Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Élections législatives - Damana Pickas (Président de la Coordination des Patriotes Ivoiriens en Exil): 'Nous lançons un mot d’ordre de boycott citoyen. Les électeurs sont invités à observer une journée de deuil pour la démocratie en Côte d'Ivoire"

La Coordination des Patriotes Ivoiriens en Exil (COPIE), avec a sa tête son président Damana Pickas, a animé une conférence de presse le 07 décembre 2011 au Freedom Centre d'Accra . Il s'est agit pour les responsables de cette organisation de faire le point de l'évolution de la situation en Côte d'Ivoire, se prononcer sur la démocratie dans le pays et dénoncer l'injustice liée au transfèrement de Laurent Gbagbo a la CPI.


Élections législatives - Damana Pickas (Président de la Coordination des Patriotes Ivoiriens en Exil): 'Nous lançons un mot d’ordre de boycott citoyen. Les électeurs sont invités à observer une journée de deuil pour la démocratie en Côte d'Ivoire"
Pour Damana Pickas qui avait à ses côtés Idriss Ouattara, Touré Moussa Zeguen et Coulibaly Abdalah, le peuple de Côte d'Ivoire s'est engagé dans une bataille pour restaurer sa dignité à l’image de son leader, Laurent Gbagbo, qui vient d'engager une bataille juridique contre les systèmes mafieux du monde à la cour pénale internationale de la Haye.
Avant toute chose, il a tenu a saluer les autorités ghanéennes qui ont adopté les Ivoiriens en leur offrant gîte et protection. Pour le leader de la COPIE, le gouvernement du President John Evans Atta Mills ne s'est pas laissé émouvoir par les agitations de la communauté internationale visant a l’intimider. Pour tout ceci, les Ivoiriens seront à jamais reconnaissant vis-a-vis du Ghana.
Aussi, il a tenu à préciser que jamais ce pays frère ne servira de base arrière à la destabilisation de la Côte d'Ivoire, encore moins d'un quelconque pays de la sous region. Sur ce point et sur bien d'autres, lui et son organisation se disent en parfaite sybiose avec le pouvoir ghaneen. Mais, precise-t-il, "les Ivoiriens ne se laisseront pas tuer en silence par le regime Ouattara".

Situation de la Côte d'Ivoire

''La situation est implacable en Cote d'Ivoire'', a déclare Damana Pickas. Avant d’ajouter que ''la politique a besoin de vérité, d'authenticite''. Cette déclaration fait suite a une situation singulière: en effet sur le terrain, fait-il savoir, il y a deux armées qui se regardent en chiens de faïence: les FDS d’un côté, et de l’autre les FRCI qui ont installé, avec l'aide de la France, Ouattara dans le fauteuil présidentiel. Pour lui, il est a déplorer l'érection des rebelles FRCI en forces régulières, vu qu'ils se comportent en bandits et n'obeissent a aucune chaîne de commandement.
De même, l’avènement des chasseurs traditionnels dozos est une tragédie puisqu’ils font partie de l'architecture de l'armee ivoirienne. Comment peut-on alors raisonnablement demander aux Ivoiriens en exile de rentrer au pays. Il est évident que dans cet environnement d’insécurité et de non droit, les investisseurs refusent d'investir en Côte d'Ivoire.
Autre préoccupation soulevée par Damana Pickas, c’est celle des libertés individuelles et collectives. "Elles sont sans cesse bafouées. On en veut pour preuve la repression systematique de tous les pro Gbagbo, les agressions multiples consécutives à la tenue des meetings du FPI et l'emprisonnement des journalistes. Tout ceci, auquel s’ajoute l'epuration ethnique n’augure rien de bon pour la Cote d’Ivoire".
Aussi Damana Pickas invite-t-il le regime Ouattara a plus de retenu. ''Il faut que le gouvernement comprenne qu'il doit décrisper l'atmosphère.Si cela n’est pas fait dans les tous prochains jours, le poulain de Sarkozy pourrait anéantir pour longtemps le tissu social national.

