Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

FPI / Le camp Affi favorable aux élections - Konaté Navigué : ‘‘Gbagbo sera libéré si le FPI prend le pouvoir’’


FPI / Le camp Affi favorable aux élections - Konaté Navigué : ‘‘Gbagbo sera libéré si le FPI prend le pouvoir’’
La perspective de la participation du Front populaire ivoirien (FPI) aux élections à venir se précise davantage. Samedi dernier, au Baron-Yopougon, à l’occasion d’une conférence publique, Konaté Navigué et Atteby William ont tenu à convaincre les militants sur cette question. A en croire les deux conférenciers, la participation à toutes les élections à venir permet au parti à la rose de continuer à exister en tant que force politique et à mener le combat pour la libération de leur mentor, Laurent Gbagbo détenu à La Haye. « C’est seulement si le FPI s’organise pour prendre le pouvoir que Gbagbo Laurent va revenir en Côte d’ivoire. », a-t-il déclaré. Pour le président statutaire de la jeunesse du FPI, un des lieutenants de Pascal Affi N’Guessan, président statutaire contesté par certains de ses camarades, il faut accepter de dialoguer avec le régime en place pour en arriver à cette fin. « Tant qu’on ne nous donne pas la solution magique, nous allons discuter avec le pouvoir », a-t-il lancé à l’endroit de ceux qu’il appelle les frondeurs. Navigué estime que leurs camarades qui refusent le dialogue avec le pouvoir n’ont pas encore tiré les enseignements de la crise postélectorale de 2010 qui a fait plus 3000 morts. Quant à William, secrétaire national chargé des élections dans le ‘’gouvernement’’ d’Affi N’Guessan, il n’est pas allé du dos de la cuillère pour asséner ses vérités à leurs frères de la dissidence. « Pour la mémoire des milliers de jeunes, hommes et femmes tombés, ceux qui ont eu la chance d’être vivant devraient faire preuve d’humilité », a-t-il renchéri. Car, pour lui, après la perte du pouvoir dans les conditions que l’on sait, le FPI devrait être dans une posture de dialogue et rechercher l’unité interne nécessaire pour un retour au pouvoir. Tout en appelant le camp Sangaré à la confrontation devant les militants en vue de s’expliquer sur les raisons de la crise qui secoue le FPI, pour « régler définitivement la question de la fronde », il a demandé aux militants de privilégier l’intérêt de la nation. « Je ne vous demande pas d’être pro-Affi mais soyez pro-Côte d’Ivoire », a-t-il conseillé. Cette conférence publique qui avait pour thème « quelle opposition pour les élections à venir et la place de la jeunesse pro-Gbagbo dans le processus électoral », est une initiative des jeunes se réclamant de la société civile et regroupés au sein de la coalition des leaders d’association des jeunesses de Côte d’Ivoire.

Jean Levry
In Le Belier Intrépide


Mardi 21 Avril 2015
Lu 414 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par DIDIGBE le 21/04/2015 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieurs, votre vision de la solution du problème de la Côte d'Ivoire, dont vous avez été, plus que des témoins, des acteurs de premier plan, me laisse quelque peu perplexe.En effet pour celui qui connait les motivations, depuis toujours affichées, voire même revendiquées, des instigateurs, commanditaires, financiers et soutiens endogènes et exogènes du problème de la Côte d'Ivoire, croire que notre participation aux élections à venir nous permettra d'exister comme force politique et de pouvoir libérer le Président Laurent Gbabgo, n'est que pure naïveté politique. Est-ce qu'on peut honnêtement dialoguer avec quelqu'un dont la mauvaise foi est si manifeste et qui plus est foule au pied toutes les lois de la République sans le moindre état d'âme?D'abord nous n'avons jamais cessé d'exister comme une grande force politique, et puis, le meilleur combat pour libérer le Président Laurent Gbagbo c'est plus dans l'unité et la cohésion du parti que dans la division de cette grande force politique qu'est le FPI. Le pouvoir ne sera jamais un partenaire crédible pour libérer Laurent Gbagbo.Aussi le soutien que vous apporte le pouvoir actuel ne peut qu'être une arnaque.Nous nous en méfions.

2.Posté par Akossia Pierre le 21/04/2015 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous voulez prendre le pouvoir à qui ?

