Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Formation-Université de l’Atlantique (UA) : Des journalistes ivoiriens s’abreuvent à la source de la démocratie


Formation-Université de l’Atlantique (UA) : Des journalistes ivoiriens s’abreuvent à la source de la démocratie

Le samedi 14 juin 2014, l’Université de l’Atlantique (UA) a organisé, dans une des salles de sa nouvelle direction (siège social, sis au Plateau à Abidjan, ex-Cité RAN, immeuble Résidence du Banco) une conférence de clôture de formation d’une quarantaine de journalistes ivoiriens, membres de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), pour l’obtention du Master 2 Professionnel. Le thème de cette conférence, "la démocratie pour faire quoi?" a été développé par le professeur Lanciné Sylla (sociologue) avec la participation des professeurs Séry Bailly (Littéraire, ancien ministre) et Dominique Assalé (Philosophe et Recteur de l’UA), et Mme Euphrasie Yao (Société civile), M. Claude Sahi représentant le parrain, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko. Compte rendu.

C’est le professeur Mané, président de l’Université de l’Atlantique, qui a planté le décor. Il a retracé le parcours des récipiendaires (journalistes ivoiriens) en relevant les différents modules de formation pour l’acquisition du Master 2 professionnel. Ils ont revisité les différents genres rédactionnels, l’éthique et la déontologie de la presse ivoirienne, la gestion des archives (physiques et numériques), la gestion des entreprises de presse, éléments du droit constitutionnel pour la liberté de la presse, etc. Mais avant, des séries d’Université d’été ont été organisées à leur intention pour mieux appréhender leur formation. "Et cette conférence de clôture est le couronnement de la formation qu’ils ont eue", a-t-il dit. Ainsi, le professeur Lanciné Sylla, le conférencier du jour, pouvait développer le thème de sa conférence.
"La démocratie pour faire quoi?", "A quoi sert la démocratie?" ou "existe-t-il un modèle universel de démocratie?" Selon le conférencier, "la démocratie est un concept souvent utilisé comme paravent pour servir des intérêts égoïstes, s’il n’est pas tout simplement galvaudé. La problématique de la démocratie est donc d’actualité dans un monde bouleversé par des conflits armés, des crises postélectorales".
S’appuyant sur son livre publié dans la série "Comprendre…N°3" et édité par le CERAP, livre intitulé "Existe-t-il un modèle universel de démocratie ?", le professeur Lanciné Sylla est parti de la définition générale de la démocratie, avant de l’adapter au contexte africain puis ivoirien.
"Nous savons bien que le terme de démocratie vient des deux racines grecques, demos qui signifie "peuple" et kratos qui signifie "gouvernement". Ce qui renvoie automatiquement à la définition classique bien connue qui fait de la démocratie le "gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple", selon la formule consacrée depuis Abraham Lincoln, formule qui fait penser également que ce terme de démocratie ne devrait s’appliquer qu’à une forme unique de démocratie appelée communément "démocratie directe", forme par laquelle le peuple tout entier se gouverne lui-même de façon souveraine", a-t-il rappelé.
Puis il a, par la suite, fait une comparaison entre les trois formes de gouvernance des peuples que sont la monarchie, l’aristocratie et la démocratie. Les deux premières ayant été corrompues, la démocratie se trouve être la moins corrompue. Utilisant une méthode comparative, il est arrivé à dégager le processus de démocratisation, la typologie de la démocratie et les fonctions essentielles des systèmes politiques démocratiques.
Pour finir, Pr Sylla s’est fait fort de relever quatre niveaux de conclusion.
"La première conclusion immédiate qui s’imposerait logiquement, c’est certainement que le développement et le progrès de l’éducation (l’éducation à la culture démocratique plus précisément) sont les remèdes au mauvais fonctionnement des régimes démocratiques, et donc du bon fonctionnement de la démocratie dans son sens le plus large", a-t-il proposé.
Quant au deuxième niveau de la conclusion, il a relevé les causes du piétinement de notre démocratie et accusé l’élite africaine de la politique d’entretenir des situations permanentes de conflits. "La cause fondamentale de nos difficultés politiques actuelles réside dans la nature de l’élite et dans la structure de la classe politique (…) comme faisant partie des agrégats de conditions indispensables au bon fonctionnement des régimes démocratiques. Nous l’avons dit : des élites politiques – nos hommes politiques méritent-ils le qualificatif d’élites? – des élites qui manquent de sens du compromis et de responsabilité vis-à-vis de l’intérêt général, ne sauraient régler pacifiquement les conflits inhérents au fonctionnement de la démocratie. Des élites antagonistes et concurrentielles comme les nôtres, des élites insensibles à l’intérêt général et accrochées à des intérêts particuliers de personnes, de partis ou de clans, de telles élites ne peuvent qu’exacerber les antagonismes et les conflits politiques, et créer des situations dysfonctionnelles de nature à gêner le fonctionnement normal d’un régime démocratique", a-t-il relevé avant de conclure ce deuxième niveau en ces termes : "Quoiqu’il en soit, tout conflit politique doit rester subordonné au consensus général et à l’intérêt supérieur de la nation. De sorte que nous pouvons affirmer qu’au-delà de la guerre, de la rébellion et des tentatives de coup d’Etat, au-delà de tout cela, c’est l’avenir même de la démocratie qui est en cause dans notre pays".
Pour le troisième niveau de sa conclusion, le professeur Lanciné Sylla s’est attardé sur le cas de la Côte d’Ivoire. Pour lui, "il faut le dire tout net : La Côte d’Ivoire a besoin de renouveler sa classe politique à travers l’éducation de sa jeunesse à une véritable culture démocratique. Mais cette éducation à la culture démocratique ne devra pas consister seulement en l’apprentissage des institutions, des principes et des valeurs qui fondent la démocratie. Elle doit consister aussi et surtout en l’apprentissage de l’éthique et de la morale politique, apprentissage des principes moraux qui fondent les vertus du bien politique, vertus de la coopération, du compromis, du consensus, de la modération, de la tolérance, de la justice, de la loyauté, de la vérité, du respect de la parole donnée, dont nous parlions déjà, et qui sont d’abord et avant tout des vertus morales, avant d’être des vertus politiques".
Le quatrième niveau de sa conclusion sera consacré à répondre à la question : "Existe-t-il un modèle universel de démocratie?". "S’il n’existe pas de modèle universel de la démocratie, il existe par contre des principes, des valeurs et institutions universels ou universalisables de la démocratie. Ces principes, valeurs et institutions se combinent en des agrégats ou séries de conditions préalables dont la réalisation permet de saisir les différents degrés de démocratisation des divers régimes politiques concrets qui existent dans le monde contemporain", a-t-il conclu son exposé.
Dans la partie des échanges, les différents intervenants ont trouvé que l’exposé du Pr Sylla étant sans débat vu sa clarté, ils ont contribué à y apporter certaines considérations que le professeur devrait prendre en compte. Pour Pr Séry Bailly, la démocratie devrait tenir compte des réalités de succession dans nos villages. Quant à Mme Euphrasie Yao, il aurait fallu inclure dans l’exposé du Pr Sylla, la notion du genre avec le rôle de la femme dans le processus de démocratisation.

Guy TRESSIA

Samedi 21 Juin 2014
Lu 929 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1193 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2162 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1402 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 646 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site