Élections législatives

‘’Ouattara et les siens veulent donner un semblant de parfum de démocratie a leur regime’’, poursuit Pickas. Selon lui, le parrain de la rébellion veut donner de lui l'image du leader majoritaire en Côte d'Ivoire. D'où le découpage électoral taillé sur mesure pour le faire gagner avant la tenue des législatives. Ceci expliquant cela, on comprend des lors pourquoi le FPI a été écarté de la course".
''La situation est la meme que lors de la presidentielle'' a rencheri le président de la COPIE. Qui s'insurge contre le fait que 74 sieges a l'Assemblée reviennent à Ouattara avant la compétition. ''Dans un tel contexte, les élections sont une mascarade, une honte pour la Côte d'Ivoire et une double honte pour la France et l'ONU''.
`
Déportation de Laurent Gbagbo

Pour Damana Pickas, la ''déportation'' de Laurent Gbagbo à la CPI s'est faite au mépris des règles élémentaires d'humanité. ‘’C'est un acte grave de conséquences’’ fait-il remarquer. C'est livrer les citoyens africains à la vindicte de la justice internationale. Alors que ''nous avons les moyens de resoudre nos contradictions nationales'' sur place; selon lui, la CPI n’est qu’un instrument politique mis en place contre l'Afrique. A titre d'exemple, toutes les sept (07) grandes affaires traitées par cette juridiction ne concernent que les États d'Afriques.
"En livrant Laurent Gbagbo, Ouattara montre que la Côte d'Ivoire n'est pas encore un État souverain. Ceci est une huimliation pour la Côte d'Ivoire et le régime Ouattara. Le poulain de Sarkozy vient de casser un ressor entre lui et le peuple ivoirien". Pickas va plus loin. Il affirme que c’est parce que les tenants actuels du pouvoir à Abidjan n’ont pas eu le courage d’éliminer physiquement Laurent Gbagbo qu’il a été conduit a la CPI. Car, ils savent que nul ne revient vivant de la-bas.
Mais, ''l'humanité ne retiendra pas de Gbagbo ce que Sarkozy veut qu'on retienne de lui. Elle retiendra plutot de lui ce qu'il est'', a assené Damana en direction des parrains de Ouattara. Il a en outre dénonce les pressions internationales visant a ne plus faire retransmettre en direct le procès de Laurent Gbagbo; car, comme il l’a fait savoir cela cause d'énormes dégâts dans le camp des auteurs de ce vaste complot, qui ne veulent pas que la vérité éclate au grand jour.
A cet effet, Damana Pickas a déclaré que ‘’Laurent Gbagbo reviendra de façon triomphale en Côte d'Ivoire’’; en précisant que le proces de Gbagbo est également celui du contencieux électoral. Qui a gagne les élections? Répondre a cette interrogation, de l'avis de Pickas, donnera à l'opinion nationale et internationale de connaître le vrai responsable de la crise armée qui a frappé de plein fouet la Côte d'Ivoire au terme de la présidentielle de 2010.
A l’endroit deOuattara, il a déclaré qu’il est ‘’un usurpateur et un pushiste qui s'est installé au palais presidentiel d'Abidjan''. Lui et ses soutiens ‘’ont braqué un État et, comme ils ne peuvent se deplacer avec la Côte d'Ivoire, ce sont eux-memes qui se déplacent''.
Concernant Soro et les chefs de guerre, il se veut très clair: ''Il ne faudrait pas que Soro, Loss, Wattao, Ben Laden et Cherif Ousmane se leurent: Ouattara va les livrer''. Selon lui, "le parrain de la rébellion n'attend que la mise en place de son assemblée nationale pour ratifier le nouvel accord de défense avec la France. Après, ils prendra toutes dispositions utiles pour se débarrasser de ces chefs encombrants qui ternissent son image, selon ses proches".

Appel aux Ivoiriens

La Coodination des Patriotes Ivoiriens en Exilés et son président invite les Ivoiriens a ne pas participer aux législatives. ''Nous lançons un mot d’ordre de boycott citoyen. Les électeurs sont par conséquent invités à observer une journée de deuil pour la démocratie en Côte d'Ivoire le dimanche 11 Décembre prochain. La COPIE recommande surtout de ne pas participer a cette vaste fraude dont les résultats sont d'avance connus.
Dans le même élan, des séances de prière sont initiées pour permettre a Laurent Gbagbo de résister aux attaques de tous ordres et aux pires formes d’humiliations.
Des manifestations éclatées sont prevues devant toutes les ambassades de France pour reclamer la libération du leader ivoirien."
Damana Pickas a conclu en déplorant le fait que la situation des réfugies ivoiriens soit devenu un fonds de commerce pour certains. ''Ce n'est pas juste de spéculer sur la misere des réfugies. C'est de l'escroquerie'' a-t-il lancé.
On notait à cette conference la présence du ministre Dosso Charles Rodhel, Watchar Kedjebo et de bien d’autres personnalites de la galaxie patriotiaue en exile au Ghana.

Une correspondence particuliere de
Sery Bogosse à Accra




Jeudi 8 Décembre 2011
Lu 647 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1195 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1404 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 648 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site