Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Extraits de "Côte d'Ivoire, au coeur de la résistance patriotique" - Interview avec Charles Blé Goudé


Jeudi 23 Juin 2011
Lu 13782 fois
La Dépêche d'Abidjan



Autres thèmes
Notez


1.Posté par vabe charles adrien, consultant en strategie et expert en co le 26/06/2011 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le souverainisme de gbagbo n'est pas du nationalisme parce qu'il n'a pas inventé ce dernier.
houphouet etait nationaliste. la difference entre ces deux termes est que le souverainisme va plus loin, reorganise,reconceptualise,reoriente et nationalisme.
si la difference parait mince,c'est que la singularité du souverainisme est mal etablie, dans la mesure ou la trouve partout confondue au nationalisme classique.
beaucoup de chefs d'etats africains sont, en effet, des nationalistes.
mais combien sont des souverainistes?

quoique le souverainisme soit l'orientation et une doctrine de l'action en matiere etatique, il se decline en terme pratique observables, singulierement dans les periodes de crise. la difficulté de notre histoire contemporaine, c'est que le premiere a avoir dit en afrique que l'on pouvait devenir president de la republique sans les armes est laurent gbagbo, une maxime qui a fait le tour de l'afrique, du monde." quand on ne peut pas devenir president de la republique, ce n'est pas la mort, il faut laisser tomber"

la question nationale c'est donc un des traits de l'epoque de 1990 que celle derniere est apparu, , c'est a dire le processus de depassement d'une ancienne forme de solidarité des populations de la cote d'ivoire fondéé sur la juxtaposition mecaniste et la cohesion par coercition externe de la part d'un appareil administratif,militaire et policier d'un ensemble disparate et composite d'etats sociaux politiques,ethniques,triboclaniques, de sociétés segmentaires acephales comme de sociétés fortement differencées en classes, ordres monarchiques ou caste, dont le seul rapport d'interet economique, qui par la grace de la division coloniale du travail, assurait l'exploitation des richesses et des patrimoines tout en maintenant des barrieres de toutes sortes, ideologiques, religieuse, raciales, culturelles, identitaires et autres, entre les populations elles_memes.
c'est lorsque le drame de la cote d'ivoire moderne prit forme d'un eclatement territorial et d'une division tragique entre les hommes, les groupes d'hommes et les familles, au sein des familles, entre les confections et au sein des confessions, entre les ethnies entre les autochtones et les allogéns d'un memes pays, entre les originaires et les etrangers, entre la capitale et le reste du pays etc,,,, que la question nationale apparut dans toute a demension strategie, c'est a dire comme condition sine qua non de la preservation de la cote d'ivoire et des ivoiriens.
aussi la nation n'est pas sortie de l'imagination du legislateur, mais des crises, des epreuves et des passions de toutes ces entités sociodemographiques qui ,liberées de l'ancienne cohesion de type militaire et administratives créée par l'arbitraire coloniale_
enigme entamée mais non resolu par houphouét, le colonisateur etait sommée d'invinter un nouveau lien social ou disparaitre, c'est a dire de reecrire dans le langage de l'histoire veridique les textes memes de la constitution de l'etat, qui avaient precedé de tres loin la naissance de la nation..
avec houphouet la cote d'ivoire avait un territoire et etat, avec gbagbo, elle disposera d'une nouvelle nation, c'est a dire d'un nouveau mode de liaison sociale entre les populations ivoiriennes, quis avaient eté tenues separés jusqu'ici les une des autres, selon les logiques separatistes des identités et des sociétés grappes.
toujours est-il que la cote d'ivoire resistante au sens ou la rehabilitation de l'histoire de en cote d'ivoire entend ce terme est un exemple d'insurbordination et d'insoumission vis avis du vieux pacte coloniale,qui comme tel, est appelé a faire ecole dans toute les ex-colonies françaises d'afrique et au-dela. lors, la seduction qu'exerce la resistance, de meme que le resistant,ne devraient pas estomper les droits de la pensée critique a s'elever au -dessus des contingences de l'evenementiel ou du sensationnel pour examiner sur le fond et avec rigueur, sur une base scientifique et rationneelle rigoureuse, la maniere de conflictualité au travers se forge en cote d'ivoire et ailleurs, le devenir afrique le plus moderne, mais aussi le plus audacieux.

