Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

ENQUETE EXPRESS / Transports publics et privés : Le Permis de Conduire ‘’un diplôme’’ qui nourrit son homme

Ils sont, soit du privé, soit du public à s’installer à leur propre compte. Ils ont en commun une profession aujourd’hui devenue une passion pour eux. Ceux-là, se sont les chauffeurs. Leur niveau d’étude importe parfois peu. Ils sont tous détenteurs du Permis de Conduire. Un ‘’diplôme’’ obtenu souvent dans des conditions inimaginables et qui donne un sens à leur vie. Une vie appréciée ou non par leurs concitoyens.


Photo : DR
Photo : DR
Ils viennent d’horizons divers, mais poursuivent tous le même objectif : obtenir le Permis de Conduire (PC). Si les raisons de l’interruption de leurs études diffèrent également, une chose reste pourtant certaine. Ils n’ont soit fait les bancs, soit, ils ont volontairement ou par la force des choses arrêté les études. Après de nombreuses tentatives infructueuses d’insertion sociale dans d’autres domaines, ils ont tous à un moment donné de leur vie, eu recours à la conduite. Pour exercer cette profession, ils font recours à un Permis de Conduire. C’est qu’explique Bamba Mamadou chauffeur de son état domicilié dans la comme d’Abobo. « J’ai arrêté les cours en classe de quatrième. Personnellement, ça n’allait pas. Alors, je me suis tout de suite lancé dans le commerce. Après un temps, le commerce ne me réussissait pas. J’étais à Bouaké en ce moment. Je suis donc venu à Abidjan pour passer le Permis de Conduire en 2000 sur conseils de certains de mes amis déjà sur place à Abidjan. Les choses n’ont pas été faciles, mais avec la volonté, on a réussi à obtenir le permis de conduire ». Bamba Mamadou, dit avoir rencontré des difficultés pour la confection du permis de conduire. « Il y a d’abord l’argent. Le PC est cher. Il faut que quelqu’un t’aide. Dans mon cas, ma sœur ainée fut la personne idéale. Il arrive aussi que des personnes de mauvaise foi vous grugent. Surtout que j’étais nouveau à Abidjan. C’est un peu le problème ici. La vie est chère et certaines personnes vivent d’escroquerie. Il y a aussi des auto écoles qui ne sont pas sérieuses ». A entendre Bamba Mamadou, toute formation nécessite un coût. C’est un investissement à cours moyen ou long terme. Bamba Mamadou devait donc travailler pour rembourser l’argent qu’il a pris avec sa soeur. Ce à quoi il s’est aussitôt investi. « J’ai commencé en tant qu’ apprenti « gbaka » (mini car, ndrl) pour un jour me retrouver au volant d’un « gbaka ». Mais le travail de chauffeur de « gbaka » est très stressant. Alors on m’a trouvé un taxi communal que je conduis présentement. En réponse à notre interrogation de s’avoir s’il arrive à joindre les deux bouts ? BM nous confie ceci : « J’ai un toit ou dormir. Je mange à ma faim même si souvent c’est dur. Je compte me marier très prochainement. Grâce à Dieu, je peux dire que tout va pour le mieux ». Même s’il n’a pu honorer entièrement tout l’engagement auprès de sa sœur, B.M indique que celle-ci est fière de lui et n’entend plus se faire payer. Son avis sur le boulot du chauffeur de « gbaka » ne semble pourtant pas être partagé par Diaby Ibrahim dit IB, qui trouve son métier très passionnant. « Moi, j’aime mon travail. Je n’ai rien à dire là-dessus », a-t-il soutenu. Pour IB, sa profession lui procure de l’argent. « Lorsque je ne travaillais pas encore personne ne me regardait. Quand il y a un problème de famille, ce sont mes frères et les autres parents qu’on voyait. Mais aujourd’hui, moi IB, on me consulte », s’est-il réjoui. A part les propriétaires de véhicules qui leur font souvent des misères et avec lesquels ils trouvent toujours des arrangements, IB se dit réellement épanoui dans une société qui autrefois l’avait vomi. « Aujourd’hui, je peux m’acheter tout ce que je veux sans demander à personne de m’aider ». IB a lui, aussi arrêté les études après son échec à l’entrée en sixième. C’est après plusieurs tentatives infructueuses qu’il s’est lancé dans la vie active. Une vie qui lui procure de bonheur et il la lui rendu bien. Le Permis de Conduire est d’autant plus important que dans certaines entreprises, où on exige que le personnel ait ce « diplôme ». D’aucun disent que lorsque deux personnes postulent à un emploi ; celui qui présente un curriculum vitae comprenant le PC est susceptible d’obtenir le travail que l’autre qui ne l’a pas. Là ou dans d’autres services, ne peut postuler à tout autre emploi que celui qui a le PC. Dans le secteur privé comme public, les conditions sont autres. On est soit recommandé par quelqu’un auprès de quelqu’un d’autre, afin qu’on soit retenu au sein de l’entreprise. Soit, on procède tout simplement par appel d’offre. Dans ce cas ci, l’emploi revient au plus méritant. Au niveau du traitement salarial ils n’ont pas forcement à rougir, nous dit Amara Koné. «C’est un métier un peu ingrat. Si tu es embauché dans une bonne boîte, tu peux t’en sortir. Il y en a parmi nous, qui ont des réalisations dont vous ne saurez estimer la valeur. Regardez par exemple les chauffeurs de la Sotra (Société de Transport Abidjanais), qui sont employés à plein temps. Et ceux de la présidence et autres institutions de l’Etat, qui sont aussi des chauffeurs avec le même permis, sauf que souvent certains ont le permis international». Loin d’être un objet de séduction, le Permis de Conduire est vital, sociable et opportun. Car, en plus de nourrir des personnes, on peut l’utiliser souvent pour des opérations bancaires et autres papiers administratifs. Il constitue donc une pièce administrative. C’est à juste titre que la personne qui n’est pas titulaire d’un permis de conduire, ne doit pas rouler un véhicule. Ceux qui enfreindre à la loi, sont à passible d’une peine d’emprisonnement allant de 2 mois à 1 an de prison ferme et de 100.000F Cfa d’amende, conformément à l’article 1er, loi No 63-527 du 26 décembre 1963

