Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La Côte d’Ivoire est-elle désormais un pays sans loi ?

L’histoire des sociétés humaines nous enseigne que lorsque nous nous retrouvons à plus d’un dans le
même univers spatio-temporel, la mise en place d’une règle de vie communautaire s’impose. En d’autres termes, la loi s’impose à tous et devient le socle sur lequel repose le développement de l’ensemble vers un mieux vivre. Chez nous, le comportement social de nombre de nos concitoyensest si étrangement éloigné de cette évidence qu’on se demande si la Côte d’Ivoire est encore un pays fonctionnant avec des lois. Tenez…


La Côte d’Ivoire est-elle désormais un pays sans loi ?
Le 16 mai 2012, à Cocody, devant l’ancien Collège Jean Mermoz, j’emprunte un taxi pour me rendre à Blockhaus. Le conducteur s’engouffre dans le sens interdit pourtant clairement indiqué devant lui. Quand je lui fais remarquer qu’il a enfreint le code de conduite, il me rétorque : « tu veux arriver vite ou non ? ». Je n’ai pas le temps de lui répondre. Il est déjà en train d’injurier les conducteurs d’en-face qui ont le tort (à ses yeux) de lui rappeler le code de la route. Quand je jette un coup d’oeil en arrière, je m’aperçois que nous sommes suivis par un véhicule 4/4 de l’Onuci. Son conducteur semble encore plus pressé que le chauffeur de taxi. Il a suivi notre exemple et, furieux, nous met la pression à coups de klaxon. Au niveau de la voie rétrécie qui jouxte le marché, nous croisons une voiture de police. Puisque, de toute évidence, le taxi est en infraction, je m’attends à voir surgir des policiers pour verbaliser le chauffard qui me conduit. A mon grand étonnement, le véhicule de Police (sensé pourtant rouler dans le bon sens) nous cède le passage. Je suis estomaqué et demande à descendre du taxi alors même que je ne suis pas encore arrivé à destination. Le chauffeur est vexé. Il stationne en pleine chaussée, contraignant les autres automobilistes à faire des manoeuvres dangereuses pour se frayer un passage. Personne ne lui fait le moindre reproche. Au contraire, c’est lui qui s’énerve quand un véhicule passe trop près du sien. Contre moi, il peste et ne se prive pas de l’exprimer en des termes crus. Il s’en veut d’avoir voulu rendre service à « un ingrat ». Rien de moins ! Je suis atterré. La loi a été foulée au pied, y compris, sous les yeux de ceux en charge de la faire respecter. Suivant notre exemple, des « étrangers » de l’opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire ont fait pareil. Dans la totale indifférence de tous. En marchant vers ma destination, je me rappelle les nombreux faits similaires qui rythment la vie quotidienne en Côte d’Ivoire : au Palais, à la Primature, dans les ministères, dans les services décentralisés de l’Etat, à l’école… et donc, forcément, dans la rue. Ces faits sont connus de tous et vécus par tous. Tout le monde sait qu’ils sont illégaux et porteurs de désordre. Pourtant, tout le monde (ou presque) semble s’en accommoder. On ne s’en plaint que quand on en est la victime. Ce constat me bouleverse parce qu’il est lourd de conséquences. L’attitude pour le moins désinvolte et sélective de l’Ivoirien face à la loi m’apparaît plus comme consubstantielle à notre existence en tant qu’Ivoiriens qu’elle ne procède des conséquences néfastes des différentes crises qui secouent le pays depuis au moins 1999. A l’image d’un mensonge qui devient vérité par la force de la répétition, le contournement de la loi - devenu sport national inconsciemment accepté de tous - s’impose désormais comme un fait (acceptable?) de société. L’anormalité a pris le pas sur la normalité. Les vaincus par la Loi deviennent les vainqueurs par la Force. Ces derniers écrivent l’histoire en inversant les rôles.

Ainsi, le conducteur qui s’engouffre dans un sens interdit ne se sent pas plus en faute que le chef de l’Etat qui, au mépris de la loi, prend un décret anticonstitutionnel qui nomme un nouveau président du Conseil Constitutionnel avant le terme légal du mandat du précédent. Comme personne ne souffle mot, plus rien ne lui résiste. Sûr de son bon droit, il démet son gouvernement pour les mauvaises raisons et s’en vante. Il s’autorise tout. Sans aucune gêne. Résultat des courses, les « étrangers », qui voient que nous ne respectons aucune des lois que nous nous sommes données, s’autorisent (eux aussi) à en faire de même. Ils vont jusqu’à décider à la place du Conseil Constitutionnel qui – parmi nous - est digne de nous gouverner. Ailleurs, dans les Républiques démocratiques, ces manquements graves au fonctionnement de l’Etat auraient fait des vagues, contraignant le locataire du Palais présidentiel à faire machine arrière ou à justifier par la loi ses décisions qui touchent au fondement même de la République. Mohamed Morsi en sait quelque chose. Lui qui a dû freiner des quatre fers quand il a tenté provisoirement (?) de s’octroyer des pouvoirs que la Constitution égyptienne ne lui reconnaissait pas encore. Mais, en Côte d’Ivoire, tout cela passe comme lettre à la poste. A peine 10% de la population s’oblige à respecter les règles. Et c’est peu dire. J’ai beau cherché, je n’arrive pas à comprendre pourquoi l’Ivoirien à l’étranger respecte les lois du pays hôte et refuse de se conformer aux lois de son propre pays. Selon un journaliste politologue étranger, « c’est parce que les Ivoiriens fonctionnent en République avec leur schéma traditionnel ancestral de la chefferie ».

Par Bamba Franck Mamadou in Notre voie
Samedi 22 Décembre 2012
Lu 268 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1182 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1778 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2155 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1393 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05
ladepechedabidjan : CPI : Blé Goudé victime d’un «malaise» lors de son procès, annonce son avocat:... https://t.co/oI4SNdxLio https://t.co/gTa67G0VXb
Vendredi 9 Décembre - 10:16

Facebook

Partager ce site