Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Ebola : Point n’est besoin d’imposer des « mesures draconiennes non indispensables » sur les pays affectés, déclare Donald Kaberuka, président de la BAD


Ebola : Point n’est besoin d’imposer des « mesures draconiennes non indispensables » sur les pays affectés, déclare Donald Kaberuka, président de la BAD
Au cours d’une visite de deux jours (les 26 et 27 août 2014) en Sierra Leone et au Libéria, deux pays affectés par l’épidémie de l’Ebola, Donald Kaberuka, le président de la Banque africaine de développement (BAD), a lancé une mise en garde contre l’imposition de « mesures draconiennes non indispensables » par des compagnies aériennes et des gouvernements à l’encontre des pays affectés par l’épidémie.

« Je comprends que des pays imposent des restrictions... mais il faut que celles-ci reposent sur des preuves médicales et non sur des impératifs politiques », a-t-il déclaré. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a plusieurs fois déconseillé les restrictions de ce type, affirmant qu’elles pourraient entraîner des pénuries en vivres et en approvisionnements.

Kaberuka a lancé une mise en garde aux entreprises et surtout à ceux qui imposent « des mesures draconiennes non indispensables » face à l’aggravation de la situation dans les pays touchés par l’Ebola : « Pas de panique ! Nous risquons de faire empirer la situation ! »

L’épidémie de l’Ebola est en train de nuire considérablement aux économies ouest-africaines, provoquant une ponction des ressources publiques et faisant chuter la croissance économique – jusqu’à 4 pour cent – à mesure que des entrepreneurs étrangers quittent la région et que des projets sont annulés, a souligné Kaberuka. A ce sujet, il a cité les propos d’un organisme caritatif médical qualifiant la réaction internationale comme étant « totalement inadéquate ».

Alors que les compagnies de transport suspendent leurs services, isolant la région de l’extérieur, des gouvernements et des économistes craignent que l’épidémie de l’Ebola, la plus virulente qu’on ait jamais enregistrée à ce jour, n’annule les gains économiques fragiles réalisés en Sierra Leone et au Libéria après une décennie de guerre civile dans les années 1990.

« Les recettes sont en chute libre, les taux de change sont tombés, les marchés ne fonctionnent pas, les compagnies aériennes ne viennent plus, des projets sont annulés, les hommes et femmes d’affaires sont partis - tout cela cause des dommages énormes », a souligné le président de la BAD. Le gouvernement libérien a déjà annoncé qu’il aurait à réviser ses projections de croissance pour 2014 à la baisse.

Pendant ses réunions avec Elle Johnson Sirleaf, présidente du Libéria, et Ernest Bai Koroma, président de la Sierra Leone, ainsi qu’avec des représentants de partenaires au développement, Kaberuka a donné l’assurance à ses interlocuteurs que la BAD se tenait prête pour fournir toute l’assistance nécessaire en vue de contenir la crise.

Il a indiqué que la BAD travaillait déjà étroitement avec les gouvernements des pays affectés pour faire en sorte que l’épidémie soit contenue. Mais, a-t-il ajouté, « Nous avons aussi à adopter une attitude positive face à l’Ebola », en tenant compte de l’impact de cette maladie sur les nations qui en sont touchées.

Au cours d’une conférence de presse conjointe avec la Présidente Johnson Sirleaf, Kaberuka a annoncé que la BAD et l’OMS avaient signé un accord de subvention de 60 millions de dollars US le 26 août 2014 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Cette subvention accordée par la BAD sera consacrée à l’approvisionnement en fournitures essentielles et à la formation de personnels médicaux en vue de combattre l’épidémie. Une partie, 15 millions de dollars de cette subvention, sera décaissée en septembre, a précisé M. Kaberuka, en exprimant l’espoir que ce don empêchera que des fonds soient détournés d’autres programmes, tels ceux ayant trait à l’éducation et à l’agriculture.

