Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

DU MALI ET DE L’INDECENCE FRANÇAISE


DU MALI ET DE L’INDECENCE FRANÇAISE
Depuis quelques jours, à la suite du coup d’Etat opéré au Mali, à quelques semaines des élections présidentielles maliennes mais aussi françaises, des ministres du gouvernement français appellent au "rétablissement de l'ordre constitutionnel», ainsi du ministre des Affaires étrangères et du ministre à la Coopération qui affirme que « le retour à l’ordre constitutionnel était un impératif absolu ».
Mais de quel ordre constitutionnel s’agit-il ? Le Président malien depuis son élection, en mars 1991, n’a pas su instaurer un pouvoir exécutif digne de ce nom, fort et assorti de contrepouvoirs. Ainsi, si ce coup d’Etat est jugé « insensé » par beaucoup, il n’a surpris personne, « tant le problème sécuritaire du pays semble dépasser le président Touré », ainsi que l’a précisé Aminata Dramane Traoré à RFI.
Depuis quelque mois, l’armée malienne fait face et «sans moyens» à une rébellion armée qui a réussi à faire tomber quelques villes du nord Mali, sous le contrôle du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) composé essentiellement de combattants touaregs. Ce mouvement a pu acquérir des armes en provenance de Libye, en circulation libre à la frontière de ces deux pays, conséquence prévisible de l’intervention de l’OTAN favorisée et revendiquée essentiellement par la France.
Cette intervention a ouvert la boite de pandore des arsenaux libyens dans une région extrêmement pauvre, mais à très fort potentiel, et livrée à elle-même. Aucun développement économique, aucun minimum de prise en charge sociale des populations locales n’est assuré. Le blocage est amplifié par les programmes économiques imposés par les institutions financières internationales. A cela s’ajoutent les ajustements structurels, l’orientation vers une production agricole tournée vers l’exportation, l’ouverture systématique de l’économie malienne au marché mondial imposés à un Etat incapable de résister et contraint d’accepter le libéralisme qui exclut la liberté de circulation pour les populations.
En plus des Etats-tampons du Maghreb, chargés d’empêcher le transit des migrants, les Etats de départ sont tenus de jouer le rôle de geôlier de leurs propres populations. Ainsi, l’Europe délègue son incapacité à apporter une réponse construite à la migration en externalisant sa politique de répression et de contention du flux des migrants ; la France, quant à elle et quoi qu’elle en dise, continue ses relations françafricaines dans l’opacité et les connivences coupables entre élites françaises et africaines, au nom desquelles, les terres maliennes sont pillées. Les intérêts des anciens colons français ont été préservés et les intérêts étrangers sont plus dominants que jamais.
Sur le plan socio-économique, la gestion est un désastre continu et sur le plan stratégique, les accords de défense ont permis l’installation de bases permanentes et dans les aéroports, les contrôles policiers sont sous supervision étrangère, française notamment.
Le Mali n’échappe pas à ce bilan sans appel : le peuple malien n’a toujours pas été libéré de l’oppression qui l’aliène, de la misère, de l’injustice et de l’abandon dont il pâtissait sous le joug colonial.
Pourtant, le Mali, de par son histoire et sa configuration géographique aurait pu barrer la route aux ingérences occidentales et à celles de ses alliés et face à un monde arabe en ébullition, une Europe en crise systémique. Il aurait pu constituer un facteur de stabilisation positive dans une région convoitée et cible du nouvel ordre ultralibéral de misère et de violence. Le Mali aurait pu jouer le rôle d’antidote à la balkanisation de l’Afrique de l’Ouest.
Mais il n’en sera pas ainsi, la voie ouverte par les indépendances a été piégée par des découpages territoriaux et par le legs empoisonné des séparations ethniques du colonialisme.
La liberté pour laquelle des peuples se sont soulevés est toujours confisquée par des pouvoirs soutenus par l’ancien colonisateur. La domination a seulement changé d’apparence, l’émancipation des peuples, hier colonisés, reste à venir. Les maîtres d’hier continuent à imposer leur loi.
Le Mali en est l’exemple actuel. Ainsi, ces mêmes ministres français s’autorisent à appeler avec force et autorité le maintien « des élections (…) programmées pour avril (…) » et qui doivent avoir « lieu le plus vite possible" car il faut « s’en tenir au calendrier électoral constitutionnel, avec la date limite du 8 juin », allant même jusqu’à affirmer qu’« il n’y a aucun problème pour organiser des élections puisque la Constitution malienne prévoit qu’en cas d’empêchement du président, le président de l’Assemblée nationale assure l’intérim et permette un scrutin présidentiel ».
Comment les Occidentaux ont-ils le cynisme d’obliger les peuples anciennement colonisés à adopter leur modèle démocratique alors que leurs propres pays sont confrontés au délitement de ce même modèle qui sécrète xénophobie et racisme débridé, injustice et misère ?
La domination coloniale, avec quelques variations et adaptations, s’est renouvelée et s’effectue en toute bonne conscience néocoloniale. Elle est rendue possible grâce à l’instrumentalisation de la guerre « éternelle » et généralisée contre le terrorisme qui autorise, sur le terrain, la présence de forces militaires extracontinentales afin de veiller à la sauvegarde des intérêts des multinationales. Interviendront-elles au Mali -au nom de l’illégale « responsabilité de protéger»- pour contrôler à leur profit la bande sahélienne au potentiel minier inexploité ?
Force est de constater que la période néocoloniale s’achève sur une recolonisation, sous des formes nouvelles, mais qui ont été rendues possibles par les bombes à retardement léguées par les puissances coloniales. Hier le Sud-Soudan, aujourd’hui le Nord-Mali et demain ? La partition de certains Etats d’Afrique semble clairement inscrite dans le projet néocolonial en cours.
Alors que le monde vacille sous les coups de la crise économico-financière au nom de l’instauration d’un nouvel ordre mondial unilatéral, ce sont les peuples qui sont les victimes directes de ce libéralisme débridé, inhumain et violent. Au nom d'une globalisation injuste et illégale, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes pour mieux priver les peuples du droit à disposer de leurs ressources naturelles est remis en cause. La recolonisation du monde est un des moyens trouvés par les dominants pour assurer leur hégémonie.
La solidarité avec le peuple Malien et ses forces politiques réelles pour une résolution nationale et autonome des conflits internes est l’unique voie pour la justice et la paix.

26 mars 2012





Mireille Fanon-Mendes-France
+ 33 686783920

Experte du groupe de travail sur les Afro Descendants au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU

FRANTZ FANON FOUNDATION-FONDATION FRANTZ FANON
président d'Honneur: Aimé Césaire
Fondationffanon@hotmail.com
www.frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com


collaboratrice parlementaire
Bureau de Patrick Braouezec
Assemblée nationale
126, rue de l'Université, Paris 75007

pbraouezec@assemblee-nationale.fr
+33 140634968
fax:+33 140634938
Mardi 27 Mars 2012
Lu 251 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1162 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1745 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1379 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 628 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25
ladepechedabidjan : France / François Hollande renonce à sa propre succession : Quel courage historique, et... https://t.co/XAbvcODy06 https://t.co/4yFDc0Ptoq
Lundi 5 Décembre - 06:15
ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35

Facebook

Partager ce site