Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Georges Kouakou déshabille Alpha Blondy : "C`est moi qui l`ai fabriqué"

Georges Kouakou a été pianiste à l'Orchestre de la RTI. Depuis quelques années, il vit aux Etats-Unis et accompagne les Grandes Stars du Reggae en concerts à travers le Monde. Pendant près d'une décennie, il a été le Chef d'Orchestre du "Solar System" d'Alpha Blondy avec qui il s'est produit sur les plus grandes scènes internationales. Georges qui nous a accordé cette interview exclusive par téléphone, est en colère contre Alpha Blondy. Il accuse la Star de ne pas le reconnaître comme étant l'Arrangeur et le Compositeur de ses premiers albums. Ceux qui ont largement d'ailleurs contribué à sa renommée planétaire. Georges vide son sac. Et fait des révélations.


Georges Kouakou déshabille Alpha Blondy : "C`est moi qui l`ai fabriqué"
Georges Kouakou comment as-tu vécu la crise au pays ?

J'ai été très attristé par cette crise, tout comme tous ceux qui se sentent enfants de la Côte d'Ivoire. J'ai de la famille au pays et je priais sans relâche pour que la Paix revienne, afin que chaque Ivoirien et toutes les personnes vivant dans ce beau pays, puissent circuler librement comme avant. C'est la Côte d'Ivoire qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui, puisque c'est au pays que j'ai acquis ma solide expérience de pianiste, d'arrangeur et de compositeur. Pour revenir à la crise, je suis très content que la vie soit devenue normale et que les activités reprennent.

Peux-tu retracer brièvement ton parcours professionnel effectué en Côte d'Ivoire ?

J'ai commencé ma carrière en Côte d'Ivoire précisément à Ferké en 1976. Par la suite, je suis allé à Bouaké, où je faisais partie de l'Ofi de Bouaké en 1977, car mes parents maternels se trouvaient à N'zanikro, un village près de Botro. Je tenais à évoluer dans mon travail alors que je suis parti à Abidjan en 1981, où j'ai intégré l'Orchestre de la RTI en tant que pianiste. Je tiens à préciser que de 1981 à 1984, c'est pendant que j'étais le pianiste principal de l'orchestre de la RTI, que j'ai fait la connaissance d'Alpha Blondy, avec qui je collaborais. Il m'avait sollicité pour monter son premier groupe qui s'appelait à l'époque les "Naty Rebels''. Je dirigeais l'orchestre , je composais les mélodies et je faisais tous les arrangements. Nous avons sorti, à cet effet, le premier album d'Alpha, "Brigadier Sabari'' qui a connu un énorme succès . Je tiens à souligner que ces arrangements, je les ai faits en collaboration avec Eugène Afri Loué qui était guitariste à l'Orchestre de la RTI (Paix à son âme). Après 1984, Alpha avait reçu de nouveaux instruments et a demandé ma mise à sa disposition, à la direction de la RTI, afin que je puisse me consacrer entièrement à la création de son orchestre qui s'appelle maintenant le "Solar Sytem'' avec Kamassa (Paix à son âme ), Yao Mao, Camus, Sam Koné et Manu Yodan. J'étais le Directeur Artistique du groupe, le Compositeur et l'Arrangeur.

As-tu les preuves de ce que tu avances ?

Bien sûr, puisque des personnes qui faisaient partie du groupe à l'époque, vivent encore. Elles peuvent témoigner.

En t'écoutant, l'on sent une certaine colère...

Etant donné que je suis un croyant, je n'aime pas l'injustice et la mauvaise foi. Tout récemment, à mon grand étonnement, j'ai lu une interview qu'il a accordée à Tiburce Koffi dans un quotidien du pays et dans lequel il a déclaré que Boncana Maïga est son seul arrangeur. Je n'ai pas voulu réagir sur le champ parce que nous étions tous préoccupés par la guerre. Maintenant que la Paix est revenue, je voudrais que tous les Ivoiriens sachent la vérité. Les albums suivants d'Alpha Blondy, que sont "Brigadier Sabari'' (1981), "Rasta Poué'' (1984), ''Cocody Rock'' (1984), "Aparthied is nazism'' (1985), "Jérusalem'' (1986), "Sweet Fanta Diallo'' (1988) et "SOS Guerre Tribale'' (1990) ont été entièrement composés et arrangés par moi. Ce sont des nuits blanches que j'ai passées à travailler sur ces oeuvres. Si ces albums ont eu du succès, c'est parce que les arrangements ont été de belle facture. Alpha ne faisait que chanter ses titres à l'état brut, sans aucune musique et c'est moi, avec mon piano, qui trouvais la musique, les notes et les arrangements .

Depuis le temps, as-tu cherché à rentrer en contact avec lui pour en discuter ?

