Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Gbagbo et la Côte d’Ivoire résistent: Un gouvernement efficace face à un embargo inhumain

De l’investiture de Laurent Gbagbo, le 3 décembre 2010, à la date de son renversement le 11 avril 2011, l’économie ivoirienne a plus que résisté aux assauts raciologiques de la coalition France-Onu-Union européenne. Très mécontente de voir le président Gbagbo remporter l’élection présidentielle malgré une adversité extérieure persistante, soutenue et impérialiste, la communauté internationale va chercher à asphyxier le pays à tous les niveaux.




Tout a commencé par la fermeture des banques étrangères sans préavis, sans aucune forme de respectabilité et de considération de la clientèle. Le 14 février 2011 et les jours qui ont suivi, les clients de la Bicici, Sgbci, Ecobank, Citibank, Acces bank, Banque Atlantique, Biao, Standard Chartered ont été privés de leurs avoirs en compte. La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) avait déjà donné la mesure en privant la Côte d’Ivoire de ressources financières. Mais, en grand économiste, le Premier ministre Aké N’Gbo a réussi à faire fonctionner le système bancaire. En le faisant, les responsables de ces établissements financiers étrangers pensaient mettre le gouvernement Aké N’Gbo dans la difficulté de payer les salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat à l’objet de retourner l’opinion nationale contre le président Laurent Gbagbo. Mais la réaction du gouvernement ne s’est pas fait attendre. Avec tact et ingéniosité, il a installé un pool de banques locales qui a assuré le paiement des salaires. «Vraiment, Gbagbo est fort !», s’exclamaient les Ivoiriens. Les salaires ont été réglés, sans problème, de décembre 2010 à mars 2011. Du fait de l’insécurité grandissante qui avait envahi le pays, à la fin mars, de nombreux fonctionnaires n’ont pu retirer leurs salaires. C’est ce qu’Alassane Dramane Ouattara a récupéré et ajouté à l’aide française pour annoncer deux mois de salaires versés aux fonctionnaires en avril 2011. Les Ivoiriens avaient de l’argent pour faire face à leurs besoins quotidiens. Mais la mesure inhumaine de fermeture des banques les a empêchés d’entrer en possession de leur dû avant que la situation ne s’enlise.
Le plan machiavélique de la coalition ennemie était donc de priver le régime Gbagbo de ressources. Ainsi a été décrété un embargo sur le cacao ivoirien. Cette solution va s’accompagner d’une interdiction pour les navires battant pavillon européen d’accoster sur les ports d’Abidjan et de San Pedro. Là encore, la réaction du gouvernement Aké N’Gbo a été ingénieuse. Il oblige les exportateurs à lui payer le droit unique de sortie (Dus), les taxes prélevées à l’exportation du cacao, pour les stocks dont ils disposent dans leurs magasins. Et, le lundi 7 mars 2011, le président Laurent Gbagbo décide de prendre le contrôle des achats et des exportations de cacao. Pris de cours, les traders lorgnent avec insistance du côté des ports ivoiriens. Les négociants menaceront le camp Ouattara de se tourner vers Laurent Gbagbo s'il ne leur était toujours pas possible d'exporter leur production. Ricardo Leiman, directeur exécutif de la maison de commerce chinoise Noble Group (Hong Kong), se dit prêt à payer des taxes à l'administration de Laurent Gbagbo pour vendre ses stocks. Les traders européens et américains se diront également disposés à lui emboîter le pas. Un contrat étant un contrat, les fonds recueillis par l’exportation de 400.000 tonnes sont à l’actif du régime Gbagbo. En parallèle, le gouvernement envoie en mission en Chine le directeur général du Port autonome d’Abidjan (Paa), Marcel Gossio. Celui-ci revient avec de bonnes nouvelles : les sociétés chinoises Shangaï Construction Group, China Sceco Group, Cpm Coporation, Taxing Sunhoo Shipbulding sont prêtes à accompagner le port d’Abidjan dans sa politique de diversification de partenaires.
Les producteurs ne sont pas restés les bras croisés. Après des manifestations devant la délégation de l’Union européenne à Abidjan-Plateau, ils se sont tournés vers le Ghana pour vendre leur produit afin d’avoir les moyens pour poursuivre la lutte contre l’impérialisme.
Puis, il y a eu l’interdiction de livraison de gaz et de carburant. La Côte d’Ivoire ne pouvait plus être approvisionnée en gaz et en carburant. Les butaniers qui étaient aux larges des côtes ivoiriennes ont fait demi-tour du fait de l’embargo sur les ports ivoiriens. En réaction, le gouvernement Aké N’Gbo a interdit l’approvisionnement en carburant des pays de la sous-région pour satisfaire le marché ivoirien. En plus, les stations services ont été sommées de ne pas livrer de carburant et du gaz au personnel de l’Onuci.
Certes, ce n’est pas un sujet économique, mais il mérite d’être retenu : c’est l’embargo sur les médicaments. Plus précisément, une interdiction de vente de produits pharmaceutiques à la Côte d’Ivoire. Ce n'est pas tout, car il est de plus en plus question que Nicolas Sarkozy, dans sa guerre contre Laurent Gbagbo au profit de Ouattara, ordonne une interdiction de vente de produits pharmaceutiques à la Côte d'Ivoire. Quelle ignominie ! Quelle cruauté ! Mais un gouvernement responsable sait parer à toute éventualité. Et la ministre de la Santé, Christine Adjobi, de rassurer : «Il n’y aura pas de pénurie de médicaments dans notre pays. Dans le souci d’assurer son devoir régalien, le gouvernement Aké N’Gbo s’attèle à éviter à la Côte d’Ivoire une pénurie grave de médicaments afin de préserver la santé de ses populations. La souveraineté d’un Etat passe aussi par la capacité de ses gouvernants à prendre en charge de manière autonome et durable son peuple. Je remercie l’Ue qui donne l’occasion à l’Etat de Côte d’Ivoire de prendre ses responsabilités».
Alassane Dramane Ouattara et ses parrains voulaient-ils par ces sanctions retourner le peuple contre son président ? Ils ont échoué. Ils ont plutôt réussi à créer au sein du peuple un sentiment de nationalisme, un bloc autour du président Gbagbo qui est encore visible en Côte d’Ivoire et à l’extérieur. C’est dire que l’embargo décrété par la «communauté internationale» pour asphyxier économiquement la Côte d’Ivoire n’a pas eu l’effet escompté. A contrario, il a permis aux Ivoiriens de voir l’efficacité du régime Gbagbo.

J-S Lia in Notre Voie
Mercredi 11 Avril 2012
Lu 244 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1191 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1796 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site