dans la nouvelle cote d'ivoire etre libre est une personne qui defend son pays, sa nation et dela de sa nation, la liberté de tout humain quelque soit sa nationalité.
un etre qui s'engage pour pour une vrai cause vraie, qui libere les autres humains d'un systeme opprimant(vabe charles adrien consultant en strategie et expert en communication)

2.Posté par Monier Alain le 09/07/2011 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

j'ai ecoute M.Ble Goude, j'ai lu l'article deM. Vabe. M.Ble Goude est dans son role, il me fait penser a ce que devait etre un orateur Revolutionnaire devant la convention. Montagnard, Girondin, je ne peux le dire tant les propos sont en fait assez nuances malgre leurs forces. En fait il ne sort pas des sentiers battus, pas de propositions neuves, fulgurantes qui pourraient permettre une ouverture aux problemes serieux de la Cote D'Ivoire. Il fait un moment reference a la presences (ceux qui ont fait des etudes) pour justifier que la cause n'est pas entre des mains irresponsables. Ce' qui sous entend que le Peuple ne peut etre que manipule. Je ne peux helas juger de la conscience politique des simples Ivoiriens. Je ne critique pas M.Ble Goude en tant que responsable politique, seulement sur le seul fait qu'il n'apporte pas de solutions d'avenirs Il ne veut pas poser les vrais problemes, garantissant sa bonne foi en se rrepliant sur une solution typiquement Republicaine (en parole peut etre) copie colee de la tradition republicaine Francaise qu'il execre, pour des raisons que j'avoue peuvent se justifier . Je veux parler de mon pays la France qui a mis plus de mille ans avant de trouver son Unite. Ce ne fut pas sans meutres, genocides etc. Je fais reference au XIII eme siecle ou la le Nord a detruit avec l'aide de la Papaute une civilisation florissante, qui rayonnait par sa culture, sa sagesse. Le Sud ne sans ai jamais remis, perdant son avance civilisationnelle. Au XvIII eme siecle le Nord possedait le plus de signatures sur les registres des mariages que le Sud. Je passe aux Etats Unis avec la guerre de Secessions, Nord -Sud; nul besoin de rappeler les faits. Guerre economique s'il en fut, la portee de l'action d'Abraham Lincoln sur l'esclavage fut plus reduite que l'on ne le pense. L'Italie ou le Nord industriel fulmine contre le sud pauvre qui vivrait a ses crochets. La Belgique ou les Francophones sont juges comme des citoyens de seconde zone alors qu'ils eurent une periode florissante. Le Probleme est toujours a l'odre du jour. recurrent. En fait aujourd'hui le "capitalisme ultra liberal" donc globaliste dans ses fondement, brise toutes les unites constituees afin de detruire tout ce qui fut la constitution stable des cultures. Aujourd'hui il faut tout detruire pour un marche mondial ou les citoyens vivront grace a ce consumerisme. Laissez faire le Marche c'est resoudre les problemes contingents a chaque Unite, une sorte d'individus niveles a l'ordre Economique, eliminant ce genre de conflit mais pour en creer d'autres qui peuvent devenir sans retour. M. Ble Goude, la France est prise dans le meme panier de Crabes, bientot l'ennemi sera commun. C'est en ciblant sur ces nouveaux imperatifs qu'il va falloir se tourner et en prendre pleinement conscience. M. Gbagbo en fait avait conscience de ses problemes, il voyait bien que M.Ouatarra suivait un chemin qui n'apporterait pas de reponse a long terme. A court terme se vouer au marche peut etre profitable comme le fit M. HB, mais il enclenchait un autre processus non maitrisable. Le bien etre est une determinant absolue surtout en Afrique, c'est indeniable et incontestable. Donner des conseils la bouche pleine c'est tres facile. M.GBagbo a voulu briser la spirale du Parti Unique en ne