Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Cour pénale internationale (Cpi) : L’audience à huit clos de Gbagbo s’ouvre aujourd’hui


Cour pénale internationale (Cpi) : L’audience à huit clos de Gbagbo s’ouvre aujourd’hui
C’est aujourd’hui, lundi 23 septembre que s’ouvre l’audience à huit clos du président Gbagbo à la cour pénale internationale (Cpi) à La Haye. L’audience se tiendra sur deux jours. Pour la première journée de ce lundi, elle s’ouvrira à 14h30 mn pour prendre fin à 19h. Demain, mardi 24 septembre, elle s’ouvrira à 9H pour prendre fin à 13h. L’audience à huit clos se tiendra en présence du président Gbagbo, de sa Défense, de la procureure de la Cpi, des représentants du greffe et des experts désignés par la chambre pour discuter des questions liées à l’aptitude de Laurent Gbagbo à prendre part aux procédures engagées à son encontre. La question à laquelle l’audience à huit clos du président Gbagbo qui s’ouvre aujourd’hui devra répondre est celle de savoir si est apte à suivre les procédures engagées contre lui par la CPI. Pour rappelle, c’est en juin dernier qu’à la demande de sa défense, la chambre préliminaire1 de la CPI avait désigné des experts médicaux pour examiner l’Etat de santé du président Gbagbo à l’effet d’évaluer son aptitude à participer au différentes étapes de la procédure judiciaire. Le rapport de ces experts a été sans équivoque. Il insinue que le président Gbagbo a été maltraité à Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire où il avait été incarcéré par le régime Ouattara. En août dernier, le procureur et la défense du président Gbagbo avaient déposé leurs observations sur ce rapport. C’est tout ceci qui avait été à la base du report de l’audience du 13 août. Il sera donc question au cour de l’audience à huit clos qui s’ouvre aujourd’hui, de dire si oui ou non le président Gbagbo sera apte à suivre la procédure judiciaire engagée contre lui par Ouattara. Si la réponse est positive, alors l’audience de confirmation des charges contre le célèbre prisonnier de la CPI pourra être reprogrammée. Si par contre la réponse est négative, alors la CPI devra décider de remettre le président Gbagbo en liberté et à quelle condition. Il va sans dire que l’interprétation des conclusions du rapport des experts sera déterminant aussi bien pour la défense du prévenu que pour le procureur. Cependant c’est la décision du juge Sylvia Fernandez qui situera les ivoiriens sur le sort de celui qui a présidé aux destinés de leur pays pendant 10 ans et qu’ils n’ont jamais cessé de porter dans leur cœur. En tout état de cause, un nombre de plus croissant d’ivoiriens pense et avec lui de nombreux d’observateurs de la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire que la libération du président Gbagbo sera un facteur déterminant pour la réconciliation nationale. C’est le 11 avril 2001 que le président Gbagbo été arrêté par l’armée française avant d’être remis aux «forces pro-Ouattara». Il a été incarcéré dans des conditions humiliantes et inhumaines à Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire pendant huit mois. Il a été ensuite déporté par Ouattara et Sarkozy à la CPI au terme d’une procédure cavalière, le 19 novembre 2011.

Boga Sivoriin Notre Voie
bogasi@yahoo.fr
Lundi 24 Septembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2136 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1925 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 887 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - Politique, justice et diplomatie occupent la Une des journaux ivoiriens: L’hommage du peuple Akyé a… https://t.co/JoOXDuYnjF

Facebook

Partager ce site