A.Dedi



Encadrés

1- Le Permis de Conduire, une nécessité

La conception du Permis de Conduire (PC) est l’affaire des centres de formation de conduite communément appelés Auto Ecole. Ils ont en leur sein, des moniteurs formés à l’Office Ivoirien de Sécurité Routière (Oser). Ces instructeurs ont pour rôle de faire connaître à la population et au demandeur ce qu’est le Permis de Conduire. « C’est une attestation délivrée par les autorités administratives à un individu pour conduire un véhicule selon sa catégorie », explique M. N’Déhi K. Pascal, fondateur d’une agence d’auto école à Aboboté dans la commune d’Abobo. Il convient donc de dire selon notre informateur, que le Permis de Conduire est un diplôme qui nourrit son homme. L’acquisition d’une telle attestation nécessite inéluctablement des critères entre autres, l’âge, les pièces à fournir…Au niveau de l’âge des requérants, selon la catégorie du Permis de conduire, l’âge requis est de 16 ans minimum pour les cas de moto. En général, en Côte d’Ivoire, il faut avoir 18 ans révolus pour prétendre postuler au Permis de Conduire. Mais il peut arriver que l’appelant ait 18 ans. Dans ce cas, il fait accompagner sa demande d’une autorisation parentale. Pour ce qui est des autres Permis, il faut obligatoirement avoir 21 ans révolus. C’est seulement après cela, que muni de sa pièce d’identité, le demandeur se rend à la Starten, qui est une structure étatique chargée du pré-enregistrement des nouveaux demandeurs de PC. Notons au passage que la Starten est sous tutelle de la SONATT (Société Nationale des Transports Terrestres). Une fiche lui est remise pour avoir accès à une auto école ou on lui remet une broche d’enregistrement. Il se rend ainsi à nouveau à la Starten pour s’acquitter de la caution des dossiers qui s’élèvent à hauteur de 26.000 FCFA. Des dossiers qui seront par la suite déposés à la direction du transport. Ces démarches, une fois achevées, le demandeur doit avoir recours à l’auto école pour y suivre une formation théorique dont l’accent est mis sur le code de la route et une autre pratique qui elle consiste à faire connaître le mécanisme de fonctionnement d’un véhicule ainsi que sa conduite. C’est à l’issue de cette formation que les différents candidats sont mis à la disposition de l’Etat qui les soumet à un examen. Le tout premier concerne le code. L’admissibilité des candidats donne droit à se présenter deux semaines après. Le second test qui concerne la conduite. Tout cela, sous la supervision des inspecteurs

AD


2- Mauvaise concurrence des auto-écoles

Les maux de ce milieu sont entre autres, l’anarchie, la non homologation des prix et la concurrence déloyale. Il y en a même qui avec le seul agrément qu’ils ont, s’installent en plusieurs endroits, alors qu’ils n’ont droit qu’à un seul site. C’est pourquoi, dira M. N’Déhi Pascal « il va falloir réunir tous les fondateurs d’auto école pour parler le même langage ». Une Assemblée Générale aura lieu en septembre 2010, pour faire les états généraux des autos écoles

A.D

3- Revendications corporatistes

Qu’ils soient du public ou du privé, installés à leur propre compte, les chauffeurs ont pratiquement les mêmes revendications. Si leur apport dans l’économie ivoirienne n’est plus à démontrer, ils ne sont pour la plus part, pas embauchés encore moins déclarés à la CNPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale). Pour les autres, ils n’ont pas de salaires fixes, car payés sur le pourcentage de leur recette journalière

AD

Avec le partenariat de l'intelligent d'Abidjan
Lundi 5 Juillet 2010
Lu 2503 fois
La Dépêche d'Abidjan



Grands Reportages
Notez

Enquêtes | Dossiers | Grands Reportages


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site