Alassane Dramane Ouattara a été octroyé exceptionnellement en 2005, les élections n'ont pas eu lieu et ça été reporté en 2010 sans aucune animosité, sans aucun rejet de son dossier « merdique et illégal », on l’a laissé se présenter, malgré ce dossier inconvenant.

Le président Laurent Gbagbo du « FPI » a été proclamé victorieux et même investi par l’organe supérieur du pays. Alassane s’est insurgé et il nous a déclaré la guerre. Je pense que toi et Affi vous êtes au courant de ce qu’a fait Alassane Dramane Ouattara.

Le président Laurent Gbagbo qui a été attaqué par un non gouvernemental et pire encore, c’est GBAGBO lui-même qui lui a donné le droit de se présenter, et il lui a fait la guerre, quelle moralité !

Le droit qu’on lui a donné est expiré, selon la prescription et en plus, il n’est pas ivoirien. Il veut se maintenir par illégalité.

Soro Guillaume a fait le tour de l’Afrique que le président Laurent Gbagbo a perdu les élections, et il ne veut pas céder le pouvoir, de par ce mensonge, Sarkozy en a profité pour tuer massivement les ivoiriens.

Or, Alassane Dramane Ouattara de Marcoussis à je ne sais où, on lui a accordé une élection unique. Et vous, vous voulez aller aux élections avec un non droit, un inéligible, or, votre rôle, c’est de l’empêcher à se présenter illégalement. Quelle fierté !

Est-ce qu’il faut à un candidat du nord, modifier le code électoral pour se présenter, je ne pense pas, mais Alassane Dramane Ouattara manipule notre code électoral pour nous duper à cause de son illégalité.

Au lieu de traiter cette violation du droit constitutionnel, vous masquez sa magouille pour le protéger, toi et Affi, votre Alassane.

On vous aura aussi, toi et Affi !

3.Posté par SIAKA COULIBALY le 21/04/2015 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis militant d'aucun parti politique ,cependant je me permets de donner mon opinion sur la supposée crise au FPI qui impact négativement la démocratie en Cote d'Ivoire .

A mon humble avis ,le FPI n'a vraiment rien retenu de ces 10 ans de régime.
Voici des gens qui ont accepté de partager leur pouvoir avec une rébellion avec toutes les concessions possibles même si les rebelles disent en avoir fait autant. Ce qu'il faut retenir par ce rapprochement politicien ces derniers ont tout obtenu du régime FPI de sorte à renforcer la sympathie que toute la communauté internationale avait pour ces rebelles.

Par ailleurs le RDR a boycotté les élections législatives en 2000 et après les dirigeants ont compris que ce n'était pas la bonne solution et ils ont participé aux municipales ou ils ont fait un bon score surtout dans les grandes villes.Ceci a permis aux cadres locaux de rester en contact avec leurs militants et de gérer les municipalités pour faire des registres de naissances et de décès ce qu'ils voulaient.En plus leur présence dans les maires a été une opportunité pour eux d'encourager leurs militants à établir leurs papiers et cela a crée la différence par endroit aux élections de 2010.

J'évoque ces deux exemples pour dire que le FPI a tout intérêt à rentrer dans le jeux politique qui permettra aux jeunes cadres de compétir aux élections locales et gagner dans plusieurs localités et ceci pourrait être un argument précieux de plus dans la bataille politico-diplomatique pour la suite favorable de la lutte .

Cela n'engage que moi, je pense qu'au FPI il est temps d’arrêter la pratique libertine de la démocratie ou les problèmes sont débattus et gérés par tout le monde sans strates de réflexions.
La grave conséquence de cette méthode est la primauté faite à la passion et à l'émotion au détriment de la raison et le rationnel dans la recherche de solution.

Je voudrais une fois de plus présenter mes excuses à tous ceux qui pourraient être choqués par ma modeste opinion.
Fraternellement!

4.Posté par Wawayou le 21/04/2015 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SIAKA COULIBALY

Merci pour ton intervention. Ton point de vue est bon. On s'explique pour se comprendre, et c'est comme ça qu'on doit avancer.

Mais je ne suis pas d'accord sur quelques points:

1. D'abord le FPI est dans une dynamique de participation et de ''négociation" mais pas n'importe comment avec le pouvoir. Tu conviens d'ailleurs que Gbagbo et le FPI ont tout ''cédé'' aux rebelles ! Tout simplement parce qu'ils ont su faire pression, tout en négociant!