pouvant que destabiliser les processus economiques, il n'y avait pas d'autres choix. Ouatarra veut retourner sue ses pas, mais il ne pourra jamais y parvenir sans renouer avec la violence, la dictature molle au pouvoir des Oligarchies qui ont vraiment prit la main, l'arrachant progressivement aus capitalistes a la papa dont les pays coloniaux , la france et l'Angleterre furent les chefs de File. La france mon pays ou plutot une certaine France s'efforce de s'accrocher pour ne pas chuter,. Chuter pour ces gents c'est ne pas se vouer coprps et ame au Libre Echange (creation Anglaise) a la Globalisation mondialiste en esperant se "sauver", mais tout en sachant pour les plus lucides que ce peut etre une voie sans retour, vers une homogeneisation incontestablement mortifaire. Se poser les bonnes questions et y chercher des reponses engage tout un chacun, et a cet effet il faut se mefier de tout ces experts, ces pretendus clers sachant tout, possedant sois disant la science infuse. Ils peuvent etre polices ou Populiste brut de brut. Le Peuple retranche dans son bon sens, mais aussi ses violences terrifiantes insuportables, garde en lui par tradition ce qui n'est pas contradictoire avec le processus culturel indeniable du colonialiste. Car cet amalgame me parait tout au contraire vivifiants au niveau des Droits humains. Je persiste malgre tout a dire que cette culture produit de plus de deux mille ans d'histoire s'ouvrant a la Revolution Francaise est un marqueur Universel. Mai le drame c'est de se rendre compte que malgre les avancees sur la valeur humaine, il y a un echec qui se caracterise par les mots plus que par les faits. Le Messianisme qu'il fut marxiste, religieux a echoue . Nous ne vivons plus que par les mots qui suffisent aux effets, une sorte d'hypocrisie ou de peur du lendemain. L'Afrique n'est pas a consacre comme la terre de la saintete, la haine et la violence se portent malheureusement tres biens, Ni L'occident, la France qui ont aussi seme la terreur l'exploitation, les meutres sous les bonnes paroles de toutes les Religions pardonnant a droite et a gauche sans discernement. L'exploiteur a peche par puissance et par orgeuil. Sa puissance l'a amener a dominer le monde en abaissant les autres. Mais je l'ai deja dit l'histoire tient lieu de referentiel, on ne peut revenir en arriere. La revanche de L'Afrique pourrait etre cette nouvelle donne ou elle a a apporte le systeme groupal differentiel de ce qui fut l'essence de ses valeurs en empruntant a l'Occident et en particulier a la Revolution Francais les Valeurs de L'Universel. Quelque mots a l'adresse de M. Vabe. Je pense que ce qu'il explique en pretendanr que ce sont les faits survenus en Cote D'Ivoire ont permis la prise de conscience de l'Etat de Nation , a le'ncontre du Nationaliste de M HB, impose
par le colonialisme d'alors qui gardait les structures coutumieres pour tenie les Peuples (Ce qui etait vrai) Aujourd'hui ont ejecte les Presidents cooperatif). Le paradoxe c'est ce que le colonialisme considerait comme un moyen de maitrise, apparait paradoxalement comme une esquise d'un renouvellement depassant le passe pours'ouvrir a la vie societale de proximite et en meme temps a l'Universalisme qui ne rejette pas, n'englobe pas les "masses humaines" mais leur permet de se rejouir de leurs differences de s'y enrichir tout en ne perdant pas leur structure culturelle donc Psy.
A mon sens M. Vabe qui cerne le Probleme ne va pas au bout de ses constatations, tout au contraire il s'enferme comme M. Beguie dans le principe du retour du meme qui n'est en fait que la pure affirmation d'une partie de la solution Occidentale qui a mon sens a echoue. Mais peut etre que je fais totalement erreur. Cordialement Alain Monier

