Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La Côte d'Ivoire, îlot de tolérance dans un continent homophobe

Murs rouges, plafonds noirs, sono qui crache du coupé décalé, trois hommes souriants qui se déhanchent en rythme, sous le regard amusé d'une clientèle à 95% masculine : à Abidjan, les homosexuels ont aussi leurs bars, où ils peuvent vivre leur différence.


Un homme lit le journal "L'Intelligent d'Abidjan" qui évoque le premier mariage gay en France, le 30 mai 2013 à Abidjan [Sia Kambou / AFP/Archives]
Un homme lit le journal "L'Intelligent d'Abidjan" qui évoque le premier mariage gay en France, le 30 mai 2013 à Abidjan [Sia Kambou / AFP/Archives]
"Dans une boîte gay, on est beaucoup plus libre, par rapport aux endroits hétéros. Il n'y a pas de regards bizarres", observe Jacques. "Ici, on peut déstresser, se sentir à l'aise, s'oublier", confie cet étudiant de 22 ans.

Les clients sont pourtant étonnamment sages. Un hommes caresse doucement le cou de son compagnon. Mais personne ne s'embrasse, ne fricote. Les codes sociaux stricts en vigueur en Côte d'Ivoire sont aussi respectés ici.

Dans le public, plusieurs travestis, comme Malika, qui refuse de communiquer son nom civil. Âgée de 20 ans, cet éducateur vit depuis trois ans une double vie : homme de jour, femme la nuit.

"J'habite chez un ami. Par respect pour ses amis, ses occupations, je vis en homme sous son toit. Mais quand je vaque à mes occupations, je suis comme j'aime l'être", glisse Malika, au maquillage discret, coiffée d'une perruque courte et habillée d'une élégante robe à motifs.

Bars homosexuels, transgenres... la Côte d'Ivoire fait office d'exception du fait de sa tolérance par rapport à nombre d'autres pays africains, où l'homophobie est érigée en règle.

Une trentaine d’États du continent ont déclaré l'homosexualité illégale. Le Nigeria et l'Ouganda ont récemment défrayé la chronique pour avoir voté des lois très sévères punissant de longues années de prison l'homosexualité. Même si le président ougandais a finalement fait marche arrière. En Mauritanie, la peine de mort est prévue pour les contrevenants.

"Ce n'est pas le paradis ici, mais c'est nettement mieux que dans d'autres pays", analyse Malika, dont une amie transsexuelle, poignardée à la poitrine, a eu beaucoup de mal à être soignée à l'hôpital.

Moussa, le gérant d'un des trois bars homosexuels de la ville, raconte de son côté les "insultes" des passants et les velléités d'expropriation du propriétaire des lieux "parce que le bar est gay".

Mais il reste possible de vivre sa différence à Abidjan, affirment tous les homosexuels rencontrés par l'AFP. La Côte d'Ivoire fait même office d'"eldorado" pour les gays du continent, remarque Malika.

Marinette, bisexuelle, qui se sentait "menacée dans sa commune" du Cameroun après plusieurs relations homosexuelles, a ainsi mis le cap sur Abidjan il y a quatre mois, "tentée" par le côté "free" de la ville.

"Rien à voir avec mon pays, où l'une de mes amies a été menacée de viol parce qu'elle n'avait jamais couché avec un mec", compare cette jeune trentenaire, le corps moulé dans une robe rouge.

Pourquoi alors cette tolérance ivoirienne vis-à-vis de l'homosexualité ? "Parce qu'on n'a pas encore subi d'acte homophobe venant du législateur", explique Fabrice, 26 ans, responsable des affaires juridiques d'Alternative, une ONG défendant les droits des homosexuels.

En Côte d'Ivoire, poursuit-il, aucune loi "ne promulgue la discrimination du fait de l'orientation sexuelle".

Interrogé sur les raisons de cette exception, un cadre du gouvernement explique que l’État ivoirien, confronté de 2000 à 2011 à une crise politico-militaire sanglante, a eu d'"autres problèmes" à gérer.

"Ici, il y a le chômage important, le banditisme qui règne à grande échelle. L'homosexualité du coup est une histoire mineure", réfléchit Fabrice.

Même dans les campagnes, traditionnellement plus étroites d'esprit, celle-ci est "stigmatisée sans que cela aille trop loin", observe-t-il. "Il y a des critiques, des agression verbales, mais ce n'est pas la charia."

Reste que la différence, pour être bien vécue en Côte d'Ivoire, se pratique cachée.

"Ce soir, tout le monde est homo !", lance Armand, 32 ans, devant le bar gay où il travaille comme serveur. "Mais demain matin, on ne se connaît plus. Chacun masque son identité."

AFP
Jeudi 23 Janvier 2014
Lu 380 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Économie | Afrique - Monde | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1174 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 481 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/04/2017 | 934 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



ladepechedabidjan : MON GBONHI, EXTRAIT DU NOUVEAU MAXI SINGLE DE BLACK-K https://t.co/5079yNVW1n https://t.co/leKlneQVZV
Mardi 27 Juin - 19:49
ladepechedabidjan : "MON GBONHI, EXTRAIT DU NOUVEAU MAXI SINGLE DE BLACK-K" : https://t.co/XPvlwS0Lba via @YouTube
Mardi 27 Juin - 19:46
ladepechedabidjan : Soro est-il sincère quand il appelle au pardon et à la réconciliation? (Djereke): “Il y... https://t.co/09umLJ7G14 https://t.co/jTbJJxXowY
Lundi 26 Juin - 20:58
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : où en est l'enquête sur la cache d'armes?: En Côte d'Ivoire, l'enquête... https://t.co/0MvmYjQsVw https://t.co/LTrcahoOxR
Lundi 26 Juin - 12:53

Facebook

Partager ce site