Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Kirman Gnahoré (CRI-Panafricain) : "Le problème de leadership empoisonne trop souvent l’action de nos Associations"

Le CRI-Panafricain traverse des moments troubles actuellement. Deux camps rivaux sont à couteaux tirés et l'opinion s'interroge sur les raisons de cette fissure.Nous avons tendu notre micro à Kirman Gnahoré. Ci-dessous, notre entretien avec l'un des protagonistes de cette affaire, qui se présente comme le "nouveau coordinateur" du CRI-Panafricain . En attendant de recueillir les propos d'Abel Naky que nous avons sollicité, sans succès pour le moment.


Kirman Gnahoré (CRI-Panafricain) : "Le problème de leadership empoisonne trop souvent l’action de nos Associations"
Kirmann Gnahoré Bonjour, Vous êtes opposé à Abel Naky à qui vous avez adressé des correspondances parues dans la presse récemment. Qu'est ce qui ne va pas au Cri-Panafricain ?

Je ne suis pas du tout opposé à Abel Naki, ni même à une autre personne. J’ai une immense admiration pour tous les patriotes et je tiens à leur rendre un hommage appuyé. S’il s’agissait d’un problème entre lui et moi, tout aurait déjà été réglé. Je ne mange pas de ce pain-là. Je suis opposé à un certain système de gestion de la vie associative. J’ai toujours vécu en collectivité, en famille, à l’école, dans les équipes de Volley Ball en Côte d’Ivoire comme en France. Je n’ai jamais eu de problème de relationnel avec des personnes qui respectent les règles de vie d’un groupement humain. Il ne s’agit donc pas de relations entre individus, mais d’un individu avec un mouvement de résistance, le CRI- Panafricain dont je suis aujourd’hui le coordinateur élu par les membres du bureau pour une durée de trois mois.

Vous parlez de coordination tournante. Est-ce prévu dans vos statuts ?

Nous l’avons voulu ainsi et de façon unanime, c’est dire que ce mouvement a été pensé en amont. J’ai remarqué que le problème de leadership empoisonne trop souvent l’action de nos associations alors, lorsque cette proposition a été faite par Willy Bla, nous l’avons tous saluée et adoptées. Willy a même été jusqu’à dire ouvertement qu’il ne souhaitait pas être coordinateur, une élégance qu’on ne lui soupçonnait pas !. Nous l’avons alors donc désigné officiellement porte- parole, au même titre qu’Abel. Je note que tous les Africains que nous faisions venir retournaient déçus car il ne leur était confié aucune mission.

Comment est né le CRI-Panafricain ?

Le CRI – Panafricain a été créé par tous les Patriotes Ivoiriens. Pourquoi ? en « général, quelques individus se réunissent , trouvent l’objet d’une Association, puis la créent . Depuis 2002 pour avoir appris trop tôt et à mes dépends que notre pays allait en finir là où il est, j’avais pensé à mettre sur pied un mouvement fédérateur; Ma forte implication au CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) et à la COGID (Coordination des Ivoiriens de la Diaspora) explique en partie le besoin de rassemblement qui aurait permis une meilleure défense de nos valeurs. En scrutant bien les sigles des deux associations fédérations d’associations on peut aisément comprendre ma participation au projet du CRI -PANAFRICAIN. Lors de la dernière conférence de presse du Président Affi N’guessan à Paris, j’ai pu obtenir un entretien entre l’Ex- Président du CRAN Patrick Lozès et lui, en présence de Brigitte Kouyo. Je lui avais exprimé mon projet qui allait jusqu’à affermir les relations entre le COJEP et les ténors Africains Français de France. Le dossier a été enterré comme tant d’autres …
Il se trouve qu’en réponse à un mail que j’avais adressé à tous les hommes et les femmes qui comptent dans le milieu politique et associatif Ivoirien de France, Abel Nky a été le plus prompt à réagir. Nous avions travaillé toute la nuit et le matin, il est allé rechercher les papiers de son association "Réseau Mondial des  Facebookers pour GBAGBO", pour la première demande de manifestation en Préfecture. C’est à la première réunion de préparation que j’ai compris qu’Abel Naky travaillait simultanément avec Willy Bla qui était d’ailleurs à la table de séance.

Beaucoup de personnes attribuent la naissance de ce mouvement à Abel Naky …

Je lui rends volontiers ma part, je ne fais pas les choses pour qu’elles m’appartiennent. Je ne revendique rien, je ne veux rien tirer de mes devoirs de citoyen. Je rends service depuis des années à presque toutes les associations ivoiriennes et mon parti politique et je n’ai jamais rien revendiqué.
Pour l’heure, nos camarades sont en prison ou en souffrance, beaucoup sont morts. Nous sommes tous meurtris. N’importe qui aurait appelé les ivoiriens dans la rue qu’ils seraient sortis en masse. Notre pays était bombardé en temps réel et les compatriotes sortaient pour le pays et non pour fabriquer un autre leader.