3.Posté par vabe charles adrien, consultant en strategie et expert en co le 10/07/2011 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR ALAIN MONIER, vous en conveniez que l'emergence d'une conscience nationale se fait toujours au detriment des formes de consicience des societé qui precedent ce nouveau type de lien moral et social qui l'on appelle la nation. si le nouveau lien encore appelé civisme, lequel renonce delibérément à la prééminence des liens du sang, de la parenté, du village et de la region, de l'ethnie ou de la confession avec l'intention de leur substituers de nouvelles valeurs et de nouveaux répéres, il n'abolit pas pour autant radicalement les anciennes formes, il les reconfigure neanmoins, et les reorganise en quelque sorte, selon de nouvelles options et de nouvelle orientations, tant les motivations,.
les objectifs que les finalités anterieures, sur un nouvel axe,qui dés lors, les fait fontionner selon une toute autre logique. les anciennes distinctions et les anciennes maniéres de faire, de penser et d'agir sont toujours-là certes mais le cadre nouveau qui les struture et les reordonne, leur assigne de nouveau fonctions et de nouvelles missions. c'est la loi de tous les basculement historiques a laquelle la cote d'ivoire n'a pas echappé.

ce qu'a reussi l'apres-houephouet, c'est en effet d'avoir donné une lisibilité aux puissances morales et sociales qui travaillaient la société ivoirienne, mais point de les avoir créés. car,elles etaient bien- la, malgré le voile de pudeur dont l'houphouetisme les avait recouvertes. et , qui plus est, l'un dans l'autre, quoique le quasi-merveilleux de l'epoque plein emploi de houephouet ait donné l'impression contraire d'une societé apaisée, des la fin du" miracle". les logiques basiques dont on n'a pu faire abstraction qu'en imagination, avaient repris le dessus sur le fontionnement routinier. familier et trompeur de l'ordre ancien. aussi lorsque le corset de l'etat fort ancien. aussi, lorsque le corset de l'etat fort s'affaiblit, liberant partiellement les forces sociales de l'espace des relations politiques, adminstratives et economiques qui les tenaient en respect jusqu'ici, ce fut le signal tant attendu que l'heure avait sonné deremiser l'ancien regime social.
aussi n'est-ce point un hasard si les veritables forces de la société, qui etaient jusqu'ici en berne du fait de la chape de plomb d'houphouet, avaient tot fait reoccuper le devant de la scene, pour des explications critiques cette fois-ci, dont depend l'evolution ulterieur de la société et de l'etat, dans un sens ou l'autre.
a ce stade ni l'invocation du passé ni les cultures de terroir ni les prejugé antiques et les superstitions des temps anciens comme les mythes modernes ne sont superfétatoires, car une société qui a rendez- vous avec elle-meme actualise toujours les anciennes figures de sa conscience et les pousse jusqu'au bout de leur logique avant de les depasser par la mise en oeuvre de nouvelles figures et de nouveaux symboles.

la specificité de l'epoque de gbagbo est toute entiére dans ce fait qu'elle est contemporaine d'une transformation, cahoteuse il est vrai, du mode de liaison sociale, et subséquemment, dans la transition complexe et contradictoire, heurtée, violente et saccadée d'un ancien territoire fonctionnant comme entilé physique et administrative abritant de nombreuses population disparates, a l'etat de nation comme expression d'une coalescence des segments sociaux, qui interrompt et l'inverse le cours historique anterieur.
un territoire ne peut en effet se produire comme nation, sans solder les antagonisme nombreux et les rigidité de ses anciennes pratiques et croyances, pratiques et croyances qui avaient servi jusqu'ici de cadre moral et ideologique, intellectuel et politique mais aussi economique aux activités de mise en valeur de la colonie. or donc, ce que l'ancienne colonie peut tolerer, du fait de sa logique extravertie de developpement, singulierement en matiére de division sur des bases etnicistes,regionlistes,racialistes, etc,,,,,; la nation ne peut s'en accommoder sans se nier et sans revenir en arriére.(vabe charles consultant en strategie et expert communication

