Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Dialogue direct Fpi-Gouvernement : Ce qui cause problème

Les négociations entre le gouvernement et le Fpi se passent, au dire des participants, dans une ambiance bon enfant. Cependant les questions de la libération des prisonniers politiques et du retour des exilés constituent des points de discorde qui pourraient conduire à un blocage certain des débats.


Dialogue direct Fpi-Gouvernement : Ce qui cause problème
«Vous savez, toute négociation en politique est un jeu. Après la rencontre de vendredi, on pourrait dire que les choses avancent bien, mais pas forcément dans le sens que nous avons souhaité. Vous savez, la prison n’est pas un lieu de plaisir. Pareil pour ces Ivoiriens qui souffrent dans leur tête du fait de l’éloignement. C’est pourquoi nous en appelons à la compréhension du gouvernement afin que tous nos camarades détenus soient libérés et que ces exilés rentrent dans leur pays. Voici les points de négociation que nous jugeons importants pour nous, si le gouvernement veut réellement aller à la réconciliation. Pour nous, ces deux points sont la clé qui ouvrira la porte sur d’autres discussions, à savoir notre participation aux futures échéances électorales».
Ces propos du président intérimaire du Fpi, Miaka Ouretto, lève un coin de voile sur les points de blocage des négociations entre le gouvernement et le parti du président Laurent Gbagbo. Ces points sont relatifs à la situation des prisonniers et des exilés politiques.
Pour le Front populaire ivoirien (Fpi), toutes les personnes arrêtées dans le cadre de la crise postélectorale sont des détenus politiques. Par conséquent, leur situation doit faire l’objet d’une solution politique. C’est pourquoi le Fpi met un point d’honneur à leur libération, à commencer par celle du président Laurent Gbagbo, lui-même, avec l’abandon de toutes les charges retenues contre eux. Et ce, dans le cadre d’une loi d’amnistie. Cette loi d’amnistie permettra, estime le Fpi, au gouvernement de faire d’une pierre deux coups. Non seulement elle ouvrira la porte à la libération de tous les prisonniers politiques, mais elle permettra également le retour des exilés politiques.
Quant au gouvernement, il ne veut même pas reconnaître aux détenus la qualité de prisonniers politiques. Il insinue que ce sont des prisonniers de droit commun. Par conséquent, ces derniers doivent faire l’objet d’une procédure judiciaire. De même, le gouvernement estime que les exilés qui ne se reprochent rien peuvent rentrer au pays. En revanche, ceux qui ont quelque chose à se reprocher, notamment ceux qui font l’objet d’un mandat d’arrêt international, doivent obligatoirement affronter la justice.
Sur ces deux questions, les positions n’ont pas évolué. Et pourtant le Fpi estime que c’est la question des prisonniers politiques et des exilés qui «ouvrira la porte aux négociations relatives à sa participation aux échéances électorales». Ces questions constituent donc de toute évidence les points de blocage des négociations.

Boga Sivori in Notre Voie
Mercredi 30 Janvier 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Novembre 2017 - 18:32 Zimbabwe : Mugabe a démissionné

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2139 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1926 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 888 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Zimbabwe : Mugabe a démissionné: Le président zimbabwéen Robert Mugabe a remis mardi sa démission après 37 ans de p… https://t.co/NmYbLmpVdX

Facebook

Partager ce site