Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Ecole ivoirienne: Le RDR demande au gouvernement de dissoudre la FESCI


Ecole ivoirienne: Le RDR demande au gouvernement de dissoudre la FESCI
Le ministre Joël N’guessan, porte-parole du Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire (RDR), a animé une conférence de presse au siège du parti à la Rue Lepic, Cocody (Abidjan). Joël N’guessan, à travers cette déclaration a attiré l’attention du gouvernement sur les grèves à caractère politique en milieu scolaire. Nous vous proposons l’intégralité de son adresse.

CONTEXTE

Depuis plus d’une décennie, l’école ivoirienne a été perturbée, désarticulée et pratiquement détruite en raison d’une part, du manque d’investissements, et d’autre part, du comportement de certains acteurs, notamment de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).
Ce syndicat estudiantin avait poussé le désordre jusqu’à installer une branche armée dénommée Comité d’Ordre et de Sécurité (COS) qui s’est illustré par les bastonnades, agressions physiques, vols, viols et assassinats.
Les ivoiriens se souviennent de ces moments tristes de notre histoire et de l’angoisse des pères et mères de famille devant la détresse de leurs enfants, sur les campus universitaires ainsi que dans les lycées et collèges.
Les campus universitaires renfermaient même des prisons et des salles de tortures, notamment au sein du campus 2000 et de la cité universitaire Cocody Château d’Eau dite Cité Rouge.
On n’a donc pas été surpris de découvrir des ossements humains sur les campus de Cocody, d’Abobo Adjamé et de la cité universitaire de Port-Bouet.
C’est dans ce contexte que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, dans le cadre de sa politique de reconstruction, a entrepris la réhabilitation lourde et le rééquipement des universités et grandes écoles publiques du pays en 2011 et 2012.
C’est ainsi que le « Départ nouveau » avec la rentrée universitaire 2012-2013, a suscité un grand espoir chez les élèves, les étudiants et les parents d’élèves.
Depuis lors, l’enseignement supérieur s’est stabilisé et les années universitaires ont commencé à se normaliser.
Malgré ces efforts considérables de Son Excellence le Président Alassane OUATTARA, le RDR constate avec tristesse le retour de la violence en milieu scolaire et universitaire.
LES FAITS
Un mouvement déclenché depuis début mars a connu son point culminant le lundi 23 mars 2015.
En effet, prétextant de certains problèmes matériels en voie de résolution par le gouvernement, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a lancé un mot d’ordre de grève.
Constatant que son mot d’ordre de grève était peu suivi, la FESCI décide donc d’utiliser ses méthodes classiques, en faisant irruption dans les lycées, collèges et grandes écoles privées pour déloger les élèves et étudiants.
Là encore, son mouvement n’est pas suivi par la majorité des élèves et étudiants. C’est alors que la FESCI utilise son arme habituelle, la violence.
Cette opération se solde par l’assassinat à l’arme blanche d’un élève à Abobo et au décès accidentel d’un autre élève qui, sorti des classes suite à la grève déclenchée par la FESCI, a été mortellement percuté par un véhicule à San Pédro.
En plus de ces morts, il faut noter la destruction totale du Lycée Moderne de Bonon et de tous les documents pédagogiques et administratifs de ce Lycée.
En outre, le Lycée Moderne de Biankouma, qui avait été réhabilité par le Président de la République, a été complément saccagé.

ANALYSE DU RDR

Le RDR constate que la reprise des revendications émaillées de violence extrême n’est pas un acte isolé.
Elle s’inscrit dans une politique savamment élaborée dans des officines dont on imagine aisément les animateurs ainsi que les commanditaires.
Le RDR s’étonne de la concomitance de ces mouvements avec des rencontres organisées à l’extérieur du pays par certaines personnalités politiques.
Le RDR sait, d’après plusieurs sources, qu’il s’agit de l’exécution de l’agenda politique de ces personnalités, dans lequel le mois de juillet, période des examens à grand tirage, constitue le moment décisif.
Il s’agit pour eux de tenter de bloquer l’école, d’instaurer la violence dans les quartiers, de perpétrer des attaques et ainsi, semer des troubles généralisées dans le pays.
Le RDR considère donc qu’il s’agit d’une grève à caractère politique et non académique.
Par conséquent, devant la gravité des faits, ayant entrainé plusieurs pertes en vies humaines, le RDR demande au gouvernement de tirer toutes les conséquences qui s’imposent en procédant à la dissolution pure et simple de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).
Le RDR fait remarquer que le droit à la vie est supérieur au droit de grève.
Le RDR demande que des enquêtes soient diligentées en vue de poursuivre devant les juridictions compétentes les auteurs des crimes et perturbations en milieu scolaire et universitaire.


Fait à Abidjan, le mercredi 1er avril 2015
Pour le RDR
Le Ministre Amadou SOUMAHORO

N.B: la titraille est de la rédaction
Source : abidjan.net
Jeudi 2 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 02/04/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une information concoctée par Joël N'guessan, c'est du souillon. C'est l'un des plus vendus de leur groupe d'analphabètes et violents.

Chaque ivoirien doit apporter sa pierre pour faire déguerpir ces incapables qui régissent que du mensonge et de la violence.

2.Posté par N''''cho.R le 02/04/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne ne peut dissout la FESCI.

3.Posté par N''''''''''''''''cho.R le 02/04/2015 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne ne peut dissoudre la FESCI

4.Posté par Akossia Pierre le 02/04/2015 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VIDEO A VOIR ABSOLUMENT par le lien ci-dessous, des témoignages des victimes de la rébellion. Ces victimes oubliées par le régime d’Alassane Dramane Ouattara. Le paradoxe, Ouattara fait comme si c’est nous qui sommes les bourreaux et c’est nous qui sommes en prison.

https://www.youtube.com/watch?v=YqN3sgVCZuk

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2141 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1928 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 890 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Côte d’Ivoire/ Les pétards crépitent déjà à Yopougon: Les jeunes gens ont commencé lundi, à s’adonner à cœur joie a… https://t.co/IRtdj5qVPf

Facebook

Partager ce site