4.Posté par Monier Alain le 12/07/2011 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour M.. Vabe,
Merci d'avoir voulu repondre a mon commentaire. Le votre est tres eloquent et montre une attention certaine de la Cote D'Ivoire et de son Avenir, c'est tres precieux de l'affirmer avec force. Prennons cette phrase " Car une societe... ... de nouveaux symboles Je ne pense pas qu'une actualisasion aille au bout de sa logique,penseplutot que ce phenomene est supplante par ce que l'on peut nommer l'Evenementiel, c'est a dire une processus de determination dont le choix ne depend pas d'unepolitique mise en oeuvre par des tiers responsables ou meme par la prise de conscience Peuple. Je vais vous citer des exemples historiques Francais et Etrangers(tout au moins Europeen pour demontrer mon point de vue- qui doivent tout a L'Evenement-( L'amour Courtois et l'invention de l'Amour; (je saute la revolution Francaise qui demanderait trop de precision - Mai 1968 - La Chute du mur de Berlin - Les revoltes Arabes) Ces Evenements ont eu lieu sans que l'on les suppute un seul instant - Un evenement c'est ce qui n'est pas previsible par une conscience humaine, cela arrive lorque l'on ne s'y attend pas. Ces processus enclanche donc de nouvelles voies surgissant et changeantles situations. Il serait interressant de savoir (et vous etes mieux a meme de le dire si elle ont pu avoir lieu. Je n'en doute pas, bien qu'il faille le confirmer pour l'affirmer).

Ma deuxieme remarque vise la derniere partie de votre texte : "un territoire ... sur des bases etniciste, regionalistes, racialistes". A cet effet je vous faisais part de ce que j'aprehendais comme un echec de la France (l'occident) c'est d'avoir affirme certaines valeurs (trilogie republicaine pour simplifier)Qui furent
un echec en Afrique Noire et en Occident en general).LLes slogans ont remplace la realite. La globalisation technicienne consumeriste est en jugememnt
, c'est parce que le Messianisme qui lui tient lieu d'Avenir a echoue. On peut effectivement contester cette conclusion, mais on ne peut evacuer les prises de positions anti globaliste differentes. C'est la raison pour laquelle je me suis permis de penser-et l'AfriqueNoire en est la creatrice- a unnouvel amenagement possible -, si cela doit arriver on ne pourra le predire- entre un systeme Groupal (au plus pret) avec une ouverture systematique a l'Universel sans quoi rien ne pourra etre possible. Utopie ? peut etre ! . Mais ce que jecrois c'est que tout se fait vraiment sans nous, il faut s'atteller a une nouvelle configuration mondiale. L'inquietant est la gestion economique , c'est a dire assurer concretement la fin des famines( pour cela les sructures du marche vonta l' encontre de cette necessite. Lorque je parlais de Messianisme Occidental cela englobait le Fondement du capitalisme liberal au meme titre que le Marxisme dialectique sans oublier d'y ajouter la Revelation Religieuse comme determinante une fois pour toute. Les evenements peuvent etre des Revelations successives. J'ajouterai toutefois qu'un Evenementiel necessite une prise en compte des decisions a y apporter. Et la rien n'est gagne, le mauvais choix est tres possible. En fait rien n'est jamais gagne, notre nature ne peut pas aprehender ce qui n'est pas, c'est a dire une structure determinee une fois pour toute. (contre Hegel) Cordialement a vous - a votre disposition pour des complementarite - Alain Monier


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Septembre 2014 - 13:03 Le top 5 des mafias les plus dangereuses du monde

L'ENTRETIEN DE LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Vidéos de l'anniversaire du mariage de Justin Stanislas et Yvonne Rabet | Autres thèmes | Zouglou Feeling | Vidéos de la première nuit du Zouglou à Abidjan (2005) | 2ème Festival ivoirien du rire à Paris | Vidéos de la présentation de la Fédération des Associations des Artistes Ivoiriens de France à Paris | Face à la Caméra


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 16/03/2016 | 1470 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/09/2014 | 1364 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/08/2014 | 1404 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/03/2014 | 933 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/02/2014 | 1647 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2014 | 1569 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/01/2014 | 1923 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/01/2014 | 7999 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/01/2014 | 1645 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/01/2014 | 1739 vues
22222  (1 vote) | 0 Commentaire
1 sur 24



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site