Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Inculpation du général Dogbo Blé : Le pouvoir se ridiculise 12 fois


Inculpation du général Dogbo Blé : Le pouvoir se ridiculise 12 fois
Le pouvoir a enfin inculpé le général Dogbo Blé et Me Bai Patrice, avec 12 chefs d’accusations qui transpirent, de bout en bout, le ridicule.
Il va falloir un tribunal spécial pour juger le général Dogbo Blé et Me Bailly Patrice que le pouvoir réduit au silence dans ses goulags du nord. Car ils sont tous les deux, devant la justice de Ouattara avec 12 chefs d’accusation qui touchent le plafond du ridicule. Le premier est un général très craint que Ouattara et la France de Sarkozy ont vainement démarché, au plus fort de la crise postélectorale. Il était le commandant de la Garde républicaine sous le Président Gbagbo. Ouattara qui a réussi à avoir le ralliement-trahison des généraux (sic!) Mangou, Kassaraté et Déto Léto, voulait par tous les moyens, avoir avec lui, cet officier supérieur de l’armée ivoirienne. C’est pourquoi même en prison, coupé de tout, le pouvoir continue de le démarcher avec les pires humiliations, en pensant que l’homme craquerait pour apporter son soutien au régime Ouattara. Mais Dogbo Blé, comme un vrai soldat, reste égal à lui-même. Refusant de cautionner la forfaiture. C’est le même cas pour Me Bai Patrice, alors l’une des têtes fortes de la garde rapprochée du Président Gbagbo. Il est lui aussi inculpé. Car après mille humiliations et maltraitances, le pouvoir n’a pas eu ce qu’il voulait. Ouattara les voulait tous les deux avec des propos, «c’est Alassane le Président élu de la Côte d’Ivoire». Comme si la légitimité derrière laquelle il court vainement, se trouve au bout des aveux de ses deux pro-Gbagbo. Le pouvoir préfère alors faire la promotion des généraux Mangou et Kassaraté pourtant premiers responsables de l’armée pendant la crise postélectorale. Alors qu’au même moment, il condamne ceux qui sur le terrain, exécutaient les ordres de ces deux officiers supérieurs. Mais il n’y a rien d’étonnant dans la maison Ouattara. Ainsi va le quotidien là-bas avec ses contradictions et ses absurdités. Le général Dogbo Blé et Me Bai écopent au total de 12 chefs d’accusations qui se caractérisent par un ridicule jamais égalé dans l’histoire de la justice ivoirienne. Tenez-vous bien, ils sont inculpés pour «Atteinte à la défense nationale, attentat et complot contre l’autorité de l’Etat, constitution de bande armée, participation à une bande armée, participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l’ordre public, coalition de fonctionnaires, rébellion, usurpation de fonction, tribalisme, xénophobie, et génocide». Ouf, la liste est longue. Même Hitler, l’un des plus grands bourreaux de l’humanité n’a pas eu de tels chefs d’inculpation. Ici, c’est le monde à l’envers. La Côte d’Ivoire marche tous les jours sur la tête. Car le bourreau tente par tous les moyens, de se faire victime. Ouattara qui a parmi ses rangs, de cruels chefs de guerres qui ont commis les crimes les plus abominables, cherche des génocidaires et des rebelles parmi des personnes dont la rigueur morale et intellectuelle reste intacte.