2. Quant tu dis ceci et je te cite:"....au FPI il est temps d’arrêter la pratique libertine de la démocratie ou les problèmes sont débattus et gérés par tout le monde sans strates de réflexions.
La grave conséquence de cette méthode est la primauté faite à la passion et à l'émotion au détriment de la raison et le rationnel dans la recherche de solution...''

Siakéa, cher frère, c'est exactement l'argument de Affi.
C'est une erreur de penser que le Fpi n'est pas structuré.. et que n'importe qui débat sur n'importe quoi au FPI comme dans un marché!
C'est faux! Le FPI s'est doté de structures pour gérer les questions politiques et convenir d'une ligne politique officielle, lisible et consensuelle...

Aujourd'hui Affi conteste les décisions de ces instances du parti. Aujourd'hui il conteste les membres de ces instances qui ont longtemps siégé avec Affi!

Exemples: le Comité de contrôle a voté la ''suspension'' du représentant FPI le camarade Alain Dogou de la CEI par stratégie, pour faire pression dans le sens d'une CEI ''plus consensuelle'' selon les termes de Affi ! Le camarade Alain Dogou s'est effectivement retiré de la CEI

Par la suite Affi l'a réintégré à la CEI , sans aucune référence au Comité de Contrôle, mais par sa seule décision unilatérale et solitaire, sans communication
. Est-ce possible? Si oui, alors c'est contre les règles de l'art politique: la communication et la recherche d'u compromis au sein du parti!

Mais le goute d'eau qui a fait déborder le vase:
Le Comité de Contrôle ( une instance du parti ) a validé la candidature de Affi et de Gbagbo.

Affi s'est opposé par tous les moyens à la candidature de Gbagbo, allant jusqu'à insinuer que l'acte notarié qui confirme la candidature de Gbagbo est un faux

Enfin : même si les statuts lui donne mandat pour changer les membres des structures, Affi le fait de manière solitaire en mettant tout le monde devant le fait accompli !

Le débat au FPI se porte sur cette gestion intempestive en contestable de Affi. Mais lui veut porter le débat sur des forces de résistances ''négatives'' à sa personne en évitant soigneusement les raisons profondes de sa contestation!C'est pas autre chose!

Encore aujourd'hui Affi refuse la candidature du Président Gbagbo à la Présidence du FPI
Et il se prend pour l'homme providentiel! Or au FPI Personne ne peut prétendre à une telle posture à part Gbagbo, même en déportation! Et c'est pas de ''l'émotionnel'' qui ne veut rien dire pour ma part, mais placer Gbagbo au coeur du débat quant on veut ''tourner la page Gbagbo'' par tous les moyens. Je ne suis pas d'accord!

Voilà le point de rupture ultime!

Et nous membres avons le droit d'intervenir pour donner notre point de vue!

5.Posté par Kimpéné Ya CONGO le 21/04/2015 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Courage aux Ivoiriens pour Reprendre la LIBERTÉ que Vous avez toujours chez Vous ! Ne vous laisser pas faire, le Peuple est le Seul à décider.
Bravez dans la DÉMOCRATIE la Seule Voie pour la LIBÉRATION et c'est un Droit de décider de Votre FUTUR.
ViVE la Côte d'Ivoire LIBRE, DÉMOCRATIQUE et INDUSTRIALISÉE ! ViVe l'AFRIQUE NOIRE LIBRE , RÉVEILLÉE, LIBRE, RÉUNIFIÉE et faisant des INDUSTRIE FRONTALIÈRE pour des SYNERGIES ! ViVe Laurent GBAGBO et Charles BLÉ GOUDE libres afin qu'ils Raffermissent encore en Côte d'Ivoire, la LIBERTÉ et l'ENVIE du VIVRE ENSEMBLE et aussi partout en AFRIQUE NOIRE !

6.Posté par Akossia Pierre le 21/04/2015 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici la réponse à Navigué et à Affi !

A lire sans modération, mes sincères respects à notre PAPA !

