Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Interview/ Blé Guirao accuse : les tueurs de Guéï seront connus avant octobre


Interview/ Blé Guirao accuse : les tueurs de Guéï seront connus avant octobre
Concernant l’assassinat du général Robert Gueï, vous avez déclaré qu’Affi N’ guessan doit assumer sa responsabilité dans ce crime. Vous confirmez ?

Je pars d’un constat. Le 19 septembre 2002, le Premier Ministre d’alors, Affi N’guessan, le Ministre de la défense et de la sécurité, Lida Kouassi Moise et le conseiller spécial du Président Laurent Gbagbo, Alain Toussain, ont dit que Guéï Robert allait à la Maison de la Télévision pour faire une déclaration disant qu’il a pris le pouvoir. Il y a eu une altercation avec les Forces de l’ordre, restées loyalistes. Et qu’à l’heure où il parlait, il ne savait pas si le général était vivant ou mort. Mais il contrôlait la situation. Ces propos-là sont inscrits dans l’histoire. Ce n’est pas quelqu’un qui les a inventés. Le Président de la République actuel a dit pendant sa campagne qu’il fera la lumière sur l’assassinat du général Guéï. Avant la fin de son mandat, il veille à cela. Le Tribunal militaire a ouvert le procès. La partie civile a ouvert également le procès par une plainte de la famille biologique. Nous sommes satisfaits. Mais nous demandons à la Justice d’accélérer la procédure pour qu’on voie le visage des tueurs du général Guéï, sa femme et toute sa garde rapprochée avant octobre. Affi N’guessan et Lida Kouassi Moise ont été convoqués. C’est déjà un pas. Donc ceux qui ont parlé sur les médias ce 19 septembre 2002 ne sont pas étrangers à la mort du général Guéï. Affi N’guessan doit dont assumer. Ce n’est nullement un complot contre lui. Je souhaite qu’Affi soit candidat pour le jeu démocratique. Mais il doit répondre de ces actes. Il a dit que ceux qui étaient qui l’informaient lui ont dit que l’ordre est venu de là-haut et que lui, en tant que Premier Ministre, il n’a fait que lire un communiqué. La Justice doit sanctionner une telle légèreté. Et au-delà de la famille Guéï, il y a eu d’autres morts que la Justice doit élucider. C’est pourquoi, je suis déçu de la Cdvr. Car elle nous a entendus. Mais elle n’a jusque-là pas rendu son rapport. Je suis également victime. J’ai perdu quatre parents. Mon frère cadet, son épouse, mon oncle…ont été assassinés. Ma maison a été brûlée. Le Premier Ministre Banny doit rendre compte des 16 milliards Frs Cfa que l’Etat ivoirien lui donnés.

La grande coalition de l’opposition ne peut-elle pas ravir le pouvoir au président Ouattara ?

J’ai lu un auteur qui dit : ‘‘le rêve, c’est la manifestation des désirs inavoués’’. Ça veut dire que tout le monde peut rêver. Mais quand le rêve qui ne devient pas réalité ne peut-il pas se transformer en cauchemar ? Aujourd’hui, il y a deux sortes d’opposants : le Fpi de Laurent Gbagbo qui est émietté. Affi N’guessan a une partie et Sangaré une autre. Le Fpi uni derrière Laurent Gbagbo, chef de l’Etat avec les pouvoirs d’Etat, a été battu par le Rhdp. Ce n’est pas maintenant que le Fpi va nous effrayer. Quand on a traversé la mer, ce n’est pas l’eau de ruissellement qui nous fera peur. Ensuite, il y a ceux qu’on appelle les ‘irréductibles’’, bizarrement, ils viennent tous du Pdci et tous Akans. S’ils étaient originaires du Cavally, du Tonpki ou du Guémon et qu’ils étaient du Pdci, on aurait pu comprendre. Mais, en même temps, ils n’ont pas réussi à fragiliser le Pdci avec leurs départs. Leurs départs n’ont donc pas d’effets. Partant de ces deux analyses et considérant le gros travail du Président, qui parle de lui-même, nous n’avons pas de raison d’avoir peur. Notre souci aujourd’hui, ce n’est pas l’adversaire, mais nous même.

Quelle est votre réaction après la grande mobilisation de soutien de soutien du District des montagnes au président Ouattara le 16 mai dernier à Duékoué ?

La région des montagnes a payé le plus lourd tribu de la crise postélectorale et cela depuis 2002. Il était important que les fils et les filles de ces trois régions du District se mettent ensemble pour dire à leurs parents de tourner la page. Le passé étant passé. On ne peut pas toujours tourner le couteau dans la plaie. Il faut aller à l’essentiel. Et l’essentiel à l’Ouest, c’est le développement de cette contrée du pays, le bonheur des populations et le fait d’être au diapason des autres régions et aller vers l’émergence prônée par le président de la République. C’est pour cela que les cadres du District à l’appel des ministres en fonction, ont mis en place un comité d’organisation dirigé par le ministre Dagobert Banzio qui a appelé tous les enfants à soutenir le président Ouattara. En quatre ans, le chef de l’Etat a démontré sa vision pour la Côte d’Ivoire.

