Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Invité Afrique - Pascal Affi N’Guessan : «Nous sommes tous des partisans de Laurent Gbagbo»

Laurent Gbagbo va-t-il être candidat à la présidence de son parti malgré son incarcération à la Haye, aux Pays-Bas ? C’est ce qu’affirment plusieurs de ses partisans, qui ont déjà déposé un acte de candidature en son nom. L’élection du président du Front populaire ivoirien (FPI) aura lieu à la mi-décembre, lors du congrès de ce parti d’opposition. Et l’actuel président du FPI, Pascal Affi N’Guessan, est candidat à sa succession. Alors, va-t-on vers un schisme à l’intérieur du FPI ? En ligne d’Abidjan, l’ex-Premier ministre Affi N’Guessan répond aux questions de Christophe Boisbouvier.


Invité Afrique - Pascal Affi N’Guessan : «Nous sommes tous des partisans de Laurent Gbagbo»
RFI: Vous êtes candidat à un nouveau mandat à la tête du FPI. Mais cette année, il y a une fronde à l’intérieur du parti. Est-ce que vous êtes confiant quand même ?

Pascal Affi N'Guessan : Oui, nous sommes confiants et nous comptons sur notre expérience à la tête du parti. Ça fait plusieurs années que je dirige ce parti et je peux dire que je l’ai fait dans des conditions très difficiles. Depuis septembre, octobre 2013, après ma sortie de prison, j’ai relancé le parti pour le restaurer. Nous sommes donc dans une dynamique de restauration. Cette confiance doit s’exprimer à l’issue du congrès de décembre prochain.

Il y a quelques jours, quatre cadres du parti dont Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ont déposé un acte de candidature au nom de Laurent Gbagbo, le célèbre prisonnier de La Haye. Qu’est-ce que vous en pensez ?

C’est une erreur de penser que le président Laurent Gbagbo peut être le meilleur acteur pour le Front populaire ivoirien à l’heure actuelle. Aujourd’hui il est en difficulté à La Haye, c’est à nous de nous organiser, de mobiliser les militants, la population ivoirienne, tous les amis du président Gbagbo à travers le monde pour obtenir sa libération.

Et par rapport au dossier judiciaire devant la CPI, ce n’est pas une solution de sagesse que de considérer le président Gbagbo comme candidat. Déjà le procureur de la CPI utilise un certain nombre d’initiatives que nous menons ici pour demander que la libération provisoire du président Laurent Gbagbo soit refusée aux motifs que certains cadres du parti mènent des activités qui ne contribuent pas à rassurer la justice internationale. Je ne crois pas que le proposer comme candidat à la présidence du FPI soit un acte qui va conforter les thèses, les arguments de la défense.

Vous voulez dire que ça peut compliquer le travail des avocats de la défense ?

Ça peut compliquer le dossier du président Gbagbo.

Il y a quatre mois, les charges retenues contre lui ont été jugées recevables. On a donc su qu’il y aurait un procès Laurent Gbagbo et qu’il serait donc absent de Côte d’Ivoire pendant plusieurs années. Du coup, est-ce que vous vous posez comme son successeur ?

Mais la question fondamentale aujourd’hui, c’est comment faire pour que d’ici le procès, nous puissions obtenir la libération du président Gbagbo. Et pour cela, nous devons prendre toute notre place sur l’échiquier politique national. Cela signifie que le FPI doit être présent également dans les compétitions électorales à venir. C’est en jouant tout ce jeu-là, que nous pouvons véritablement servir la cause du président Laurent Gbagbo.

Vous voulez prendre toute votre place. Mais du coup, les partisans de Laurent Gbagbo vous accusent de vouloir prendre sa place ?

Nous sommes tous des partisans de Laurent Gbagbo. Il faut aller dans le sens de la réconciliation nationale et inscrire la libération du président Laurent Gbagbo comme une condition essentielle de la réconciliation.

Oui, mais derrière les quatre camarades qui ont déposé sa candidature et notamment derrière Michel Gbagbo, il y a Laurent Gbagbo lui-même. Est-ce que ça ne vous gêne pas d’être candidat contre le fondateur de votre parti, l’ancien président ivoirien ?

Je ne suis pas candidat contre le fondateur du parti. Je suis candidat pour ma propre succession à la tête du parti. Et jusqu’à ce jour, aucun message venant du président Laurent Gbagbo ne m’a amené à penser qu’il soutient cette initiative. L’acte formel qui signifierait que le président Gbagbo est candidat, ce serait la demande de candidature parce que pour être candidat à la tête du parti à l’occasion de ce congrès, il y a un ensemble de dossiers qu’il faut fournir, notamment une lettre manuscrite de candidature.

Je ne crois pas que le président Gbagbo ait écrit personnellement et délibéremment pour manifester sa candidature. Donc je considère que ce sont les militants qui souhaitent que le président Gbagbo soit candidat. Mais jusqu’à ce moment précis, je n’ai pas la confirmation que le président Gbagbo a fait formellement acte de candidature lui-même.

Est-ce que vous avez parlé avec Laurent Gbagbo par téléphone ces derniers temps ?

La communication entre détenus de La Haye et l’opinion est réglementée. Mais par divers moyens, nous avons la possibilité d’échanger.

Justement, est-ce qu’il approuve ou désapprouve votre candidature ?

Cette question n’a pas du tout été au centre des discussions, des échanges de ces derniers temps.

