Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire: la transition réclamée par l’opposition peut-être assimilée à une atteinte à la sûreté de l’Etat (Ouattara)


Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a estimé, dimanche,à Séguéla (Nord Ouest) que la transition réclamée par son opposition "peut-être assimilée à une atteinte à la sûreté de l’Etat" de Côte d’Ivoire, promettant qu’il "n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire".

"Je demande à tous les candidats de faire preuve de mesure de leurs propos et de s’assurer que leurs propos sont conformes à notre volonté de paix et de réconciliation", a déclaré M.Ouattara lors d’un meeting marquant la fin de sa visite d’Etat dans les regions du Bafing ( Touba ), du Béré (Mankono) et du Worodougou (Séguéla) entamée le mardi dernier.

"Le fait qu’ADO (Alassane Dramane Ouattara ) ne réagit pas à certains propos ne veut pas dire qu’il ne peut pas réagir. J’ai toujours fait preuve de tolérance et de compréhension, mais si c’est nécessaire, je sais être ferme" a-t-il poursuivi.

"Il faut que la Côte d’Ivoire ait des élections apaisées. Qu’on arrête de nous parler de transition parce que ceci peut être assimilé à une atteinte à la sûreté de l’Etat dans notre pays", a fustigé Alassane Ouattara, rappelant que "nous sommes dans une démocratie.Les élections démocratiques ont eu lieu, certifiées par la communauté internationale".

"Je veux mettre en garde les uns et les autres.Il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire. C’est terminé. Ceux qui espèrent des transitions pour se donner un poste ministériel. C’est terminé", a-t-il insisté.

"Maintenant c’est par les urnes que vous allez pouvoir avoir des postes" a encore dit M.Ouattara insistant que les postes s’obtiendront par le "travail, la qualité et la compétence".

Une partie de l’opposition ivoirienne réclame depuis quelques jours une transition politique et le report des élections pour notamment lever le préalable de l’article 35 de la constitution. Elle récuse en outre l’actuelle Commission électorale indépendante ( CEI ) jugée favorable au président Alassane Ouattara.

APA
Lundi 27 Juillet 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 27/07/2015 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On reproche l’atteinte à la sûreté de l’état, pour le non-respect de la Constitution et des lois de la république, pour trahison et l’espionnage.

Qui en Côte d’Ivoire, pour qui, on a parcouru de différents pays pour trouver un compromis, en lui donnant une possibilité de se présenter à l’élection présidentielle dont il n’avait pas droit en temps réel, c’est Alassane Dramane Ouattara. Ce mandat octroyé, est achevé.

En ne respectant pas cette fin du mandat unique, selon la prescription, c’est une atteinte à la sûreté de l’état. Je te signale, qu’aucun membre de la CNC ne présente ce type de cas de figure. A part Alassane Dramane Ouattara le terroriste rebelle.

Qui se permet de braver avec mépris, c’est Alassane Dramane Ouattara vis-à-vis de notre constitution, c’est Alassane Dramane Ouattara qui bafoue nos lois, qui provoque en se moquant, c’est à lui que le peuple ivoirien reproche l’atteinte à la sûreté de l’état, parce qu’il ne respecte pas notre constitution, ce burkinabè. Et non les leaders de la CNC dont il est jaloux et envieux.

Vous vous rendez compte, Alassane Dramane Ouattara non seulement, il n’est pas candidat éligible, il se comporte en sauvage, il se donne le droit de fixer la date de rencontre avec l’opposition en excluant la CNC, il n’a aucune considération pour la CNC, avec ça, le mossi trouve que c’est l’osmose dans notre pays. Foutaise !

Et non seulement, il est candidat illégal, et c’est lui qui décide à la place du conseil constitutionnel en fixant les dates et fait son choix, dont qui, il doit recevoir des partis politiques du pays, ainsi que les candidats légitimes, c’est du pur burkinabè. Dans ce cas, faut-il aller aux élections avec un tel égaré ?

Dans ses délires, il se croit vraiment ivoirien. Quelle honte !

Alassane Dramane Ouattara a rejeté à Séguéla l’idée d’une « transition » politique en Côte d’Ivoire évoquée par des leaders de l’opposition, assimilant cela à « une atteinte à la sûreté de l’Etat », il est bien vrai qu’en Haute Volta, ils apprennent d’abord le coran et ensuite la filière normale sans bien maîtriser l’école citoyenne. Et pire encore, il est allé faire ses études aux Etats-Unis avec la langue anglaise, ce qui fait que le pauvre il confond tout, la démocratie, la dictature, la transition, atteinte à la sûreté de l’état, l’émergence, l’usage de ces termes. Pauvre Côte d’Ivoire…

Voici, ce qu’il dit le chef des Dozos :

« Je demande à tous les candidats de faire preuve de mesure dans leurs propos et de s’assurer que leurs propos sont conformes à notre volonté de paix et de réconciliation (…) Cette année, il n’y aura pas de déchirement de procès-verbaux nulle part, cela ne sera pas toléré », a prévenu M. Ouattara.

Vous voyez, il a tellement l’intention de frauder, il met en garde que l’erreur viendrait de notre part et que même si fraude ou non, les nationaux doivent accepter leur tricherie, dans ce cas faut-il aller aux élections ?

En plus, il demande de faire preuve dans les propos : Ne pas dire qu’il est inéligible, et que l’article 35 de notre constitution ne lui donne pas le droit d’être candidat de ne point le dire, pour lui, c’est l’œuvre de l’atteinte à la sûreté de l’état en disant qui n’est pas éligible, du n’importe quoi, c’est du délire.

Il veut nous effrayer, nous intimider le burkinabè, quelle tristesse. En plus, c’est lui, l’étranger.

La Côte d’Ivoire « est un Etat de droit et il n’est pas question de transition et pourtant il a un projet d’alternance avec le PDCI-RDA pour 2020. Vraiment il mérite d’être soigné.

Alassane Dramane Ouattara dans ses délires, il dit ceci :

Il faut que ces allusions cessent. Je voudrais que les candidats disent au peuple ce qu’ils sont capables de faire ou qu’ils envisagent de faire. Il faut qu’ils présentent leurs projets » aux Ivoiriens au lieu de s’asseoir à Abidjan…

Vous voyez, c’est lui, qui est compétent, qui ironise sur le programme des autres, ridicule, pauvre burkinabè.

« Pour certains leaders de l’opposition, M. Ouattara « n’est pas éligible » à la présidentielle d’octobre 2015, soutenant qu’il a pu participer à l’élection de 2010 après que l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a à travers l’article 48 de la Constitution donné son accord. »

On attend son document de candidature à la présidentielle, c’est tout, cette situation, ce n’est pas du blablabla, c’est un cas concret :
On est camerounais ou on n’est pas camerounais !
On est ivoirien ou on n’est pas ivoirien !
On est allemand ou on n’est pas allemand !
On est coréen ou on n’est pas coréen !

Si on n’aime pas être burkinabè, on n’a pas le droit d’aller détruire un autre pays.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site