Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Enquête express/ CHU de Treichville : Cinq (5) morts en 48 heures au service des maladies infectieuses (SMI)

Considéré par des patients et usagers de soins comme une usine à morts au sein du CHU de Treichville, le service des maladies infectieuses (SMI) continue d’enregistrer des décès en cascade de ses pensionnaires. De la nuit du lundi 14 au mardi 15 juin 2010, ce sont au total cinq (5) morts parmi les malades qui ont été notés. Plusieurs raisons sont égrenées tant du côté des parents de patients que celui des personnels médical et para médical.


Photo : DR
Photo : DR
Le service des maladies infectieuses du CHU de Treichville fait peur. Au cœur de cet état d’esprit, le nombre significatif de décès enregistré par semaine dans ce service de soins du CHU de Treichville. En l’espace de 48 heures, soit du lundi 14 au mardi 15 juin 2010, cinq (5) des patients internés à l’unité 2 du SMI ont rendu l’âme. Ce sont N’Guessi Djedjé Blah, Konaté Awa, Coulibaly Zoumana, N’Dri Kouamé Modeste et Lavry Pélagie. Ces patients qui suivaient des soins dans la même unité ont tous été rappelés à Dieu. Suscitant une psychose de mort chez les autres patients qui s’interrogent à qui et à quand le prochain tour. De l’avis de nombreux parents de malades, l’esprit de mort rôde autour du service des maladies infectieuses. Ce qui a l’effet d’entraîner les patients dans la déprime et le désespoir de recouvrer la santé et sortir du SMI sain et sauf. Egrénant les raisons de ces décès en cascade au SMI, les parents de patients indexent l’absentéïsme du personnel médical et le nombre insuffisant d’infirmiers. Sur le premier point, nos sources indiquent que le responsable de l’unité 2 le Pr Ahossi et son Assistant Dr Ouattara seraient quasiment absents de leurs postes. « Le chef de l’unité 2 n’est jamais à son poste. Il n’est jamais en place. On ne sait pas ce qu’il fait et où il va. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il n’est jamais en place. Par effet de contagion, son assistant est rentré dans la danse et nos malades sont abandonnés à leur sort », accusent des parents en colère.



La réplique des praticiens de soins



Mais un proche du Pr Ahossi a battu en brèche cet argument. A l’en croire, cette accusation est du dilatoire et vise à imputer la responsabilité du décès de tel ou tel autre malade au personnel soignant après que les parents eux-mêmes eurent fait preuve de négligence « notoire » et même d’abandon du malade qui n’a été secouru que quand le mal a pris des tournures graves presque insurmontables. « C’est trop facile de porter l’accusation sur les médecins. Le médecin ne peut pas faire de miracles devant des cas graves qui ont été gardés à la maison et qui ont connu des complications diverses suite à l’automédication et la fréquentation de cliniques-boutiques ou même de prétendus guérisseurs traditionnels au pouvoir mystique. On fait ce qu’on peut et on ne parvient toujours pas à redresser la situation. De grâce, qu’on ne vienne pas nous accabler à tort », charge le collaborateur du Pr Ahossi. Cet avis, le Dr Amichia Magloire, Chef de la pharmacie le partage entièrement. L’ancien secrétaire général du Synacassci estime que ses camarades font preuve d’une témérité et d’une ingéniosité fertile pour réduire la mortalité dans les CHU et autres formations sanitaires publiques dans un contexte de difficultés tous azimuts dont le manque d’équipements médicaux de pointe. «J’ai coutume de dire que chaque jour qui passe au CHU où le médecin parvient dans un contexte de vie et de travail précaire, à sauver des vies, est un miracle. Cela fait rire des gens mais c’est la vérité. Nos camarades font un véritable miracle pour sauver des vies. Il ne faut donc pas que les populations les prennent pour cible. Pour toutes les vies qu’on sauve dans les conditions de prestation aussi précaires, on ne mérite pas les critiques acerbes basées sur de simples rumeurs», soutient-il. Concernant l’insuffisance du personnel para médical, nos investigations relèvent une disproportion entre le nombre de patients et celui d’infirmiers. Le SMI ne dispose que douze (12) infirmiers (soit 3 en consultation, 4 en unité 2 et 5 en clinique) pour un minimum de 60 patients par jour. «Nous sommes très loin des normes requises en la matière. L’insuffisance d’infirmier est une réalité qu’on ne peut pas occulter. Le même infirmier doit tout faire à la fois. Ce n’est pas facile. Il arrive des fois où je quitte mon unité pour aller porter assistance à un camarade submergé par des activités de soins sur plusieurs malades. Les malades meurent ici comme ailleurs mais cela est souvent lié à la pauvreté des parents qui traînent les pieds pour mettre à la disposition des prestataires de soins des examens et médicaments exigés. C’est cela aussi la réalité du terrain. Vivement que l’AMU vienne », souligne Fofana Ahmed, Infirmier et coordonnateur des mouvements et associations du CHU de Treichville. Avant de relever des difficultés de logistique dans la prise en charge des patients. Difficultés auxquelles, selon lui, la direction générale du CHU pilotée par le Pr Ezani Kodjo, s’active à trouver les réponses appropriées. On relève à ce niveau la présence d’une seule ambulance de marque Mitsubishi (la seconde actuellement sur cale pour panne de moteur) et d’un seul brancard pour soit pour le transfert, soit pour l’internement des patients. La seule ambulance fonctionnelle elle-même présente régulièrement des problèmes techniques et est actuellement sans gyrophares et sans klaxons. Occasionnant des difficultés pour le chauffeur qui a toutes les peines du monde pour rallier rapidement un point du CHU à un autre. Les autorités compétentes et les acteurs de l’humanitaire en Côte d’Ivoire sont interpellés. Tous doivent se mobiliser pour voler au secours de cet établissement sanitaire de niveau 3 quelque peu « malade » où la mort rôde au quotidien dans le service du SMI

Avec le partenariat de l'Intelligent d'Abidjan / Par M Tié Traoré

Jeudi 17 Juin 2010
Lu 1802 fois
La Dépêche d'Abidjan



Enquêtes
Notez

Enquêtes | Dossiers | Grands Reportages


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : Législatives à Cocody / Yasmina Ouégnin confie : « Voici la vraie raison pour laquelle... https://t.co/XFe0GxpKtn https://t.co/h4IoqbRRNF
Mardi 6 Décembre - 13:21
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Législatives : Dédié invite les indépendants issus du RHDP à se... https://t.co/HeZVapxn8L https://t.co/A2bQFInBOe
Mardi 6 Décembre - 08:40
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : appel au respect des droits de l’homme à Bouaké: Bouaké, ville du Centre... https://t.co/1b26kSwB1a https://t.co/2Hhzu3zGJI
Lundi 5 Décembre - 21:32
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50

Facebook

Partager ce site