Dans un an a lieu la présidentielle. Si vous êtes élu à la présidence du FPI, est-ce que vous défendrez les couleurs de votre parti ?

Si telle est la volonté des militants du Front populaire ivoirien.

Est-ce que vous n’allez pas cautionner du coup la réélection du grand favori à ce scrutin, le président sortant Alassane Ouattara ?

Rien ne dit qu’il sera nécessairement élu. Donc rien ne dit que le président et candidat sortant part avec toutes les chances. Si non on le verrait à travers son attitude. Aujourd’hui il cherche désespérément à être le candidat unique du RHDP [Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix], ce qui signifie qu’il est conscient qu’il y a un risque qu’il soit battu, si non il ne rechercherait pas la candidature unique.
Lire la suite
Vendredi 14 Novembre 2014
Lu 516 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 14/11/2014 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a que ça dans sa bouche, " incarcération, incarcération " Comme si, nous les pro-Gbagbo nous ne savons pas qu'il est détenu par la France à La Haye.

Pauvre Affi !

Les blancs ont décidé de l'éloigner de son pays le président Laurent Gbagbo, et nous disons avec lui, NON, et c'est l'objet de notre lutte, le monde entier sait qu'il est en prison et le peuple digne s'oppose aux français de leur diktat.

Tu n'as pas à répéter tout le temps comme un perroquet, si c'est ça ta plaidoirie, mais tu es vaincu.

2.Posté par Akossia Pierre le 14/11/2014 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi dit la candidature de « l’ex-chef de l’Etat » à la présidence du parti est “une erreur’’ et “n’est pas une solution de sagesse’’. Il ajoute “Je pense que cela peut compliquer son dossier’’ à la CPI.

Je crois que Affi N’Guessan est une personne désespérée, aller appeler la personne qui a gagné une élection présidentielle « l’ex-chef de l’Etat », je crois qu’on doit le considérer comme un membre du RDR. Il n’a qu’à se sauver lui-même au lieu de de dire qu’il veut sauver le président Laurent Gbagbo, j’entends dire souvent par les religieux « qu’il est vaincu par le sang de Jésus. »

Que le président Laurent Gbagbo ait gagné ou non, quand dans un pays, un conseil constitutionnel a proclamé une décision, la loi est dite, personne ne s’en prendra à cette décision donnée, sinon, c’est injurier la république.

Et Affi N’Guessan se donne le droit d’ironiser dans une moquerie de rabaissement, dont « l’ex-chef d’Etat. » Si pour cet homme bizarre, il pense que c’est une erreur de la part des pro-Gbagbo que le président Laurent Gbagbo soit candidat du parti qu’il a créé et que ce n’est pas une solution de sagesse, c’est hideux comme pensée, c’est désagréable comme comportement, et c'est provoquant.

3.Posté par Didigbé le 19/11/2014 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, Président Affi, nous sommes certainement tous des des pro-Gbagbo.Mais vous devriez savoir, au poste d'observation qui est le vôtre, qu'il ne suffit pas de proclamer cela pour l'être effectivement. Encore faut-il le démontrer par des actes et des propos conformes à l'idéal et au combat de Gbagbo.Cela supposes qu'on doit bannir de son comportement tout acte et toute idée contraire à la volonté de Gbagbo qui est l'indépendance politique et économique vraie de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique.Et vous le savez bien le Président Gbagbo n'a jamais accepté de transiger avec cet idéal et ce combat en entrant dans des compromissions et des compromis à la fois naïfs et dangereux ourdis par des ennemis connus et avérés.Car vous n'êtes pas sans savoir que quand votre ennemi juré se met soudainement à soutenir votre position,c'est que celle-ci fait son affaire. Ainsi donc par votre volonté de faire entrer le FPI à la CEI et d'être candidat à l'élection présidentielle de 2015, ce qui est vraiment contraire à la position affichée du Parti, vous trahissez et dévoyez le combat et l'esprit du combat de Gbagbo, des ivoiriens dignes de ce nom dont je crois encore que vous êtes, et de toute l'Afrique en quête d'indépendance vraie et de souveraineté.Et c'est ce que le Président Gbagbo a refusé de faire et qui lui a valu d'être déporté à lé Haye. Pourquoi donc , vouliez-vous faire maintenant ce que lui-même n'a jamais voulu faire et qu'il n'acceptera jamais de faire si tant est que vous êtes un pro-Gbagbo? S'il vous plait, Président Affi, ne nous trahissez pas, ne trahissez pas le combat,ne trahissez le Président Gbagbo. Mon frère Brutus!!!

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebriés à Anankoua... https://t.co/i0lWaEuTjr https://t.co/dVnSw9l0Vm
Jeudi 8 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes : La Commission électorale publie une "liste définitive" de... https://t.co/eMJXladLPn https://t.co/F4WMvUvoz0
Jeudi 8 Décembre - 10:42
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - 25e anniversaire de l’UNJCI : 15 journalistes distingués dans l’ordre du... https://t.co/kYve8SiJSl https://t.co/45g4qQlmeD
Jeudi 8 Décembre - 10:26
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Décès à Abidjan de la célèbre actrice et comédienne ivoirienne Marie... https://t.co/71uZxinjol https://t.co/nJL0DpbHSM
Jeudi 8 Décembre - 10:05

Facebook

Partager ce site