Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Interview exclusive de Madame Jacqueline Chamois (mère de Michel Gbagbo)

Madame Jacqueline Chamois est une citoyenne française. Son fils est Michel Gbagbo. De ce qu'il est convenu désormais d'appeler la crise post-électorale en Côte d'ivoire, son fils en a fait les frais. C'est une femme digne mais inquiète pour son fils et pour les autres que Ivoire-Politique a interviewée...


Interview exclusive de Madame Jacqueline Chamois (mère de Michel Gbagbo)
Ivoire-Politique : Bonjour Madame, vous êtes la mère de Michel Gbagbo, quelle profession exerçait-il exactement avant le mois d'avril 2011 ?

Madame Chamois : Michel est enseignant-chercheur en psychologie à l'université d'Abidjan. Faut-il le préciser, il ne s'est jamais immiscé dans les affaires politiques de son père. C'est un citoyen comme les autres qui écrit également de la poésie.

En avril 2011, votre fils a d'abord été enlevé, il a été torturé (les images ont fait le tour du monde) avant d'être déporté dans le nord de la Côte d'ivoire ; depuis lors, avez-vous eu de ses nouvelles ?

- Effectivement, j'ai eu des nouvelles de lui. La dernière visite dont j'ai eu connaissance remonte à la fin du mois de juillet 2012.

A l'instar de millions de personnes à travers le monde, Michel Gbagbo est l'enfant d'un couple mixte, possède-t-il toujours la nationalité française ?

- Oui. Il a la nationalité française et la nationalité ivoirienne.

La loi ivoirienne, copie conforme en certains articles de celle de la France dit que toute personne a droit à une assistance juridique quand besoin s'en faut, votre fils est-il assisté par quelque avocat ?

Il a plusieurs avocats, en Côte d'ivoire et en France notamment. Sa défense est assurée par ce collège d'avocats. C'est important, car être la mère de quelqu'un qui est détenu dans ces conditions et dans un contexte politique particulier, ce n'est pas évident. C'est maître Ciré-Clédor Ly, un de ses conseils, avocat sénégalais qui a rendu visite à Michel à Bouna à la fin du mois de juillet dernier. Pour obtenir un rendez-vous, on nous donne une date, puis elle est reportée encore et encore. Ce n'est pas facile. Maître Ly s'est obstiné, il a donc réussi à le voir. Dans ce collège d'avocats, il y a bien sûr Maître Habiba Touré qui s'occupe de défendre Michel ici en France. Par ailleurs, d'autres avocats ont été mandatés pour défendre les intérêts d'autres personnes emprisonnées injustement, comme l'est Michel.

Comment se portait-il ?

- L'avocat m'a rassurée sur sa santé. Quoi qu'il en soit, il n'a pas sa place en prison. Même si on est rassuré sur la santé de quelqu'un, on espère qu'il soit libéré. C'est injuste, car il n'a commis aucun délit qui justifie qu'il soit en prison.

Et vous personnellement, avez-vous saisi les autorités de votre pays ?

- Dès que Michel a été enlevé, j'ai saisi l'Elysée et le ministère des affaires étrangères. Sous Sarkozy d'abord et puis ensuite François Hollande et son ministre des affaires étrangères, en l'occurrence Laurent Fabius. Ils sont au courant de la situation de Michel. Depuis le début, je leur ai envoyé des courriers. Certains de ces courriers ont été transmis aux députés français. J'ai procédé ainsi, sachant pertinemment que la France ne peut dire qu'elle n'est pas au courant de ce qui a été fait et qui continue d'être fait à mon fils qui, je le rappelle encore, est un honnête homme qui n'a commis aucun délit.

Que vous ont-elles répondu ?

- Les diplomates français accrédités en Côte d'ivoire ne m'ont pas contactée directement. C'est moi qui ai entrepris à chaque fois la démarche. En seize mois, ils sont allés deux fois voir mon fils. Ce sont eux qui ont le pouvoir de demander que Michel soit rapatrié en France, puisque c'est cela que je souhaite moi-même.

Avez-vous engagé d'autres actions ?

- Une conférence de presse a été organisée le 31 mai dernier à Paris. Nous étions plusieurs intervenants pour exposer la situation de Michel. Elle a été répercutée dans les médias qui ont bien voulu le faire.

Y a-t-il des contacts entre vous et ceux qui font office d'autorités ivoiriennes actuellement ?

- Non.

Seriez-vous prête et d'accord de les rencontrer le cas échéant ?

- Premièrement, ça dépend de ce qu'on entend par autorité ; deuxièmement, je commencerais par prendre l'avis des avocats de Michel...

Avez-vous des soupçons et les noms de ceux qui l'ont enlevé ?

- Cela est du domaine de la justice. Il a été incarcéré parce qu'il est le fils aîné de Laurent Gbagbo. A l'époque, le garde des sceaux de Alassane Ouattara, Ahoussou Jeannot a dit mot pour mot : "il a été arrêté parce qu'il était avec son père." Ce même Ahoussou Jeannot qui a dit que Michel a été arrêté parce que fils de Laurent Gbagbo est aujourd'hui le premier ministre de Alassane Ouattara.

Sommes-nous donc dans le délit de patronyme ?

- Oui, j'en suis persuadée.

Si l'occasion vous était donnée d'attaquer devant les tribunaux ceux qui ont emprisonné Michel, le feriez-vous ?

- C'est exactement le contenu de la plainte portée par Maître Habiba Touré au nom de Michel contre Guillaume Soro et une dizaine de militaires FRCI dûment identifiés pour séquestration, enlèvement et torture. Je m'associe pleinement à cette plainte.

Recevez-vous une quelconque aide morale de la part d'associations ou de personnes qui sont au courant de votre situation ?

- Beaucoup de personnes prennent des nouvelles de Michel. C'est quelqu'un de très apprécié pour ses qualités personnelles et humaines. Je vous le confirme, je reçois beaucoup de soutien.

Michel Gbagbo, votre fils, a-t-il des enfants ?

- Oui. Deux d'entre eux ont été incarcérés avec leur maman du 11 au 16 avril 2011. Ils ont passé six jours dans une cuisine de l'hôtel du Golf d'Abidjan. Dans cette pièce exigüe transformée en chambre par leurs geôliers, on a dénombré 32 personnes, en majorité des femmes et des enfants. On connaît précisément les conditions d'arrestation et de détention grâce aux témoignages des personnes qui ont été libérées.

La femme de Michel a-t-elle poursuivi en justice ses tortionnaires et ceux de leurs enfants qui sont vos petits-enfants ?

- Je ne sais pas.

Formuleriez-vous quelque doléance à destination de ceux qui retiennent votre fils prisonnier ?

- Il faudra qu'ils s'en expliquent tous un jour. La plainte a été déposée en ce sens. Je n'ai aucune doléance à leur adresser. Mon souhait, c'est que l'opinion publique française soit davantage éclairée sur ce qui se passe en Côte d'ivoire. Cela changerait beaucoup de choses. Michel n'est pas le seul dans ce cas, il y a de nombreux autres prisonniers politiques en Côte d'ivoire.

Suivrez-vous la plainte jusqu'au bout ?

- Cette plainte est au nom de Michel. Maître Habiba Touré est son conseil ici en France et elle s'en occupe.


Mercredi 19 Septembre 2012
Lu 852 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site