Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

John Kyffys : «Alpha Blondy doit assumer ses responsabilités»

A la faveur de la crise post-électorale que vit la Côte d’Ivoire, la star du Zèzè Pop, John Kyffy’s rompt le silence et veut porter la vérité de cette crise à tous les coins du monde. Mais l’artiste répond également à Alpha Blondy suite à sa récente sortie hasardeuse dans la presse ivoirienne.


Photo :DR
Photo :DR
La Côte d’Ivoire traverse une situation difficile de son histoire. En tant qu’artiste avec quel regard vous suivez ces moments ?

C’est avec un regard de désespoir mais en même tant qui me donne la force de me surpasser. Parce que, c’est à partir de tout ça que l’espoir va naitre. Et suscité un avenir meilleur dans mon pays. Ainsi avec la mobilisation de la jeunesse et de ses esprits forts, les Ivoiriens ont envie de se réveiller et ils se réveilleront.

En tant qu’artiste engagé quel combat menez-vous contre cette injustice faite à votre pays ?

Je pense qu’aujourd’hui, l’histoire me donne raison. Je suis resté plus de 20 ans en Europe en train de pratiquer la musique. Et j’avais compris que ce sont ces Africains même qui devaient créer des espaces d’expression pour leur propre culture. Certains artistes comme nous qui sommes des artistes avertis et venus de nos différents pays afin que ces gens nous ouvrent ces espaces. Pour aller conquérir le monde et faire valoir l’Afrique. C’est ce que l’Africain n’a jamais compris. Aujourd’hui, dans le domaine artistique, nous voyons des artistes qui n’ont pas vraiment de valeurs qui sont à la «Une» des journaux. Et qui prétendent parler de la musique africaine. Avec ces artistes, l’Afrique perd ses vraies valeurs. Aujourd’hui, nous voyons au-devant du monde, ces soi-disant grands artistes mais qui sont, en réalité, les artistes de la Françafrique. Donc, la culture africaine ne doit pas évoluer. Malheureusement, l’Afrique doit souffrir malgré son riche répertoire en artistes. Les artistes qui parlent de l’Afrique et ont la capacité d’aller vendre l’Afrique au-delà de ses frontières. Voilà aujourd’hui le problème et c’est Dieu qui éclaire ces gens. C’est pour cela nous avons de l’espoir. Et c’est toujours bien que ce genre de situation se présente. Pour ouvrir les yeux à ceux qui ne voient pas. Et faire entendre à ceux qui ne veulent pas entendre. Donc à partir de maintenant, les Africains doivent savoir que leurs artistes sont là pour faire leur promotion. Ainsi, pour réussir cette promotion, ils doivent ouvrir leurs bras à ceux- ci. Pour que, nous fassions nos différents boulots afin que nos pays ou notre contient ne soit pas toujours humilié. Parce que c’est la culture qui est le socle du développement de tout peuple. Un peuple qui déconsidère sa culture a tendance à disparaître. Donc, nous attendons que les dirigeants de ce pays nous fassent appel en nous donnant les moyens de notre politique. Afin que nous allions à travers le monde, pour faire valoir l’Afrique. C’est ce que nous attendons. Cependant il ne faut pas qu’ils désespèrent. Car les artistes africains sont les meilleurs, c’est clair et net dans l’esprit. Mais ce qui nous manque toujours, ce sont les espaces d’expression et les moyens de nos politiques. En fait, il faut que les gens regardent et donnent ces moyens aux artistes du continent afin qu’ils revendiquent. Car il ne faut pas toujours laisser l’Afrique être humiliée de la sorte.

Justement parlant d’humiliation, dans le passé, nous avons vu des artistes comme Yvonne Chaka Chaka, Johnny Clegg, Miriam Makeba aux côtés de l’Afrique du Sud pour combattre l’apartheid. Vous, comment comptez-vous combattre tout ce qui arrive à la Côte d’Ivoire ?

