Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La CPI s’est rassurée que Gbagbo serait inculpé avant son transfèrement, selon le Professeur Erick Nkoo


La CPI s’est rassurée que Gbagbo serait inculpé avant son transfèrement, selon le Professeur Erick Nkoo
www.africaview.net - Bonjour Mr Erick Nkoo! Voulez-vous vous présenter à nos lecteurs s’il vous plait?

Erick A. O. Nkoo - Je ne sais généralement quoi dire lorsqu’il s’agit de parler de moi. Je me nomme Erick Achille Omar Nkoo. Je suis né le 4 juillet 1982 dans le petit village de Nkolya près du Nkolmetet. Je suis musulman. J’ai fait mes études secondaires au Cameroun où j’ai obtenu en 2003 un baccalauréat série D. Puis, j’ai fait des études en droit islamique, ensuite des études en langue arabe et j’ai obtenu le diplôme de professeur de la langue arabe langue étrangère à l’université internationale de la langue arabe de Khartoum au soudan. J’ai ensuite fait un Master en langue arabe et je suis aujourd’hui chercheur à la ligue arabe pour la promotion de l’éducation la science et la culture. J’ai travaillé comme collaborateur extérieur à CRTV Ebolowa, puis à la Radio nationale du soudan département des langues étrangères. J’aime la musique je joue de la guitare quand le temps me le permet. J’aime la lecture et l’écriture.

www.africaview.net - Parlant de l'écriture, vous avez un livre qui va sortir bientôt. «Diable de dieu» est le nom de votre livre. Peut-on avoir un avant-goût? De quoi parle ce livre au fait?

Erick A. O. Nkoo - Tout à fait. Mon roman «diable de dieu ou les mémoires d’un roi Beti» qui parait bientôt chez Edilivre parle des traditions sacrificielles jadis pratiquer en Afrique. En guise de remerciement à un dieu sanguinaire, un jeune roi intelligent et instruit se vois obliger selon la tradition, de sacrifier son unique amour. Afin d’éliminer le dieu diable et sanguinaire, le jeune roi doit valser avec la psychologie des villageois et ruser en immolant un bélier à la place de son amour…

www.africaview.net - Et quel message voulez-vous partager à travers ce roman?

Erick A. O. Nkoo - L’idée que je partage dans ce roman est celle du développement. Nous devons développer nos sociétés tout en les modernisant. Nous devons abandonner ces traditions qui nous empêchent de voir plus loin. Et pour y arriver un accent doit être mis sur l'éducation et une réelle démocratie sans lesquelles la notion de développement reste une utopie.

www.africaview.net - En tant que croyant, homme ou femme de Dieu, nous avons notre point de vue sur la situation sociaux-politique contemporaine. Beaucoup d’entre nous disons que Dieu doit être le Maître de notre société ou si vous voulez, que la société doit être gérée selon les règles divines. Nous aspirons à une société où la loi de Dieu doit être prioritaire par rapport à la loi des hommes. Que dites-vous sur une telle assertion, en tant que serviteur de Dieu dans l’islam ?

Erick A. O. Nkoo - Je ne pense pas un seul instant que les religions telles qu’elles sont descendues il y a des milliers de siècles puissent être appliquées avec la même ampleur compte tenu des changements opérés depuis lors. C’est vrai Dieu ou la force de la nature nous a donné un cerveau et une logique pour réfléchir. Mais seulement cette réflexion qui dépend du milieu naturel où nous vivons doit concourir au bien être des hommes dans ce monde et au delà. Et puis dans un monde où l’homme est libre de croire ou de ne pas croire, la seule loi susceptible de normaliser la société devient celle de la morale. Autrement dit seules la morale et les valeurs éthiques et déontologiques doivent régir le monde. Cela sous entend que si la nature a imposé par exemple l’hétérosexualité, la loi des hommes doit donc être établie conformément à cela et non le contraire. A défaut c’est l’enfer. Et qui préfère l’enfer ? Certainement pas les africains car l’Afrique est le berceau de la morale.

www.africaview.net - Votre roman si on s’en tient au résumé que vous venez de nous donner, aborde un problème intéressant et existentiel, puisqu'il est question d'une situation réelle pratiquée en Afrique, au temps de nos ancêtres. L'histoire, qu'on le veuille ou pas, a toujours contribué à construire le présent, et à tracer les sillons du devenir. Si telle est l'optique dans laquelle s'inscrit votre roman, alors quelles sont les grandes leçons qu’on doit tirer de vos écrits, pour les générations africaines présentes que nous sommes, et au-delà pour ce continent violemment épris dans les tourbillons sociaux-politiques d'ailleurs, avec toutes ces guerres civiles, ces tripatouillent de constitution, ces pandémies ravageuses et autres?

