Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Interrogé sur Rfi hier, Koné Katinan Justin (Porte-parole de Gbagbo) : « C`est compliqué de rentrer »

Koné Katinan Justin a été interrogé, hier jeudi, par Radio France international (Rfi). L`actuel Porte-parole du président Laurent Gbagbo a répondu aux questions portant sur l`actualité.


Interrogé sur Rfi hier, Koné Katinan Justin (Porte-parole de Gbagbo) : « C`est compliqué de rentrer »
Comment réagissez-vous à la politique de la main tendue du président Ouattara qui invite les exilés ivoiriens à rentrer au pays ?

Koné Katinan Justin : La question du retour des exilés au pays pose le problème selon lequel la crise ivoirienne n`est pas encore finie. Donc, pour la main tendue, nous prenons acte. Mais, ce que nous constatons c`est qu`entre les déclarations du président Ouattara et les actes, il y a un si grand décalage que nous avons du mal à avoir une bonne lecture des propositions du président Ouattara. Le président Ouattara a fait son discours samedi, mais la veille, toutes les personnes qui étaient détenues qui à Bouna qui à Katiola ont été inculpées. C`est quand même compliqué de rentrer quand nous savons qu`aucun signal fort dans le sens de la réconciliation n`est fait.

Ce que vous voulez, c`est l`abandon des poursuites judiciaires ?

K.K.J. : Nous ne sommes pas contre les poursuites judiciaires. L`impression que nous avons et qui se dégage dans la lecture de ces poursuites-là, c`est qu`elles sont dirigées. On ne peut pas faire croire au monde entier qu`il n`y a que les pro-Gbagbo qui sont les auteurs de toutes les exactions. L`essentiel, c`est que le président Gbagbo soit libre de ses mouvements quitte à ce que justement un débat franc soit ouvert et engagé sur la possibilité de la réconciliation réelle en Côte d`Ivoire et les modalités de cette réconciliation. Si effectivement, cela doit passer par un abandon de poursuites, ça va passer par un abandon des poursuites ou si ça doit passer par une vérité, ça passera par une vérité saine et sincère. Mais, nous estimons que dans une telle situation, il est bon que les deux protagonistes se parlent.

Alors la crise post-électorale a abouti à la mort de plusieurs milliers d`Ivoiriens, est-ce qu`il est nécessaire, selon vous, de rendre ou non justice aux victimes des violences ?


K.K.J. : Je suis d`accord pour qu`il y ait une justice, mais alors il faut qu`elle soit ouverte à tous ceux qui sont intervenus y compris le représentant de l`Onu y compris tous ceux qui sont intervenus dans la crise ivoirienne, dans le contentieux électoral ivoirien. Il faut qu`un débat soit ouvert et qu`on situe les responsabilités des uns et des autres. Il ne faut pas faire la justice des vainqueurs !

D`anciens officiers, d`autres personnalités civiles proches de Laurent Gbagbo, sont rentrés sans être inquiétées, est-ce que cela peut constituer pour les exilés aujourd`hui un gage, une garantie pour ceux qui hésiteraient encore ?

K.K.J. : Si c`est pour compter pour dire trois militaires sont rentrés, donc c`est bon, vous ne réglez pas le problème de la Côte d`Ivoire. Vous faites du symbolisme, mais vous ne jouez pas avec la réalité qui est là, qui est profonde. Vous avez lu certainement le discours à la nation faite par le président Gbagbo. Il y a une phrase que je retiens, qui est essentielle : « c`est à moi et à moi seul de répondre des actes, du mandat que le peuple m`a donné depuis 2000 ». Ses collaborateurs rentrent au pays s`ils estiment effectivement que toutes les conditions sont remplies. Mais autant je suis heureux pour ceux qui rentrent et qui ne sont pas inquiétés, autant je pense que tous ceux qui sont à l`extérieur doivent bénéficier également de ce traitement. (…) parce qu`on a l`impression qu`on veut faire une réconciliation en excluant le président Gbagbo du processus. Ce n`est pas possible !

Mais ceux qui n`ont rien à se reprocher n`ont-ils pas intérêt à rentrer ?

K.K.J. : On n`est pas en exil quand on n`a rien à se reprocher (rires). Ils sont là-bas parce qu`ils ont peur d`être arrêtés.

Alors régulièrement des informations circulent à propos de coups de force qui seraient fomentés par des exilés, est-ce que c`est un scénario crédible ?