Côte d'Ivoire : Lettre ouverte à Monsieur François Hollande Président de la République française, par Bernard Dadié

Côte d'Ivoire: LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FRANCOIS HOLLANDE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, par Bernard. B. Dadié


LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FRANCOIS HOLLANDE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

MONSIEUR LE PRESIDENT,

C’est avec le cœur lourd et l’âme pleine d’amertume que je vous écris.

En effet dans ma tendre enfance, on m’a appris à chanter la douce France, la France de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ; et malgré les coups de chicottes qu’on assénait à nos parents victimes des travaux forcés, je chantais tous les matins « la Marseillaise ». J’en étais arrivé même à croire que j’étais un descendant des gaulois.

Et voici que dans mon vieil âge, je tombe de très haut. Toutes mes illusions se sont évanouies.

Aujourd’hui je vois une France dans toute sa laideur, tuant, assassinant, bombardant des peuples faibles aux mains nues, justifiant l’adage « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

Aujourd’hui la France est devenue le bourreau de tous les peuples d’Afrique qui courageusement avec détermination sont montés à l’assaut des nazis qui voulaient la détruire.

Shakespeare disait : « celui qui répand son sang avec le mien sera mon frère ».

Non seulement la France ignore cette vérité profonde mais elle s’évertue à semer la souffrance et la mort dans ses anciennes colonies démontrant ainsi que la vie des noirs n’a aucune valeur à ses yeux.

Et quand elle ne le fait pas elle-même, elle charge ses « sous- préfets » de la sale besogne.

Nous avons cru un moment que tout cela était le fait de la droite française. Si votre arrivée au pouvoir avait donné de l’espoir aux peuples Africains, aujourd’hui ils ont tous déchanté.

Ainsi, que ce soit la droite ou la gauche, c’est toujours la même politique de la négation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Tel le chien qui ne change jamais sa façon de s’asseoir, la France reste toujours le pays de conquête coloniale.

Aujourd’hui, « le sous-préfet » installé en Côte d’Ivoire à coups de bombe par SARKOZY au nom de la France, fait massacrer les populations ivoiriennes, violer nos sœurs, nos mères, fait enlever des enfants pour des sacrifices rituels, transformer certaines régions en régions de peuplement en exterminant les autochtones sans que cela ne vous émeuve.

La France sous votre règne est semblable à ses trois petits singes qui se ferment les yeux, se bouchent les oreilles et se ferment la bouche. Ainsi tel Ponce PILATE, la France se lave honteusement les mains devant la souffrance et le désespoir qu’elle a provoqué chez les ivoiriens.

Votre sous- préfet, monsieur le Président, joue bien son rôle à lui assigné par votre prédécesseur, Monsieur SARKOZY et entériné par vous.

Conformément aux consignes reçues de la France, pour conserver le pouvoir afin que le France continue de piller la Côte d’Ivoire, OUATTARA tente par tous les moyens de museler, voire, de tuer toute opposition. Et petit à petit, il finit par devenir allergique à toute l’opposition. Alors il ferme tout : propriétés privées, espaces privés. Tout ce qui peut servir de lieu de réunion pour l’opposition est systématiquement investi par sa police (QG de campagne du Président Laurent GBAGBO- la prestigieuse fondation Harris MEMEL FOTE- la résidence privée du Président GBAGBO).

Alors que nous pouvons sainement et fructueusement coopérer dans la dignité et le respect mutuel.

Réveillez-vous Monsieur le Président de la France des droits de l’homme car il ne vous reste plus beaucoup de temps pour essayer de marquer positivement l’histoire.

A moins que les droits de l’homme pour vous ne valent que pour la France. Si tel est le cas, nous en prendrons alors acte.

Mais, que OUATTARA se souvienne que le peuple de Côte d’Ivoire semble être son prisonnier, mais lui est prisonnier de ses propres turpitudes et avec lui ses parrains. Et quand le peuple se lèvera pour briser ses chaînes, ce qui ne saurait tarder. Lui il restera toujours prisonnier de ses crimes et de ses actes ignominieux, sans recours.

Loin de sombrer dans le désarroi, le peuple de Côte d’ivoire exprime son espoir pour dire :

Quel que soit la longueur de la nuit, le jour finit toujours par se lever.

Fait à Abidjan le 13 Avril 2015

POUR LE CNRD,

LE PRESIDENT

BERNARD BINLIN DADIE.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1186 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1784 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1396 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 642 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site