Accusations grotesques

Le général Dogbo Blé est accusé d’«atteinte à la défense nationale ». On rit aux éclats, mais en même temps, on prend la justice ivoirienne en pitié. Car il y a bien longtemps qu’elle avait rompu avec ses vieilles habitudes de soumissions aveugles héritées du parti unique. Dogbo Blé a porté atteinte à quelle défense nationale? En quoi le refus de se plier à la forfaiture du Golf hôtel peut elle être une atteinte à la défense nationale ? La Côte d’Ivoire attend que la justice en donne les preuves. Il en est de même pour le chef d’accusation d’«attentat et complot contre l’autorité de l’Etat». Finalement, le ridicule devient un mode de vie. Peut-être même de gouvernement.
Car le bon sens a vu le général Dogbo Blé défendre l’autorité de l’Etat durant plus de 10 ans. Là aussi, les Ivoiriens attendent que la justice de Ouattara donne les preuves de ses inculpations. Que dire de «constitution de bandes armées, participation à une bande armée» ? En fait, tout simplement le summum de la haine. Pendant la crise postélectorale, qui de Dogbo Blé et Soumaïla Bakayoko était à la tête d’une bande armée ? A moins que pour Ouattara, la Garde républicaine que ce général commandait ne soit une bande armée. Depuis son arrivée au pouvoir, rien n’a changé là-bas, a part la chasse organisée des pro-Gbagbo. C’est Wattao qui dans le maquis de Bouaké, dirigeait la bande armée du nom de «Anaconda» qui est aujourd’hui le vrai patron de cette unité de l’armée ivoirienne. Alors qu’il n’est que l’adjoint au poste de commandement. Mais peu importe, depuis le 11 avril 2011, cette unité de l’armée ivoirienne a perdu son prestige. Les Ivoiriens veulent en plus, savoir ce que le pouvoir met dans des chefs d’accusation comme, «participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l’ordre public, coalition de fonctionnaires ». L’accusation la plus cocasse reste celle de «rébellion». Les dieux ne sont pas tombés sur la tête. Mais c’est bien le temps des faux. Depuis le 11 avril 2011, la Côte d’Ivoire a fait presque le deuil de toute logique. Il n’y a que le faux qui fait roi dans ce pays. Entre Soro Guillaume et Dogbo Blé, qui doit-on accuser de rébellion ? La encore, les Ivoiriens attendent que la justice donne le nom du mouvement rebelle que Dogbo Blé et Bai Patrice dirigeaient avant le 11 avril 2011. On ne sait jamais, peut être que pour Ouattara, la Garde républicaine et la Garde rapprochée du Président Gbagbo sont des mouvements rebelles. Avec lui, tout est possible. Il avait promis d’étonner le monde. Il continue d’ailleurs de le faire. Car la Côte d’Ivoire est désormais tout, sauf une République. Il y a aussi l’accusation, «usurpation de fonction» qu’on ne saurait occulter. Quelles fonctions le général Dogbo Blé et Me Bai Patrice ontils usurpées ? On est curieux, voire pressé de savoir qui étaient vraiment ces deux personnalités, et la fonction qu’elles ont usurpées. On est en pleine show délirant de la justice des vainqueurs. C’est même pourquoi un homme comme Dogbo Blé est inculpé pour «tribalisme». Sûrement que le vieil imam qui se trouve dans son village Loboguiguia dans la région de Daloa va rire aux éclats avant de se tordre de douleur. Car c’est la preuve que Ouattara ne connaît pas la Côte d’Ivoire. A Daloa, le général .Dogbo Blé est connu de tout le monde. Il a construit une mosquée qu’il offert à la communauté musulmane de son village, en offrant en plus, le pèlerinage à la Mecque à certains imams. Il a en plus, instauré dans son village, un prix d’excellence qui chaque année, récompense les meilleurs élèves, sans aucune considération ethnique ou religieuse.

Le rattrapage, vraie marque du tribalisme

Il a toujours favorisé la bonne entente entre les différentes communautés de son village. Ce que ne ferait pas un tribaliste. Mais au niveau national, entre Ouattara et Dogbo Blé, qui doit-on inculper pour tribalisme ? C’est bien lui Ouattara qui inscrit le tribalisme en mode de gouvernement. En France, toute la Côte d’Ivoire ahurie, l’a entendu expliquer cela par le terme «rattrapage » qu’il continue de nier après avoir vu les dégâts qu’il cause dans la société ivoirienne. Mais Ouattara a beau nié ce qu’il avait dit hier à Paris, la vérité est que le «rattrapage» fait rage même au plus haut sommet de l’Etat. Dogbo Blé est aussi accusé de «xénophobe» et de «génocidaire ». Le remake d’un disque raillé qui ne fait plus recette. Pour le dernier chef d’accusation, il est clair que le pouvoir a dans sa besace, cette prétendue affaire des 7 femmes qui auraient été tuées dans la commune d’Abobo. un coup grossièrement monté de toutes pièces, avec la caution de l’Onuci et de la France de Sarkozy. Mais le voile se déchire aujourd’hui sur ce complot, puisqu’il y a des témoignages qui démontent cette forfaiture. La consoeur française, Leslie Varen en a fait un livre intitulé «Abobo la guerre». En fait, Ouattara cherche des génocidaires là où il ne le faut pas. Alors que juste à côté de lui, il y a Koné Zakaria et Chérif Ousmane, qui continuent de heurter la conscience nationale. Ces deux chefs de guerre ont fait plus de 800 morts en une seule journée dans la ville de Duékoué. Dans la commune de Yopougon, ils ont aussi fait plusieurs centaines de morts. Ce sont ceux là qu’on appelle génocidaires… Mais bon, toute la Côte d’Ivoire attend que ce procès ait lieu.

Guehi Brence in Le Temps
gbrence02063193@yahoo.fr

Samedi 7 Juillet 2012
Lu 444 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1162 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1745 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1379 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 628 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25
ladepechedabidjan : France / François Hollande renonce à sa propre succession : Quel courage historique, et... https://t.co/XAbvcODy06 https://t.co/4yFDc0Ptoq
Lundi 5 Décembre - 06:15
ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35

Facebook

Partager ce site