Bien sûr, et à plusieurs reprises. Il y a environ trois mois, lorsque j'ai lu l'article, j'ai immédiatement appelé Tiburce Koffi qui se trouvait à Paris, pour marquer mon étonnement et surtout mon mécontentement. Alpha a dit à Tiburce de me demander de l'appeler personnellement, parce que je suis son frère et qu'il ne voulait pas d'intermédiaire entre nous. Après réflexion et sur insistance de certains de nos proches, je l' ai appelé des Etats-Unis pour en parler. J'ai profité de cette occasion pour lui réclamer pour la énième fois, mes droits. Mais il n'a rien voulu savoir. Si Alpha Blondy a été appelé à diriger la Paix Nationale en Côte d'Ivoire, c'est parce que c'est un homme public, mais derrière chaque grand homme, il y a toujours quelqu'un et j'ai largement contribué à son succès international. Les nouvelles autorités ne me connaissent peut-être pas, mais je voudrais, par le biais de votre magazine, leur dire que je suis l'homme qui a sacrifié toute sa vie pour cet artiste. Les plus grands chanteurs du monde passeront inaperçus, s'ils n'ont pas derrière eux de bons musiciens et une orchestration idéale. C'est ce que j'ai fait pendant 10 ans, pour ce monsieur et qui ne le reconnaît pas aujourd'hui. Il a fait la Paix avec Tiken Jah grâce au Président Ouattara. S'il est vraiment pour une Réconciliation sincère, il doit la faire avec moi aussi, parce que tous ceux qui veulent une Côte d'Ivoire Nouvelle, doivent faire la Paix avec tous ceux qu'ils ont blessés et offensés. Afin d'aller sur de nouvelles et bonnes bases. Loin de moi l'intention d'être mauvaise langue, mais Alpha a fait du mal à de nombreuses personnes. Et plus particulièrement à tous ceux qui ont contribué à son succès. Cela est une grave injustice.

Ne penses-tu pas que tu es particulièrement dur avec lui ?

Je suis écœuré d'autant plus que cet homme n'a jamais joué d'un instrument, ni étudié de la musique. Au risque de me répéter, c'est moi qui ai créé toutes les musiques mentionnées plus haut. Ce sont donc mes créations. Pourquoi déclare-t-il au Burida et à la Sacem qu'il est son propre Compositeur et Arrangeur ? Tu peux vérifier à la Sacem à Paris, son nom est sur tous les instruments : Batterie, Piano-Clavier, Trompette, Guitare et même pour les chœurs. C'est inimaginable et surtout inacceptable, surtout qu'il ne joue d'aucun instrument, contrairement à Lucky Duby par exemple que j'ai côtoyé et qui jouait au clavier. Ce qui m'intéresse aujourd'hui, c'est qu'il paye mes sous et sans délai. Je ne veux pas que tous mes efforts qui ont été faits pendant plus d'une décennie, soient vains. Si j'ai patienté jusque-là, c'est parce que j'ai cru en sa bonne foi. Mais quand il a déclaré que je n'existe pas dans sa vie en tant qu'arrangeur, je suis tombé des nues. Je souhaite, en toute objectivité qu'il réponde parce que nous sommes en démocratie. Mais qu'il sache que j'ai d'autres preuves le concernant puisque j'ai tourné avec lui pendant 10 ans .

Justement, il t'a permis de te faire connaître à travers des concerts dans le monde...

Non , il ne faut pas le prendre sous cet angle-là. S'il a été sollicité pour des concerts partout dans le monde, c'est justement parce que ses albums que j'ai arrangés, ont beaucoup "marché''. As-tu vu un artiste dont l'album est passé inaperçu, faire le tour du monde ? Et puis, c'est parce que j'assurais en studio et sur scène, sinon il ne m'aurait pas débauché de l'Orchestre de la RTI.


Quel est ton message de fin ?

Je ne cesserai jamais de réclamer mes droits jusqu'à ce qu'il y ait un résultat satisfaisant. Il ne peut pas continuer à berner tous ceux qui ont contribué à son succès pendant toute sa vie. C'est trop facile et, trop c'est trop. Ce n'est absolument pas une attaque quelconque contre Alpha, mais juste le mettre en face de la réalité, car j'ai fait des sacrifices énormes financièrement et intellectuellement pour devenir un musicien international. Et il ne sait même pas d'où me venait l'inspiration, lorsque je composais et que j' écrivais toute la musique que j'ai faite pour lui. J'ai passé une décennie de nuits blanches avec lui. La moindre des choses, c'est d'avoir le courage de dire que c'est moi qui ai fait ses arrangements. Cela ne lui coûtera rien. Jamais, il ne m'a proposé une note de musique encore moins un accord. Pourquoi alors toute cette malhonnêteté de sa part ? Je ne suis pas un chanteur, je ne peux donc pas affirmer que je suis l'auteur de ses titres. En revanche, tout le reste, à part ses lignes de basse, vient de moi. Dommage, pour tous ces musiciens avec qui nous avons mené cette aventure et qui sont morts aujourd'hui, sans même percevoir un franc. Moi, tant que je vivrai, je me battrai jusqu'à mon dernier souffle pour rentrer en possession de mon dû.

Star Mag
Mercredi 15 Juin 2011
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



Protection des droits de l’enfant : Les pays francophones à la recherche d’outils et d’instrument: «Entendre et acc… https://t.co/Nyv30sU2Sd

Facebook

Partager ce site