Mais quand je vous parle d’espace d’expression et des moyens de la politique c’est de ça qu’ il s’agit. Les Yvonne Chake Chaka, Miriam Makeba et Johny Clegg en Afrique du Sud, ce sont des gens qui ont mis là-bas leur culture au-devant de toutes choses. Ainsi, les artistes ont les moyens d’action. Et peuvent aller dans le monde entier, pour faire valoir leur culture et parler en même temps de leur politique. Remarquez un peu, des artistes comme nous. Pour qu’ils fassent comprendre le problème qu’a la Côte d’Ivoire aujourd’hui, il faut qu’ils aient des moyens d’aller faire des concerts aux Usa, en Europe, partout dans le monde. Pour faire venir des gens et leur parler de la situation de guerre de chez nous. Et personne ne veut comprendre. C’est à l’issue de ce message que nous allons véhiculer que ces gens comprendront.

Que doivent faire exactement les autorités selon vous ?

Vous savez, un artiste comme moi, peux aller aux Etats-Unis, rassembler un grand public, payer des espaces, faire de la publicité dans ce pays et faire un concert d’anthologie. Afin de faire comprendre aux Américains le vrai problème ivoirien. Et à travers mon art, tous ceux qui m’aiment viendront à mes côtés en Côte d’Ivoire et s’en rendre compte. C’est ce qui n’existe pas présentement. Si ce n’est pas les artistes de la Françafrique qui défilent sur les chaines françaises

Qui sont ces artistes de la Françafrique ?

Les artistes qui ont l’habitude de passer sur les chaînes françaises. C’est- à- dire des télévisions qui ne sont pas de leur pays et qui dénigrent leur pays au profit de la France. Comme le font d’ailleurs, les politiciens de la Fancafrique.

Récemment, Alpha Blondy a demandé au Président Gbagbo de reconnaitre sa défaite devant Alassane Ouattara, qu’est-ce que cela vous inspire ?

Moi, je pense qu’Alpha Blondy est un grand artiste qui travaille bien pour la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, à mon avis, il doit être beaucoup constant dans ce qu’il dit. J’ai appris qu’il appelle le président à reconnaitre une quelconque défaite. Je pense que si cela vient vraiment de lui, ça ne regarde que lui. Moi, ce qui m’intéresse, c’est que la Côte d’Ivoire est un Etat souverain donc chez nous, nous devons respecter nos lois. Que des artistes disent certaines choses cela les regarde. Mais il ne faut pas perdre de vue aussi que la culture est comme la politique en Afrique. Où il y a aussi des artistes francafriques . Et souvent, ces artistes ne sont pas constants dans leurs dires .Parce que nous avons évolué dans ce milieu pendant plus de 20 ans, nous savons de quoi nous parlons. Les gens n’ont rien à nous apprendre. Donc, il faut que ces personnes assument leur responsabilité et que le peuple qui écoute ces choses fasse un peu de discernement. Afin de faire évoluer les choses. Cela dit, il faut qu’Alpha Blondy prenne ses responsabilités. Il ne faut pas qu’il se cache et après dire autre chose. Afin de se faire pardonner chaque fois.

In Le Temps
Mardi 18 Janvier 2011
Lu 499 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son... https://t.co/WIYtoRshAC https://t.co/vApbyQ71Z0
Mercredi 7 Décembre - 17:56
ladepechedabidjan : À PROPOS DE LA MALADIE DE MARIE LOUISE ASSEU - LES PRÉCISIONS DE SES PROCHES : "IL N'Y A... https://t.co/wi6kteTCK4 https://t.co/sostGDyoaQ
Mercredi 7 Décembre - 15:57
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Le Bâtonnier entend privilégier ’’ la liberté de choix’’ de la défense... https://t.co/CXomA7ZR2U https://t.co/qulpFE2IhX
Mercredi 7 Décembre - 15:22
ladepechedabidjan : Interview-« Le vrai nom de Kabila est Hippolyte Kalambé, Kagamé construit le Rwanda avec... https://t.co/y4lwo4fcBN https://t.co/LNxAhiOsun
Mercredi 7 Décembre - 11:07

Facebook

Partager ce site