K.K.J. : Franchement, les exilés ivoiriens que j`ai vus qui sont partout, que j`ai rencontrés, je ne sais pas comment un seul peut même s`acheter un lance-pierre. Les gens ont du mal à manger et vous pensez que ce sont eux qui vont trouver les moyens d`aller faire un coup d`Etat ? Un coup d`Etat, ça demande les moyens. Et ce n`est même pas conforme à notre esprit. Il ne faut que cela cache le fond du débat. Ce que nous demandons et je le répète, c`est qu`il y ait un dialogue franc entre M. Ouattara et M. Gbagbo.

Propos retranscrits par SYLLA A. in Soir Info
Vendredi 12 Août 2011
Lu 549 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Ayikasinbien le 12/08/2011 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramane ne pourra jamais regarder Gbagbo en face et dire qu'il a gagné les élections! Il ne peut pas tenir un débat contradictoire et dire que Gbagbo est un dictateur, assassin et chef rebelle. son seul souci, confier Gbagbo à Occampo "The Joke" (dixit Jean-Ping) et jouir avec sarko le prestidigitateur, de tous les biens de la CI.
Bédié ayant à sa disposition une cave garnie à Daoukro, ses lieutenants placés dans les hautes sphères du pouvoir, ne s'intéresse plus à rien. son souci jouir à pleines dents de la vie; à son âge on ne sait jamais! Même les cérémonies officielles ne l'émeuvent guère sous l'ère de son "filleul" pissanci. Wodié le dogmatique a eu un strapotin pour lire son droit; Miaka Ouretto, devient un faire valoir qui n'accuse que réception de ce que dit pissanci; ivoiriens, ivoiriennes nous sommes abandonnés à nous-mêmes, alors armons-nous de courage pour revendiquer la libération du Président Gbagbo et de tous les fils de ce pays vivant sous le joug de l'arbitraire!

2.Posté par kassambe le 12/08/2011 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À Mr Koné Katinan, porte parole de son excellence Mr le président de la république de Côte d’ivoire Laurent Gbagbo

Je me permets de vous faire part de ma préoccupation au sujet du communiqué que vous avez publié dans le quotidien Notre voie du 09 aout 2011 relatif à la vente de timbres à l’effigie du président.

J’ai lu avec pincement au cœur le post d’Alain Toussaint sur son mur (facebook) où il arrive au bout de son propos à la conclusion que probablement Mamadou coulibaly avait raison. Je dis probablement car je suis convaincu qu’il ne pense pas que Mamadou Coulibaly ai raison. Je pense plutôt qu’il a été poussé à cette conclusion par les agissements de certains qui vous a poussé à émettre ce communiqué.
J’ai lu avec beaucoup d’amertume vos propos en ce sens qu’ils s’adressaient à un groupe responsable des plus grandes mobilisations pour la libération du président.

En effet personne n’est dupe, depuis un moment nous apprenons que Alain Toussaint fait l’objet d’attaques de toutes sortes. Tantôt il est traité d’usurpateur car n’étant pas ou n’étant plus conseillé de Gbagbo depuis des lustres, tantôt d’arriviste. On lui reproche de vouloir prendre des places qui n’existent que dans la tête des auteurs de ces propos.
Aujourd’hui, on lui reproche de vendre des cartes postales à l’effigie du président Gbagbo.
Je suis persuadé que des responsables du FPI de la diaspora et d’autres personnes ou conseillers de l’entourage du président qui sont en contact avec vous sont à la base de tout ça. Je suis également persuadé que vous avez a été trompé comme l’était notre cher président par certains de ses conseillés et une partie de sa famille politique.
Soyez vigilant ! Cela est dangereux pour la lutte que nous menons et surtout pour l’objectif que nous recherchons tous à savoir sa libération.

N’est ce pas l’Alain Toussaint qui était sur tous les fronts de la communication pour défendre Gbagbo et la république quand il était dans le tourbillon de la désinformation occidentale ? Il était pratiquement seul avec l’ambassadeur kipré. Quand il le faisait il n’était plus ou pas porte parole du Président mais il le faisait par amour pour son pays et pour celui qui l’incarne.

