Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

En 17 mois de pouvoir : Plus de 15 attaques armées - Même au pouvoir, il rend la Côte d’Ivoire ingouvernable

En 17 mois de pouvoir, Ouattara fait face déjà à plus de 15 attaques armées. La preuve qu’il ne maîtrise toujours pas la Côte d’Ivoire.


En 17 mois de pouvoir : Plus de 15 attaques armées - Même au pouvoir, il rend la Côte d’Ivoire ingouvernable

Encore une autre attaque signalée à Alépé dans la journée du jeudi 18 octobre 2012. Ce qui allonge du coup, la liste des différentes attaques armées dont fait l’objet la Côte d’Ivoire depuis la date apocalyptique du 11 avril 2011. Une violence qui crée certes, la psychose au sein de la population. Mais bien plus, cela met à nue le système sécuritaire du nouveau régime 17 mois après. Ces failles provoquent des craintes et des interrogations dans les milieux d’affaires et politiques. Surtout que ces attaques se font à répétition. Et elles sont depuis là, le fait d’un groupe d’individus non identifiés. Le commando mystérieux continue en effet de faire parler de lui, malgré les assurances fournies par le régime en place. On se rappelle cette sortie musclée du ministre de l’Intérieur de Ouattara, qui jurait sur tous les toits que «plus jamais, des attaques ne seront plus possible en Côte d’ivoire». En tous cas, pour le temps que ce régime sera au pouvoir. En réalité, le pouvoir quasiment à la peine, se faisait ainsi plaisir avec de tels propos. C’était juste après les attaques des positions des Frci à Yopougon, et d’Akouédo, le plus grand camp militaire de la Côte d’Ivoire. Sans la moindre enquête, l’homme de main d’Alassane Ouattara et son colistier délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, ne se sont pas gênés pour accuser ouvertement les partisans du Président Laurent Gbagbo, pourtant à la peine en Côte d’Ivoire et à l’extérieur. La menace a été rapidement mise à exécution. Des arrestations, et non des moindres, ont lieu dans le camp Gbagbo. Elles se sont même multipliées sans pour autant mettre fin à la spirale de la violence qui s’empare de la Côte d’Ivoire. Le ministre Lida Kouassi a été enlevé à Lomé, la capitale togolaise en présence de Ouattara lui-même. Et Hamed Bakayoko l’a présenté dans un one man show, sur les écrans de la télévision de Ouattara, comme le cerveau d’un coup qui se préparait depuis le Togo contre Ouattara. Après Lida, le pouvoir fait arrêter le ministre Alphonse Douati et Laurent Akoun, le secrétaire général par intérim du Fpi qui sont actuellement à la Maca.

Douati et Akoun en prison, les assauts continuent

Ils se sont tous mis à la fête après ces arrestations. «Douati et Laurent Akoun en prison, les attaques cessent», s’est-on alors mis à chanter dans la cours de Ouattara. Et pourtant, le pouvoir savait où regarder pour ces attaques qui ne font que l’ébranler. En seulement 17 mois de présence de Ouattara au pouvoir, la Côte d’Ivoire fait face à des attaques tous azimuts. Au moins quinze attaques enregistrées. Soit une attaque chaque mois. Une moyenne qui place la Côte d’Ivoire parmi les pays les plus instables, les plus dangereux, en Afrique, et peut-être même au monde. De quoi faire trembler de peur les Ivoiriens qui ne savent pas de quoi demain sera fait. De l’Ouest à l’Est, du Nord au Sud, la Côte d’Ivoire est en proie à une victoire jamais vécu sa jeune histoire. Les tires nourris et les massacres font désormais parti du quotidien des ivoiriens. Taï, Duékoué, Dabou, Agboville, Bonoua, Samo, Noé, Yopougon, Akouédo, Arrah, Daloa, Soubré, Sikensi, Port-Bouet…, la liste est longue. trop longue même. Aujourd’hui, c’est au tour de la région d’Alépé de s’invité dans le cercle très horrible des victimes. Et ce sont autant de localités qui ont reçu la visite du Commando mystérieux. Aussi simple que ces attaques puissent paraître, l’on enregistre des morts parmi les civils et des Frci. En somme, et comme le résume très bien Paul Koffi Koffi, «les Frci manquent de vigilance». Paul Koffi Koffi avoue ainsi tout. Donnant ainsi raison à l’onusien Koenders qui devant la Jfpi cette semaine, n’a pas manqué de dire que «la Côte d’ivoire n’a pas d’armée». On pourrait dire que c’était prévisible de la part de l’actuel locataire du palais présidentiel. Il avait déjà annoncé cette apocalypse une décennie plutôt.