Abel Naky ne serait pas membre fondateur du CRI-Panafricain. Son nom ne figurerait pas dans les statuts de l'Association. Confirmez-vous cela? Si oui, pourquoi ?

Nous avons tout tenté pour qu’il revienne à la raison. Nous n’allons quand même pas hypothéquer la lutte pour un camarade alors que celui-là même pour qui l’on se bat conseille, s’il tombe, d’enjamber son corps et de continuer la lutte.
Vous touchez là peut- être la seule polémique que nous aurions pu avoir. Tous les patriotes Africains sont membre du CRI- Panafricain. Dans ma conception de cette lutte, je n’ai pas envisagé la création d’une Association loi 1901. C’est la première entrave à notre travail. Un mouvement de résistance n’est pas une association comme une autre. Abel s’est bien gardé de m’informer de ce qu’il allait déclarer l’association. Je le lui aurais fortement déconseillé. Il faut apprendre à observer le milieu où l’on vit. Dès lors que l’on se déclare en association, on s’expose à tous les vices juridiques, aux infiltrations aux sabotages. Dans une lutte pareille, il est bien d’être courageux mais il ne faut surtout pas être intrépide car le premier critère d’un projet de vie, c’est de rester en vie. Abel Naky n’a donc pas eu le courage de se mouiller. Il n’aurait donc pu être le responsable officiel en cas de pépin. C’est donc notre camarade Serges Echiman qui est administrativement le responsable de l’association. Il est mieux qu’un « prête – nom » (sic) car c’est lui la plaque tournante de toutes les manifestations.

Il se raconte pourtant qu' il (Abel Naky NDLR) a été dupé par ses camarades …

Vous savez, il n’est plus un secret que c’est la France qui a Kidnappé le Président (Gbagbo NDLR) pour le livrer à ses ennemis, que des négriers y sont pour beaucoup, mais il faut reconnaître que nous les y avons aidé par notre propension à sublimer les rumeurs et les détails. On ne résiste pas avec des « on dit », Quand on n’a pas les preuves d’une nouvelle, on la taie.

Abel Naki revendique la présidence du Cri- Panafricain...

L’espace associatif est suffisamment large pour créer 10 000 associations par jour. Là n’est pas le problème. Le CRI Panafricain n’aurait pas eu sa raison d’être si Alassane (Ouattara NDLR) avait créé son Etat ailleurs et l’avait nommé autrement. Je m’amuse souvent à faire des similitudes entre les acteurs de la crise ivoirienne et ceux qui animent la résistance. On ne peut prétendre défendre la constitution d’un Etat en ne respectant pas soi- même les statuts de l’association pour la défense de cette constitution. C’est marrant de constater que l’on en appelle à l’opinion extérieure pour régler un problème interne à un groupe. ; Tout ce cirque doit s’arrêter au plus vite car si certains n’ont pas compris la leçon, d’autres l’ont assimilée. Tout le monde ne dira plus «  Dieu va faire mon palabre ». Je voudrais remercier tous les sages qui se sont donnés tant de mal pour que l’unité revienne dans le mouvement.
Il s’agit peut- être de l’autre Afrique, pas de la nôtre qui a entamé une conquête irréversible de son indépendance. Le CRI- Panafricain se veut réellement Panafricain.
La nouvelle structure est conforme à nos statuts et à notre objectif. C’est pourquoi, je lance un appel à tous. Nous avons besoin de tous les talents, de toutes les disponibilités, de tous les souverainistes. Nous avons désormais une équipe solide, unie, divers, efficace. Notre leader c’est GBAGBO, notre socle c’est la base il s’agit d’observer les lois physiques de la nature. On résiste mieux en fortifiant ses bases. Nos adversaires ont la manie de couper les têtes, nous comptons bien ne pas en avoir .

Pourquoi reprochez-vous à Abel Naky d'avoir organisé un voyage au Ghana, au profit des exilés Ivoiriens ?

Parce qu’on ne sait toujours pas comment il a payé 2 billets sur une somme aussi ridicule au vue de la misère que vivent nos compatriotes.

Ces billets d'avion auraient été offerts par un donateur…
...

Abel Naky annonce un compte rendu de ses activités en Afrique ce vendredi. Vous avez cependant lancé un appel à boycotter cette rencontre. Comment expliquez-vous cette politique de la chaise vide, pendant que vous réclamez plus de transparence dans la gestion des affaires du CRI-Panafricain ?

