Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

La CPI rappelle à la Côte d’Ivoire son obligation de remettre sans délai Simone Gbagbo à la Cour.

Affaire Simone Gbagbo : la Chambre préliminaire I de la CPI rejette l’exception d’irrecevabilité soulevée par la Côte d’Ivoire et rappelle à la Côte d'Ivoire son obligation de remettre Simone Gbagbo.


La CPI rappelle à la Côte d’Ivoire son obligation de remettre sans délai Simone Gbagbo à la Cour.
Aujourd'hui, le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI) a rejeté l’exception d’irrecevabilité soulevée par la République de Côte d'Ivoire dans l’affaire concernant Simone Gbagbo devant la Cour, et a rappelé à la Côte d’Ivoire son obligation de remettre sans délai Simone Gbagbo à la Cour.

Une demande soulevant une exception d’irrecevabilité concernant une affaire devant la CPI est accordée si l’affaire fait l'objet d'une enquête ou de poursuites de la part d'un État ayant compétence en l'espèce, à moins que cet État n'ait pas la volonté ou soit dans l'incapacité de mener véritablement à bien l'enquête ou les poursuites. Pour qu’une affaire soit déclarée irrecevable, l'enquête et / ou les poursuites nationales doivent concerner la même personne et substantiellement le même comportement allégué dans la procédure devant la Cour.

Après un examen approfondi de la documentation pertinente, conformément à l’article 17-1-a du Statut de Rome, la Chambre a conclu que les autorités nationales de la Côte d'Ivoire ne prenaient pas de mesures tangibles, concrètes et progressives pour déterminer si Simone Gbagbo était pénalement responsable du même comportement que celui allégué dans le cadre de l’affaire portée devant la Cour.

En conséquence, la Chambre préliminaire I a rejeté l'exception d'irrecevabilité. Ayant jugé cette affaire recevable devant la CPI, la Chambre a rappelé à la Côte d'Ivoire son obligation de remettre sans délai Simone Gbagbo à la Cour.

Il est possible d’interjeter appel à l’encontre de la décision de la Chambre préliminaire, conformément à l'article 82 du Statut de Rome.

Contexte : Un mandat d’arrêt a été émis à l’encontre de Simone Gbagbo par les juges de la CPI le 29 février 2012, dont les scellés ont été levés le 22 novembre 2012. Selon le mandat d’arrêt, Mme Gbagbo serait pénalement responsable, au sens de l'article 25-3-a du Statut de Rome, de crimes contre l'humanité ayant pris la forme de meurtres, de viols et d'autres formes de violences sexuelles, d’autres actes inhumains et d'actes de persécution, commis sur le territoire de la Côte d'Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

Le 30 septembre 2013, la Côte d’Ivoire a soulevé une exception d’irrecevabilité, en invoquant des procédures qui auraient lieu pour la même personne et pour les mêmes faits au niveau national.

Le 15 novembre 2013, les juges de la CPI ont décidé que la Côte d’Ivoire pouvait reporter l’exécution de la demande de remise de Mme Gbagbo dans l’attente d’une décision finale de la Chambre sur l’exception d’irrecevabilité.

Le 28 août 2014, après avoir examiné les observations des parties et participants relatives à la recevabilité de l'affaire à l’encontre de Simone Gbagbo, la Chambre préliminaire I avait demandé à la Côte d’Ivoire de déposer des observations additionnelles pertinentes à son exception d’irrecevabilité. Le 10 octobre 2014 la Côte d’Ivoire a déposé des observations additionnelles à son exception d’irrecevabilité, comme cela lui avait été demandé par les juges.

Source : ICC-CPI
Jeudi 11 Décembre 2014
Lu 548 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 13/12/2014 02:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alassane Dramane Ouattara fait comme si c'est la CPI qui demandait Simone, cette question était déjà résolue. La première audience, pour une femme qui est détenue depuis plus de 3 ans en prison, on s'en va lui parler de l'affaire Kieffer, quel nullard. Alassane Dramane Ouattara est un être maudit.

Bientôt, l'ère Alassane Dramane Ouattara va être derrière nous dans le cadre électoral, puisque pour être candidat au pdci-rda, il faut être militant actif de ce PDCI-RDA, et il faut remplir les conditions de l'article 35 de « notre » constitution.

Le seul handicap avec la CPI, si la CPI était une juridiction conventionnelle et non un organe magouilleur, on ne se serait pas inquiété, or, cette cour est là pour maintenir des hommes et des femmes capables de défendre leur pays, le fait, n'étant pas des soumis, parce que les blancs n'acceptent pas un noir leur résister. Il leur faut des Alassane Dramane Ouattara, doués pour s’acharner sur les autres noirs.

Si on prend le cas de Charles Blé Goudet, on nous a fait savoir que c’était le 15 décembre que son sort serait fixé, si oui ou non confirmation des charges. Alassane Dramane Ouattara trimbalait son compatriote Compaoré de pays en pays, il est de retour en Côte d'Ivoire, quand le congrès du FPI a pris l’allure d’échec, il a cru avoir gagné sur FPI en donnant le feu vert sur ces cas précités, et c’est la raison pour laquelle il a enclenché ces trois situations.

Mais il finira par se prosterner devant la loi ivoirienne.
Vive FPI !

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Économie | Afrique - Monde | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1617 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 660 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/04/2017 | 1094 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



ladepechedabidjan : Sur le CIMEF à Abidjan : La Côte d’Ivoire a plus besoin de cohésion que de lignes de... https://t.co/OWVcdjhZrX https://t.co/RZLw54MF47
Mercredi 23 Août - 02:28
ladepechedabidjan : "YODÉ ET SIRO KOTOKO" : https://t.co/Hnh3LH6ZXF via @YouTube
Mardi 22 Août - 21:27
ladepechedabidjan : YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO https://t.co/dcPInSCHp4 https://t.co/Stwp2esYqU
Mardi 22 Août - 11:57
ladepechedabidjan : "YODÉ ET SIRO KOTOKO" : https://t.co/500HyjsxPl via @YouTube
Mardi 22 Août - 11:41

Facebook

Partager ce site