Erick A. O. Nkoo - La question que vous posez est tout à fait pertinente. L’Afrique aujourd’hui connait tous les problèmes du monde et ces problèmes sont généralement causés par les africains eux-mêmes qui semblent ignorer les avanies qu’ils ont connues par le passé. L’esclavage et la colonisation que les anges du diable ont mis sur pied aux seules fins de retarder et déstabiliser l’Afrique. Les africains doivent donc comprendre qu’il est temps de rattraper ces années de retard causées par l’esclavage et la colonisation. Ces guerres que l’Afrique connait sont la preuve de l’inconscience des africains qui semblent incapables de dire non au néocolonialisme et à la manipulation.

Nos présidents africains n’ont pas l’amour de l’Afrique et c’est pourquoi ils passent le temps à tripatouiller les constitutions comme vous le dites si bien afin de rester longtemps au pouvoir et servir leurs seuls intérêts et ceux du colon. Si nous comprenons bien l’histoire des colons et esclavagistes européens en Afrique, nous embrasseront alors méticuleusement ces organismes internationaux qui ont été mis sur pied pour déstabiliser l’Afrique. Parmi ces organismes vous avez la CPI qui ne vise que les africains faisant semblant d’oublier l’ancien président Américain Georges Bush qui a commit en Irak et ailleurs plusieurs crimes contre l’humanité. Et dommage qu’Alassane Ouattara de la Cote d’Ivoire n’ait pas compris cela. Sans trop vouloir m’attarder sur la question de savoir qui a gagné les élections ou pas, Gbagbo aurait du être jugé en Afrique et par les Africains. Et non ailleurs! Je ne redoute pas un seul instant le système judiciaire africain.


www.africaview.net - Justement vous venez de toucher un point chaud de l’actualité géopolitique qui est le transfèrement de Laurent Gbagbo à la CPI. Il sera entendu le 18 Juin prochain. Sans faire le travail des juges de la CPI, pensez-vous tout de même que Gbagbo sera libéré? Quelle est votre impression de la situation?

Erick A. O. Nkoo - Je ne vois pas Gbagbo être libéré le 18 Juin prochain par cet appareil judiciaire mis en place pour jouer la partition des grandes puissances qui ont choisi au contraire de le châtier pour avoir refusé d’obtempérer. Et je pense que la CPI avant de demander que Gbagbo soit transféré à la Haye s’était bien rassurée qu’il serait inculpé!

www.africaview.net - Mr Erick Nkoo, vous dites que vous êtes chercheur à la ligue arabe pour la promotion de l’éducation, la science et la culture. Nous savons aussi que vous êtes le premier Beti à être diplômé d’une université arabe. Cette position vous permet probablement d’être proche de la réalité socio-politique du monde arabe. Pouvez-vous nous donner votre opinion sur la révolution arabe ou le printemps arabe?

Erick A. O. Nkoo - Vous faites bien de le dire j’ai une parfaite connaissance du monde arabe où j’y ai fait mes études. Et puis, en tant que membre du conseil Afro arabe, je suis de près les révolutions arabes, soit dans les medias ou alors par téléphone. Et franchement parlant, seules les révolutions Tunisienne et Egyptienne sont de vraies révolutions. Les autres cas comme celui de la Lybie et de la Syrie semblent être des mises en scène déstabilisatrices orchestrées par le Qatar et d’autres pays du golf. Nous avons constaté une désinformation à propos des événements en Syrie par la chaine Qatarienne aljazirat où près de six journalistes ont démissionné estimant injuste la désinformation des événements dont fait preuve aljazirat, principale chaine de télévision arabe. Apres avoir anéanti l’Irak, il faut absolument déstabiliser la Syrie, seule puissance de la région capable de tenir tête a Israël pour permettre justement a Israël de régner en maître dans la région.

www.africaview.net - Dans quel intérêt le Qatar et les autres pays du Golf orchestreraient des mises en scène déstabilisatrices dans la région? Qui a intérêt à ce qu’Israël règne en maître absolu?

