Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Hier à Ouragahio et à Mama: Soro livre des secrets de la République


Hier à Ouragahio et à Mama: Soro livre des secrets de la République
En se rendant, hier vendredi 16 août 2013, à Ouragahio, ville natale de Laurent Gbagbo, ex-chef d’Etat ivoirien détenu à la Haye, le président de l’Assemblée nationale savait, pertinemment, que les populations de cette localité attendaient de lui beaucoup d’explications.

Tout comme, lui aussi, avait hâte de leur faire comprendre un certain nombre de choses et de leur dire sa part de vérité. D’abord sur Laurent Gbagbo, son père…politique, qu’il est accusé d’avoir trahi, ensuite sur la marche du pays relativement à la réconciliation nationale.

Soro Guillaume s’est donc déchaîné au point de livrer bien ‘’de secrets d’Etat’’. Le président de l’Assemblée nationale a expliqué que lui n’a pas trahi Gbagbo. « Je n’ai pas suivi Laurent Gbagbo quand il était président de la République, bien au contraire je l’ai fuis quand il est arrivé au pouvoir. J’étais avec lui dans les moments difficiles donc on ne peut pas dire que je cherchais à manger. Très peu à ce moment, se réclamaient de Laurent Gbagbo. Personne n’avait le courage de le dire ou de le revendiquer. Moi je l’ai fait. », a-t-il dit.

Alors on ne peut pas, a-t-il estimé, l’accuser d’avoir trahi Gbagbo. « Je n’ai pas été nommé premier ministre pour être directeur de campagne de Gbagbo, de Ouattara, ou de Bédié. J’ai été nommé premier ministre pour faire des élections démocratiques, transparentes pour que les Ivoiriens aillent aux urnes pour se choisir le président qu’ils désirent. Je n’ai pas été nommé pour favoriser un candidat ou l’autre », a confié le chef du pouvoir législatif.. «Le 4 mars 2004 à Ouagadougou, nous étions trois. Blaise Compaoré, Gbagbo et moi. Nous nous sommes retrouvés dans une salle pour nous concerter avant de signer l’accord de Ouagadougou. J’ai dis au président Gbagbo que je ne souhaitais pas être premier ministre. Je lui ai dit que lui et moi, nos caractères sont trop forts et que ça ne marcherait pas. Gbagbo était surpris. J’ai alors proposé Charles Koffi Diby. Gbagbo a dit que ça ne marcherait pas », a dévoilé Soro.

Selon lui, ce sont les présidents Blaise Compaoré et feu Omar Bongo qui l’ont poussé à être premier ministre. Mais quand il a dit avoir posé le problème de sa sécurité, l’ex-premier ministre s’est rappelé ce que lui a fait savoir le président gabonais. « Il m’a dit : ‘’filston, dans la vie, le destin met la main sur vous à des moments inattendus. Accepte d’être le premier ministre. Je lui ai dit : ‘’ doyen je suis d’accord, mais et ma sécurité à Abidjan ? Il m’a dit : ‘’ mais Soro, la façon dont tu t’es débrouillé pour survivre à Bouaké, c’est de la même façon tu va te débrouiller pour survivre à Abidjan’’ », a-t-il révélé. Il a ajouté qu’après sa nomination, il a promis la loyauté à Gbagbo. « J’ai dit : ‘’ Monsieur le président je ne vous poignarderai pas, mais ne me demandez pas non plus de poignarder l’opposition’’ », a fait savoir Soro.

L’ex-premier ministre a confié qu’il y a eu des moments difficiles, mais il s’est toujours inscrit dans la logique de rester loyal à Gbagbo au point où au sein de l’opposition, on le prenait pour un traitre. Soro Guillaume a déclaré qu’il a fait des élections et qu’à la suite de celles-ci, Gbagbo a perdu. Il a fait entendre qu’il est allé vers l’ex-président pour lui faire entendre raison, mais en vain… « Si c’est parce que j’ai dit en mon âme et conscience que Gbagbo a perdu qu’on dit que je suis un traitre, alors c’est que moi-même je suis un bon traitre », a ironisé le président de l’Assemblée nationale. Il reste persuadé que ceux qui ont trahi Gbagbo sont « ceux qui n’ont pas eu le courage d’aller dire à Gbagbo qu’être président de la République n’est pas une finalité, ce sont eux qui l’ont trahi ».

