de milliers d’Ivoiriens dont des femmes et des enfants.
Au nombre de la centaine d’amis et de proches des Ouattara décorés, il y a l’inénarrable Martin Bouygues, patron du groupe du même nom.
C’est lui qui aurait présenté Ouattara à Sarkozy dans les années 90 lorsqu’Alassane Dramane Ouattara était Premier ministre de feu le président Félix Houphouët Boigny, malade et fatigué par l’âge. C’est aussi à Bouygues que Ouattara a vendu à 1fcfa symbolique, l’électricité de la Côte d’Ivoire. Depuis avril 2011, Martin Bouygues bénéficie de contrats juteux dans notre pays. Des sources le soupçonneraient d’avoir contribué au financement de la rébellion armée pro-Ouattara déclenchée en septembre 2002. Vrai ou faux, les bruits courent. Alexandre Vilgrain, Michel Roussin, Vincent Bolloré, Anthony Bouthelier, etc., ainsi que « les diplomates à l’instar du conseiller Afrique de Nicolas Sarkozy, André Parant, ou encore les hauts gradés de l’armée, tels Bruno Clément-Bollé, Benoît Puga…Même la rédactrice Côte d’Ivoire du Quai d’Orsay, Eole Sury, ont eu droit à sa médaille », précise La Lettre du Continent. Tous ont été décorés pour « service rendu » à Ouattara. Pas à la Côte d’Ivoire puisque depuis 1960, le pays n’a jamais vécu de fracture sociale, ethnique et politique aussi profonde que celle qu’il vit depuis avril 2011. La Côte d’Ivoire est installée aujourd’hui dans un véritable chaos avec une insécurité galopante, une justice aux ordres, orienté contre un camp, celui du président Gbagbo renversé par l’armée française ; le pays vit une crise économique profonde, la réconciliation nationale y est plombée, le dialogue politique inexistant, les libertés individuelles et collectives compromises, la liberté de la presse tailladée, etc. A la vérité, ces décorations s’apparentent à des « Merci pour avoir installé le chaos dans le pays » mais au profit d’un couple.

A la gloire de sa femme et de ses militantes

Cette pluie de décorations « wouya-wouya », comme le diraient les habitants d’Abobo et de Yopougon, c’est-à-dire de peu de valeur dans l’argo ivoirien, a même été étendue au foyer de Ouattara. Mme Dominique Nouvian Ouattara a élevée, le 6 décembre 2011, par son époux toujours via Mme Henriette Dagri Diabaté, à la dignité de Commandeur de l’ordre national de la République de Côte d’Ivoire. Quel est « le mérite personnel » de Mme Ouattara qui a ébloui les Ivoiriens ou « ses services rendus à la nation » qui justifient cette haute distinction? Quelle éthique Ouattara veut-il enseigner aux Ivoiriens en décorant sa femme ?
Le fait est si troublant et choquant que le député Mamadou Ben Soumahoro, ex-transfuge du Rdr et actuel exilé politique, dans une récente tribune, l’a qualifié d’acte « inutile et obséquieux, contraire au bon sens et peu respectueux des valeurs et des principes républicains élémentaires » posé par la Grande chancelière de l’ordre national. Dans le style qu’on lui connaît, l’ancien député de Bako, nord de la Côte d’Ivoire, s’est adressé indigné à Mme Diabaté : « Vous avez fait une faute en franchissant le rubicond, parce qu’assurément cette petite commerçante qui n’a été élue à aucun poste politique et qui n’a posé aucun acte exceptionnel, à part épouser un usurpateur et un imposteur à nous imposé par la très chère communauté internationale, ne mérite pas cette décoration ! ».L’interpellation de Mamadou Ben Soumahoro pourrait trouver également sa justification dans le fait qu’avant son épouse, Ouattara a fait décorer, le 3 août 2011, 17 femmes de son parti politique, le Rdr. Elles ont été élevées au rang de chevaliers de l’Ordre national. Au nombre des récipiendaires figuraient 7 femmes décédés pendant la guerre postélectorale. Mme Henriette Dagri Diabaté a qualifié ces militantes du Rdr de « martyres de la lutte démocratique ». Soit, mais alors que deviennent les autres femmes ivoiriennes, militantes du Pdci, du Fpi, du Pit, de l’Udpci, etc., violées, égorgées ou assassinées du 19 septembre 2002 au 11 avril 2011 ? Ne méritent-elles pas d’être décorées à l’instar des militantes du Rdr ? Ne sont-elles pas aussi des martyres de la démocratie ? De toute évidence, sous Alassane Ouattara, « la Côte d’Ivoire surprendra le monde entier ». C’est le nouveau chef de l’Etat qui l’a promis, lui-même, et chaque acte qu’il pose tend à le démontrer. La pluie de décorations partisanes et peu crédibles fait partie de ces surprises. Dommage pour notre pays !


Didier Depry In Notre Voie

didierdepri@yahoo.fr

Mardi 7 Février 2012
Lu 593 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1376 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 691 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site