A cette cérémonie, vous avez été particulièrement félicité par le Premier Ministre. Qu’est-ce qu’il vous a dit et quelle a été votre réaction ?

J’ai eu beaucoup d’émotions. J’en ai encore la chair de poule. Une personnalité du rang du Premier Ministre, Daniel Kablan Duncan, ce n’est pas toujours qu’on le voit d’abord et qu’il adresse des mots gentils à une tiers personne. Arrivé à mon niveau, accompagné du Ministre d’Etat et président de l’Udpci, Albert Mabri Toikeusse, le Premier Ministre m’a pris par les deux bras, ensuite par les épaules et m’a dit : ‘‘du courage ! on vous suit !, continuez !’’. Ça m’a fait chaud au cœur et mes amis du directoire du Gracu-Ado qui étaient avec moi, nous avons senti cela comme une exhortation au travail, une autre mission. Nous nous sommes dit que ce qui a été fait dans des conditions certes difficiles n’a pas été inutile. Il faut continuer et redoubler d’ardeur.

Parlant du Groupe d’action pour la candidature unique du Président Alassane Ouattara (Gracu-Ado) dont vous êtes le président, quelle est la spécificité de ce mouvement et combien de délégations avez-vous installées ?

Il y a beaucoup de mouvements de soutien au Président de la République. Mais chaque mouvement a sa particularité. Vous verrez des mouvements qui ont des groupes d’animation, d’autres avec des outils informatiques pour faire des reportages pour que les Ivoiriens vivent en temps réel les activités du Président. Nous nous sommes dit que certains chefs d’Etat sont parfois mal entourés et informés. Ainsi, ils prennent des décisions qui rejaillissent sur la majorité des Ivoiriens et ils s’attirent après des problèmes. Chez nous, on ne parle pas de section parce que nous ne sommes pas un parti politique, on parle plutôt de délégation départementale. Donc le Gracu-Ado a investi Abidjan. Il reste Yopougon que nous avons réservé pour la cerise sur le gâteau. Parce que les gens font croire à tort que Yopougon est un bastion pro-Gbagbo quoique le Maire et le Député soient tous deux militants du Rdr. Nous serons donc à Yopougon Ficgayo pour mener le débat. Mais au niveau de la région des 18 Montagnes, nous avons fait une percée dans le Cavally, vous nous verrez très bientôt dans le Guémon. Sur les quatre départements, nous avons installé trois délégations dans le Cavally : la délégation de Taï, dirigée par le camarade Gnongbé Celestin, celle de Bloléquin dirigée par l’honorable Kohou Don Paul et celle de Guiglo dirigée par Gohou Brice. Ces trois délégations ont été installées et nous avons fait un recensement des mouvements de soutien dans le grand Ouest. Nous y allons bientôt.

Le Président Ouattara peut-il avoir un score honorable à l’Ouest précisément dans le District des montagnes qui est qualifié de bastion de Laurent Gbagbo ?

Quand vous prenez les résultats du premier tour de la présidentielle 2010, Laurent Gbagbo a gagné dans le Cavally et le Guémon. Mais dans le Tonpki, il a été battu par le Docteur Albert Mabri Toikeusse, président de l’Udpci. Quand on fait la sommation des différents résultats, Laurent Gbagbo vient légèrement en tête. Ça, c’est quand le Pdci, le Rdr, l’Udpci et autres étaient divisés. Maintenant, on est ensemble. Et avec le Fpi qui est émietté par toutes ses dissensions et vu les actions du Président Ouattara pour la paix, le retour des exilés, le dégel des avoirs et nos parents qui ont compris. A Duékoué, nous avons eu une forte mobilisation des patriotes du Cojep dirigé par le camarade Gueï Sylvain. Ils avaient leurs banderoles.

Quels sont les acquis de l’Ouest montagneux sous l’ère Ouattara ?

Le premier acquis, c’est la paix. Vous aurez tout l’or du monde. Mais vous ne pourrez jamais évoluer dans une localité où il n’y a pas de stabilité politique. Houphouet Boigny a eu sa stabilité politique grâce à une stabilité. Lorsque le Président a été investi, la première visite d’Etat qu’il a faite, c’était dans le Cavally et le Guémon. C’est vrai que la machine n’était pas bien huilée. Aujourd’hui, lors des visites du Président, ce sont des travaux qui sont réalisés. Ce n’était pas le cas pour car la Côte d’Ivoire sortait de crise. On n’avait pas encore les pieds sur terre. Mais en venant dans le Cavally et prenant la route à Toulepleu pour Bloléquin, en voiture, malgré l’état de la route et l’insécurité, le Président Ouattara a témoigné son soutien aux populations de l’Ouest.

Propos recueillis par Cyrille NAHIN
In Le Sursaut
Mercredi 3 Juin 2015
Lu 346 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Wawayou le 03/06/2015 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous allez tout faire

le tueurs du Général sont dans votre camp.

Comme les les tueurs de Duékoué sont dans votre camp.

Mais Comment ce Guirao peut parler avec crédibilité de justice sans évoquer les tueries massives de Duékoué par les milices de Ouatara Dramanes?

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32
ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30

Facebook

Partager ce site