Quand, devant tous les responsables d’associations de la résistance, Abel distribue les cartes d’invitation sans en remettre au CRI -Panafricain et que personne ne dit mot, c’est tout dire.

Pensez-vous que vous votre appel sera entendu?

Nous n’avons pas lancé d’appel, ce n’est pas nous. Les gens sont suffisamment intelligents pour lire les données. Nous ne pouvons même pas imaginer ce que nous aurions fait si nous avions été invités.
Nous n’avons pas vocation à entraver les actions de l’autre, au contraire nous les encourageons.
Je tiens à rappeler qu’il pas été écrit dans nos statuts qu’il faille réguler toutes les fréquentations de nos adhérents. ; Que les identités de nos camarades ont été publiées dans des journaux au risque de subir des représailles de fanatiques éventuels.
Abel a bel et bien terminé son mandat, participé à l’élection de son successeur, sans jamais présenter le moindre bilan moral et financier de son mandat. Qu’il a endoctriné la trésorière et l’a éloigné de l’association.. C’est effectivement plus facile de mentir devant un public.
Nous avons le souci de regagner la confiance du public et nous tenons à ne pas être associés  à cet événement.

Cet événement est pourtant organisé par le CRI - Panafricain !

Le bureau du CRI Panafricain ne se reconnait pas dans cet évènement. La preuve, nous avons été évité alors qu’en notre présence, il (Abel Naky) a remis des invitations à tous les autres responsables d’association. Voilà qui est clair. Petit à petit, nous allons mettre à nu tous ceux qui agissent sournoisement contre la cause.

Abel Naky n'est donc plus autorisé à agir au nom du CRI-Panafricain ?

S’il s’y amuse, la justice tranchera, j’aurais mal de traduire un « frère » devant la justice des kidnappeur de notre Président , mais il y a des locomotives qu’il vaut mieux ralentir avant qu’il ne soit trop tard. Nous en avons des preuves.

La rumeur annonce la naissance d' un autre "CRI-Panafricain" créé par Abel Naky. Si cela est avéré, qu'allez-vous faire ?

Il est absolument libre d’agir comme bon lui semble. Je ne doute point de la sincérité de son combat . La manière n’était pas la bonne. Il a été utile au moment où il le fallait car les images à de la télévision faisaient la mobilisation à notre place, Aujourd’hui, les données ont changé, c’est le lieu de structurer le mouvement avec l’expertise de nos frères de tous les pays . J’ai tenté plusieurs médiations directes car je n’ai aucun problème avec sa personne. Je sais ce que je souffre depuis 2002 et je ne laisserai jamais personne me déclarer sans vergogne : «  je suspends les activités du CRI –Panafricain », sans que cette personne n’ait auparavant suspendu la souffrance des Ivoiriens. Je trouve pour ma part qu’on pourrait un peu moins solliciter les poches des patriotes qui supportent déjà tant de charges familiales et donnent de leur temps. En minimisant les coûts , on peut aussi soulager les Africains. A force de parler argent, on s’expose à l’achat de conscience. Nous nous n’avons rien à vendre. Nous sommes en situation de nous méfier de tous ceux qui pensent qu’on ne peut servir un pays, une cause qu’en étant à la tête de ce pays.
J’ai mal pour les Africains qui croient en nous et continuent de croire en nos capacités malgré tout ce qui se raconte. Je voudrais , au nom de toute notre équipe leur présenter nos excuses. Ils ne méritent pas ce spectacle. Nous les prions de penser comme nous, au pays, rien qu’au pays et à ce qu’il est devenu. C’est la seule motivation inoxydable. Jusqu’à preuve du contraire, GBAGBO est toujours en prison . Notre héros sera celui qui le libèrera.

Réalisé par Axel Illary







Vendredi 7 Octobre 2011
Lu 1220 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Babatunde le 09/10/2011 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien que des plaisantins et des amateurs !

2.Posté par vabe charles adrien, consultant en strategie et expert en communication le 09/10/2011 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut arreter ce spectable comique auquel on assiste au C.R.I PANAFRICAIN a longueur de journée dans les journaux, dans les meetings publics,dans les conferences,et memes plus proche de chacun d'entre nous , a savoir des amis qui nous assenent à longueur des conversations de non-sens.
des prises de position qui n'ont de position que dans le virtuel, complétement deconnectées de l'interet et du bien -etre national.il arrive d'observer tres souvent des prises de position de ces acteurs qui sont contraires a leurs propre survie politique et bon sens voudrait que si les patriotes n'existe pas, eux non plus n'existeront pas.ils ont souvent tendance à l'oublier

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site