Puis, il a lancé cet appel : « Ouragahio, ne vous laissez pas blaguer ! Ne vous trompez pas. LA vérité est là et l’Histoire triomphera ». Par ailleurs, Soro Guillaume, a fait cette confidence : « Quand nous étions aux portes d’Abidjan, j’ai fait cette prière à Dieu parce que je suis chrétien: ‘’ Si je me suis trompé, si dans ma conviction, je me suis trompé, si par extraordinaire je me suis trompé, je ne rentrerai pas à Abidjan. Mais si vraiment nous avons fait ces élections, dans la clarté, dans la transparence, et que celui qui a été déclaré vainqueur est le vainqueur, nous rentrerons à Abidjan. Et c’est extraordinaire, aucun chef militaire n’a été blessé ».

Mama, village où est né Laurent Gbagbo, était la troisième étape de la journée d’hier. Reçu par la chefferie, Soro Guillaume est allé un peu plus loin dans les révélations. « C’est moi qui est demandé qu’on ne touche pas à Gbagbo. Je l’ai protégé. Moi je ne peux pas faire du mal à Mama. Je ne peux pas faire du mal à Gbagbo. Si votre fils est en vie, c’est parce que je l’ai protégé. La guerre qu’il y a eu à Abidjan, si je ne l’avais pas protégé, ce serait dur aujourd’hui. On dit on a maltraité Gbagbo, moi maltraiter Gbagbo ? C’est moi qui ai demandé qu’on le conduise à Korhogo pour sa sécurité. Ce n’est pas pour l’humilier. »
Lire la suite
Samedi 17 Août 2013
Lu 862 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Louis Jean le 17/08/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Contrairement à ce que Soro veut faire croire il n’était pas avec Laurent GBAGBO par idéologie mais par pue stratégie ; et il l’a bien réitéré à la dernière visite du Chef de l’Etat da ns les savanes. Là-bas il a bien livré un secret, il était plus avec photocopie qui lui a ouvert tous les cercles autour de Watra .Donc dire qu’il n’a pas trahi semble vrai puisque ce n’est pas en 2010 qu’il l’a fait mais depuis les années 90. Par ailleurs, c’est aujourd’hui que nous apprenons que Soro était dans l’opposition, confirmant ainsi que le MPCI était le bras armé du RDR. Du coup quand les armes politiques traînaient à produire les résultats, les armes armées ont repris le devant. Sinon Soro est un bon traite. La preuve sa prière c’est à l’entrée d’Abidjan en tant que chef de guerre qu’il l’a faite mais non avant en tant que premier ministre. Bon, en fait, ce que nous avons à comprendre, on l’a compris.
Soro est tout de même un bon homme d’Etat. S’il se rend compte que son parcours depuis 2000 n’est pas un exemple et qu’il veut dissuader tout autre personne de le suivre alors il fait bien et on l’encourage.
Un dernier élément sur le pardon : quand on demande pardon à quelqu’un, on ne le contraint à demander pardon aussi. « Je vous demande pardon mais vous aussi demande pardon », la suit c’est sinon……………………….
Tu as protégé Gbagbo parce qu’on n ;a pas de film et les pompes de Michel et Affi, tu n’étais pas informé alors

2.Posté par djénin bankpé le 23/08/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr SORO se justifie, lui qu'on a vu à l’hôtel du golf lancer des cris de guerre aux militaires de son camp pour aller installer Brou Aka Pascal de force comme le Directeur de la Télévision? Or, 2 mois avant cela, le Président a donné 50 millions à Brou Aka pour soutenir sa nouvelle association de journalistes professionnelles de cote d'Ivoire. Lui, a sauvé Gbagbo comment? En créant la rébellion qui a obligé Gbagbo à composer avec des idiots comme ministres? Comment a-t-il sauvé Gbagbo, en faisant arrêter son programme de gouvernement et son projet de société par la rébellion? Soro est toujoure rebelle car ce qu'il a fait à la côte d'Ivoire le suivra jusqu'à sa mort et ses enfants payeront pour avoir tué les ivoiriens pour rien au monde, à cause de sa boulimie de pouvoir.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1735 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site