«Je rendrai ce pays ingouvernable»

En tout cas, Alassane Ouattara vient d’être rattrapé par ses propres paroles. La sagesse populaire africaine enseigne qu’il «faut tourner sept fois la langue avant de parler». La Côte d’Ivoire a encore en mémoire que pour le fauteuil présidentiel, Alassane Ouattara, alors dans l’opposition, n’a pas manqué de prévenir les Ivoiriens en des termes précis et clairs : «Je rendrai ce pays ingouvernable». En d’autres termes, si vous m’empêchez par tous moyens fussent-ils démocratiques, d’accéder au pouvoir d’Etat, aucun autre homme politique en dehors de moi ne pourra gérer le pays dans la quiétude. Tout le monde connaît la suite… En décembre 1999, le «pouvoir moribond d’Henri Konan Bédié», le dauphin constitutionnel de Félix Houphouët-Boigny est chassé par une révolution kaki. Le premier coup d’Etat dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. En septembre 2002, une rébellion armée attaque la Côte d’Ivoire. «rendant ainsi le pays ingouvernable». Alors que le Président Gbagbo venait d’être élu démocratiquement. S’ensuit une décennie de crise, avec à la clé, la partition du pays. Les conséquences sont énormes. Car durant cette douloureuse parenthèse, le pays tangue, mais reste débout grâce à la dextérité du capitaine du bateau, le président Laurent Gbagbo. En dépit de ses mains tendues aux commanditaires de la rébellion tapis dans l’ombre pour construire une Côte d’Ivoire plus prospère, Laurent Gbagbo fait face à des crocs-en-jambes. Mais il arrive malgré tout, à organiser l’élection présidentielle de d’octobre 2010 à laquelle prend par pour la première fois, Alassane Ouattara qui menaçait de «rendre le pays ingouvernable». S’en suit là encore, une longue crise postélectorale, qui fait au moins 3000 morts. Ouattara accède au pouvoir dans les conditions que tout le monde sait. Il prête serment le 21 mai 2011, à Yamoussoukro, sur la tombe de Félix Houphouët-Boigny. Et comme la loi du karma, la parole prononcée une décennie plutôt fait ses effets. Des attaques armées enregistrées à travers le pays finissent par convaincre plus d’un que la Côte d’Ivoire fonce tout droit dans un chaos. Sous Ouattara, qui avait promis rendre le «pays ingouvernable », l’Histoire se réalise. La psychose gagne du terrain et un jour qui passe devient un ouf de soulagement pour les Ivoiriens. Car après Bonoua, Yopougon, Agboville, Dabou, Noé… et maintenant Alépé et Bongouanou, à qui le tour ? Son armée les Frci et les Dozos qu’il a déployé dans toute la Côte d’Ivoire à la place de la police et de la gendarmerie ne font que semer le désordre te le chaos. Le pouvoir qui a une grande peur de son opposition n’excelle que dans la terreur. Le désarmement mille fois annoncé n’est jamais venu. Parce que le pouvoir ne se retrouve que dans ce désordre. En somme, ce n’est pas aujourd’hui, encore moins demain que le pouvoir ouvrira le jeu politique. La communauté internationale a beau lui dire qu’une démocratie forte repose sur une opposition forte, Ouattara n’est pas prêt à libérer Affi Nguessan, Simone Gbagbo et les autres. Il veut toujours les maintenir dans les liens de la dictature dans ses bagnes, pour les torturer après les avoir voués aux gémonies.

Toussaint N’Gotta in Le Temps


Jeudi 25 Octobre 2012
Lu 191 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1736 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site