Erick A. O. Nkoo - Vous savez que le Qatar en tant que puissance émergeante veut absolument s’imposer dans la région. Il veut à tout prix faire parler de lui. Comment pensez vous que le Qatar qui est loin d être une démocratie veulent armer l’opposition en Syrie afin de déstabiliser alsaad pour la simple raison que c’est un dictateur? À mon avis je crois que ce n’est certainement pas pour y établir la démocratie, ce n’est pas non plus pour protéger les opposants Syrien qui représentent une minorité de la population civile. Les vrais raisons qui poussent le Qatar, la France et les pays de l’OTAN à vouloir remplacer Bachar Al Assad sont beaucoup moins reluisantes que la sacro sainte démocratie.

En effet, la Syrie est un pays qui ne coopère pas entièrement avec les Etats Unis et leurs vassaux en Europe. La Syrie se tourne vers l’est, vers la Chine, l’Inde et l’Iran avec lesquels elle met en place des investissements. La Syrie est un pays stratégique comme tous ceux du moyen orient qui font la jonction entre l’occident capitaliste et libérale et l’Asie en pleine expansion et qui se débarrassera de la main mise sur le monde des Américains. La stratégie du chaos pour nuire a la relation avec la Chine et le continent asiatique semble être le mobile de cette déferlante médiatique pleine de mensonges et d’omissions.

Les états unis et ses alliés voudraient déstabiliser cette région afin de permettre a Israël de régner en maître et je peux déjà vous dire qu’après avoir contribué a la chute de la Syrie les Etats Unis vont sans doute se rabattre vers un nouveau front, l’Iran. Apres donc avoir abattu l’Iran en dernier ressort, Israël sera le seul maître de la région

www.africaview.net - Quelle leçon doivent tirer les résistants contre la francafrique de la révolution arabe?

Erick A. O. Nkoo - La leçon que les résistants contre la francafrique doivent tirer des révolutions arabes est de se rassurer qu’il existe la démocratie en Afrique et que la gouvernance est suffisamment bonne et acceptée par la majorité. Puisqu’on ne peut pas entièrement nier qu’il y avait dans ces pays arabes une présence relative de systèmes politiques injustes et dictatoriaux. Imaginez vous un temps soit peu que si Laurent Gbagbo n’avait pas postulé à la dernière élection il serait sorti tête haute à mon avis. Le temps qu’il a passé au pouvoir n’était-il pas suffisant ? Fallait-il absolument reconquérir le pouvoir ? Vous ne pouvez pas dénoncer la dictature que la France fait a l’Afrique alors que vous-même vous êtes un dictateur! Il y a un proverbe arabe qui dit « n’interdisez pas une chose et vous revenez faire cette même chose que vous avez interdite».

www.africaview.net - Aujourd’hui, un mouvement des Africains Français est né et a même décidé de voter «d’une seule voix», François Hollande, par la voix de la Présidente dudit mouvement Calixte Beyala, lors de leur premier congrès. Qu’en pensez-vous ?

Erick A. O. Nkoo - Disons que c’est leur choix et nous le respectons. Mais, a mon avis il n’y a pas de différence majeure entre Sarkozy et Hollande puisqu’ils sont tous là pour les intérêts de la France. Ni François Hollande ni Sarkozy, aucun des deux ne peut prétendre aimer l’Afrique plus que les africains eux-mêmes. Le développement de l’Afrique concerne d’abord et avant tout, les Africains.

www.africaview.net - Vous avez un dernier mot pour nos lecteurs?

Erick A. O. Nkoo – Oui! Je leur demande tout simplement d’aimer, de défendre et de contribuer au développement de l’Afrique.

www.africaview.net - Nous vous remercions d'avoir accepté cet entretien, malgré votre calendrier très chargé!

Erick A. O. Nkoo: C’est plutôt moi qui vous dit merci!

Interview réalisée par Marie-David Houphouët in africaview.net

Interviewé: Mr Erick Achille Omar Nkoo (écrivain, poète, romancier, musicologue, multilingue; traducteur; sociologue, pédagogue chercheur en linguistique philosophie et religion comparée) - erickachille@yahoo.fr

Lundi 23 Avril 2012
Lu 431 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site