Je ne pense pas que le but des timbres élaborés soit d’escroquer les patriotes, ni à des fins mercantiles. Les actions que les uns et les autres mènent à travers le monde pour la libération du président et des autres détenues dans les geôles de Dramane, le sont avec leur propre argent. Ces personnes ne demande rien à personne pour financer leurs manifestations.
J’observe par ailleurs partout où l’on se mobile pour la cause de la Cote d’ivoire que l’élaboration de casquettes, de teeshirts et d’autres gadgets font partir de stratégie de recueil de fonds minimales pour l’organisation et la continuations des marches et meeting, etc.

Et puis qu’a fait Toussaint. L’objectif qui est d’inonder le secrétariat de l’élysée du visage de Gbagbo est une bonne chose.

Je trouve vos propos et je cite «…
émanant d'une association dite Côte d'Ivoire coalition, Inc, se réclamant proche du président Laurent Gbagbo et qui militerait pour la libération » injurieux, et méprisant à l’endroit des gens qui se sont investir dans la mobilisation des masses pour la libération du président. Vous savez bien qu’il s’agit d’une organisation mis sur pied par Alain Toussaint et ses amis pour maintenir la flamme de la lutte et pour coordonner les activités des nombreuses structures afin d’accroitre l’efficacité de la mobilisation. Vous savez aussi que c’est par l’entremise des activités de Toussaint qu’on a pu voir une vidéo de Blé Goudé. Cela avait permis de remobiliser les troupes.
La bonne manière aurait été que vous parliez avec le concerné dont vous avez le contact.

Ce que vit Toussaint aujourd’hui, tous les responsables des mouvements souverainistes ivoiriens de la diaspora pourraient le vivre vu que sans exception ces mouvements pour pouvoir continuer la lutte sont obligés de vendre des gadgets que j’ai cités plus haut. Ce ne sont donc pas des collectes de fonds que font ces associations pour s’enrichir ou acheter des maisons sur le dos des patriotes.
Par ailleurs j’ai appris que Fpi France a vendu des bougies est ce vrai ? Si oui qu’ont il fait de l’argent ? Leur avez vous donné la permission de vendre ces bougies ?
Au Canada des jeunes cadres ivoiriens regroupés au sein d’une organisation ont organisés une fête dénommée « fête de la résistance pour une vraie indépendance de la Cote d’Ivoire et de l’Afrique ». Au cours de cette fête des teeshirts à l’effigie de Gbagbo et autre figures emblématiques de la lutte pour une souveraineté africaine ont été vendus afin d’amorti les couts exorbitants des dépenses liées aux différentes manifestations, conférences et rencontres d’informations avec des députés fédéraux. Avez vous donnez votre feu vert à cette organisation de braves gens.

Il faut éviter l’ingratitude. Il faut absolument éviter les frustrations en notre sein. Tout ça n’est pas bon pour le président Gbagbo. Si avec ces comportements de votre entourage, les organisations de peur d’êtres traités d’escrocs raccrochent ce sera fini pour le président, il ira à coup sûr au TPI de dramane. Sans oublier que les nombreux refugiés politiques parmi lesquels vous vous trouvez ne rentrerons jamais. Lui et ses acolytes n’attendent que les manifestations de masse baissent d’intensité pour l’envoyer au TPI. C’est seulement nos mobilisations qui feront que dramane sera obligé de discuter avec le président.

Que les délateurs d’un autre âge sachent que quand on n’a pas d’idées, quand on ne peut faire un travail, on ne vilipende pas, on ne livre pas à la vindicte populaire ceux qui en sont capables.

Mais diantre, pourquoi doivent ils toujours mettre des battons dans les roues des bonnes volontés ? Ces fautx procès vont nous perdre et avec nous le président.
Je publierai le temps opportun les noms de tout ceux et celles qui sont à la base de ces manipulations.

Monsieur katinan, Il vous faut rectifier le tir, essayé de réparer ce que vous avez gâté par la faute de ses assoiffés de postes hypothétiques en demandant pardon à Alain Toussaint C’est une erreur de vous attaquer à ces dignes patriotes pour des raisons qui ne tiennent pas la route.
Nous espérons sincèrement que vous comprenez et partagez ma préoccupation par rapport à la probable baisse de l’ardeur militante de ces valeureux patriotes qui ont tout donnés pour la cause et qui sont aujourd’hui remerciés en monnaie de singe.

Kassambe
Un patriote de Montréal
2852, Ch be Bedford, Montréal (Québec)
H3S 1G1
Canada

kassambe@live.fr

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site