Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

La Côte d'Ivoire / Le dernier de la classe qui bavarde


La Côte d'Ivoire / Le dernier de la classe qui bavarde
Seule une Conscience nationale permet à un pays de se surpasser. J’entends par conscience nationale, la capacité des citoyens de s’affranchir des considérations ethniques, régionalistes, religieuses, partisanes, etc., pour - dans un creuset d’union patriotique-, se projeter vers le développement durable. Bien entendu, cela passe par des valeurs à promouvoir, des symboles à respecter, mais aussi des comportements nuisibles à la société à bannir. Dans son infinie bonté, Dieu nous a dotés d’un magnifique territoire de 322 Km2. Des hommes et des femmes de valeur au sein de notre société forment des ressources humaines dont l’intégrité morale ne souffre d’aucun doute et sont capables de relever n’importe quel défi. Notre société, je le répète, est pétrie d’expertises et ne saurait s’accommoder des cancres dont le seul objectif est l’accumulation des biens matériels mal acquis. A défaut d’éradiquer ce comportement nocif à la collectivité, parce qu’émanant d’individus avec lesquels nous sommes bien obligés de cohabiter respect du droit à la différence oblige, nous pouvons tout de même les neutraliser. Si nous le voulons. Et il n’y a pas mille manières d’y parvenir. Seulement trois : Ne pas faire leur promotion, ne pas les célébrer sur la place publique, ne pas en faire des exemples à copier pour les
générations futures. C’est un travail réalisable. Si l’on veut sortir la Côte d’Ivoire des profondeurs où elle ne cesse de dégringoler, avant qu’elle ne touche le fond. Notre pays va vers le déclin. Petit aperçu édifiant. Catégorisée par l’Onu «Pays Autoritaire», la Côte d’Ivoire vient encore de s’illustrer de la plus mauvaise des manières, en se laissant classer 131e sur 144 Pays compétitifs au monde, par le Forum économique mondial. Derrière le Mali 128e, Cap Vert 122e, Tanzanie 120e Malawi 129e, Bénin 119e, Ouganda 123e, Ethiopie 121e. Jadis favorite, la voilà non partante. Même pas tocarde. Parmi des chevaux mal cotés qui, ayant pris conscience de leur piètre performance du passé, ont décidé de se prendre un peu plus au sérieux. De la promesse de construire une université par an avec 5 milliards de Fcfa, comment le Pouvoir explique-t-il qu’il en dépense 20 fois plus pour rénover une seule ? Notre guide du moment, en effet, n’a encore rien construit. Mais plutôt rénové laborieusement celles qui existaient et que ses soldats ont détruites. Pour bien illustrer le clair obscur dans lequel nous sommes tous plongés, le Pouvoir se livre à un spectacle désolant. Jamais notre pays n’en a connu de tel en 52 années d’indépendance. Le ministre de l’Enseignement supérieur annonce 100 milliards Fcfa à la cérémonie d’inauguration de l’Université d’Abidjan Cocody rebaptisée Félix Houphouët-Boigny. Son patron lui succède au pupitre et déclare 110 milliards de Fcfa. Un flou artistique dans lequel l’on retiendra finalement la bagatelle de 110 milliards qu’aurait coûtée la rénovation de l’ancienne Université de Cocody. Une sagesse Bété qui précise également que :
«qui tire la malle tire la corde»
Le droit d’inscription à l’université désillusionne les plus téméraires des parents. Il est passé de 7000 Fcfa sous le Président Gbagbo à 30.000 Fcfa sous Ouattara. 30.000 Fcfa multipliés par 121.000 nouveaux bacheliers de 2010, 2011, 2012, pour une capacité d’accueil 67.000 places. ‘’Dernier mais bavard en classe’’. Tel est le commentaire qui sanctionne en la note. Voyez par, vous-même, le ver qui est tiré du nez des gouvernés en cette période de pauvreté extrême.

Simplice Allard in Le Temps
Mercredi 12 Septembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1934 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 895 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Pourquoi les Africains fuient-ils l’Afrique ?: Les récentes images publiées par la chaine de télévision américaine… https://t.co/5N2uAZ2m8b

Facebook

Partager ce site