Source : afdb.org
Lundi 1 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Bi Dri Seraphin Kouassi le 01/09/2014 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AFRICAINS ET AFRICAINES, ARRETONS DE CREER LA PSYCHOSE INUTILE.
AFRICAINS ET AFRICAINES, ARRETONS DE MOURIR PAR IGNORANCE.
AFRICAINS ET AFRICAINES, SAUVONS LES VIES HUMAINES EN AFRIQUE.

Arrêtons de créer la psychose dans l'esprit de la population avec les propagandes dévastatrices et destructrices concernant la maladie d'ébola. Effet le virus ne peut infecter que les personnes qui ont un faible système immunitaire et un faible taux d'antioxidants dans leur corps. Les personnes qui ont un très fort immune système et un taux élévé d'antioxidants dans leur corps ne peuvent pas être infecté par le virus. Donc, il est important voire vital pour les peuple africain de renforcer leur système immunitaire et accroitre le taux d'antioxidants dans leur corps. Ceci peut être uniquement possible qu'à travers la consommation des aliments naturels et la prise des complements alimentaires et non l'usage des serums ou d'autres produits pharmaceutics comme les occidentaux font croire au monde entier.

Mr Bi Dri Seraphin Kouassi
Naturopathe

Contacts: 00447551350270/ 00442035909646 ou seraphinkouassi35@yahoo.co.uk

2.Posté par Bi Dri Seraphin Kouassi le 01/09/2014 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Remèdes Naturelles d’Ebola

Chers frères, chères soeurs

Je recommande à chaque africain et africaine vivant en Afrique de render son système immunitaire très fort et d’accroitre le taux d’antioxidants de son corps en consommant quotidiennement les aliments suivants:


1. La chlorophylle extraite des feuilles de la patate douce.
Donnez un verre de l'extrait de chlorophylle deux fois par jour.


2. Donner deux cuillières à soupe de l'huile de coco deux fois par jour.

3. Donner deux cuillières à soupe du miel naturel deux fois par jour (éviter de donner le miel à un bébé de moins d'un an).

4. Jus de l'oignon violet avec l'eau (un verre) deux fois par jour.

5. Donner un verre du jus fait à partir de la poudre de baobab deux fois par jour.

6. Un verre de l'eau de coco frais deux fois par jour.

7. Un verre du jus de tomates naturelle deux fois par jour.

8. Un verre du jus de carrotes deux fois par jour.

9. Consommer 5 à 6 oeufs naturels par jour (pas des oeufs des pondeuses)

10. Boire 1,5 à 2 litres de manière regulière par jour.

11. Consommer la patate douce.

12. Consommer les sauces legumes et feuilles.

13. Consommer les petits poissons tells que sardine et maquerrelle, et l’escargot et les crustacés.

14. Consommer le mil, sorgho et fonio.

Et la prise des complements alimentaires suivants:
Zinc, magnesium, B – Complex B12, gluthatione, Revesratrol, Superoxide dismutase, NAC, Beta carotene, Catalase, vitamin C et vitamin E.
Les varies causes d’ébola sont la faiblesse du système immunitaire et le faible taux d’antioxidants dans le corps et non le virus comme les occidentaux sont en train de propager. La faiblesse du système immunitaire et le faible taux d’antioxidant dans le corps est le direct résultat de la pauvreté, de la malnutrition et du stress.

Il est temps aux dirigeants, politiciens, journalistes, medias, diaspora africains de prendre leurs responsabilités pour sauver la vie de la population africaine.
Que les africains arrêtent de mourir par ignorance. Nous avons tous ces produits sur le continent africain, donc n’attendons plus des remèdes magiques de la part des occidentaux comme nous avons eu l’habitude de le faire.
Il faudrait que les africains arrivent à prendre leur destin en mains.

Partager ce message à travers toute l’Afrique.

Mr Bi Dri Seraphin Kouassi
Naturopathe – Ecrivain
Contacts: 0044751350270/ 00442035909646 ou seraphinkouassi35@yahoo.co.uk

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2131 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1923 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 884 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


"ESCLAVAGE DES NOIRS EN LIBYE - MANIFESTATION À PARIS" : https://t.co/1NjKndLQ7J via @YouTube

Facebook

Partager ce site