Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Cour d’Assises d’Abidjan: un maire à la barre dans le procès de Simone Gbagbo


Youssouf Sylla, maire de la commune d’Adjamé (nord d’Abidjan) était à la barre, mercredi, en qualité de témoin, lors de l’audition de deux ex-responsables de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) poursuivis par la Cour d’Assises d’Abidjan, aux côtés de Mme Simone Ehivet Gbagbo et 80 autres personnalités de l’ex-régime pour des faits d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Jean-Brice Zahé, dit "Brico", était le secrétaire général de la Fesci de la cité universitaire de Williamsville (commine d'Adjamé) et son adjoint Max Aubin Zigui Déagoué, alias "Sorcier" comparaissaient pour la deuxième journée des auditions des 83 pro-Gbagbo poursuivis pour ‘'attentat à la défense nationale, constitution de bandes armées, tribalisme, xénophobie et rébellion'', suite à la crise postélectorale.

"Je ne dormais plus chez moi. Ma maison a été brûlée. Selon les informations reçues, "Sorcier" faisait partie de ceux qui ont commis ces exactions", a témoigné, Youssouf Sylla le maire d'Adjamé, commune favorable à Alassane Ouattara, le président ivoirien.

" Je connais très bien "Sorcier". Je l'avais approché pour lui demander que notre cour ne soit pas attaquée comme d'autres cours qui avaient reçu la visite de miliciens. Mais le 16 mars, notre cour a été attaquée par des personnes encagoulées qui ont tiré mortellement sur mon frère ", a affirmé, à la barre, un autre témoin, Issa Koné, soutenant qu'il a eu la vie sauve par le paiement d'une rançon de ‘'4 millions FCFA'' aux miliciens.

Se déplaçant à l'aide d'une béquille suite à ‘' une balle reçue à la jambe'', Djénéba Coulibaly a déclaré à la Cour que ‘'ce sont les fescistes qui ont tiré sur nous'', insistant qu'elle les ‘'connait''.

Foussény, 27 ans, a, également, témoigné que ce sont les fescistes qui ont tué son frère. ‘'J'ai entendu ce jour-là, l'indicateur des cours à attaquer, crier le nom de "Sorcier", pour lui demander d'attendre à un carrefour" a-t-il raconté.

Pour l'accusation, Jean-Brice Zahé, a " coordonné toutes les exactions en tant que secrétaire général de la Fesci" section Williamsville. Une accusation dont s'est défendu le mis en cause, soutenant qu'il n'était plus à la cité universitaire au moment des faits.

"Je ne me reconnais pas dans ces faits. J'ai voté pour le président Laurent Gbagbo et, pendant la crise postélectorale, quand les choses viraient à son désavantage, je me suis enfui de la cité", s'est défendu l'ex-responsable de la Fesci de Williamsville.

La première journée des auditions avait mis en cause, mardi, un tradipraticien-milicien, Jean Pierre Marius Kéipo dit Petit Marteau, accusé d'avoir dirigé un groupe de miliciens ayant commis des crimes au cours de la crise postélectorale.

83 proches de Laurent Gbagbo, l'ancien chef de l'Etat ivoirien, en attente de jugement en juillet à la CPI, dont son épouse Simone Ehivet Gbagbo (65 ans), comparaissent devant la Cour d'assises depuis le 26 décembre dernier pour leur présumé rôle dans les violences de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, qui a fait 3.000 morts.

APA
Jeudi 8 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1934 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 895 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site