Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire: des mesures pour limiter les drames en saison des pluies


Côte d’Ivoire: des mesures pour limiter les drames en saison des pluies
Le gouvernement ivoirien a annoncé jeudi des dispositions "préventives et opérationnelles" pour limiter les dégâts de la grande saison des pluies qui ont déjà fait dix morts depuis le début du mois à Abidjan.

Afin de minimiser les effets dommageables des pluies diluviennes, le gouvernement a notamment décidé de "la poursuite de l'opération de libération des sites dangereux", a indiqué le communiqué d'un conseil des ministres publié jeudi.

Les fortes pluies qui tombent sur la capitale économique ivoirienne sont accompagnées de glissements de terrain, d'effondrement d'immeubles et de dégradations d'infrastructures routières. "A ce jour, le bilan fait état de dix personnes tuées", selon le communiqué du gouvernement.

Le gouvernement s'est engagé à poursuivre les opérations de déguerpissement des populations vivant dans les zones à risque lancées en juillet dernier, estimant que "la libération des sites dangereux a été réalisée à 80%".

L'opération concernait 52 sous-quartiers listés dans les communes abidjanaises d'Abobo, de Yopougon, de Cocody et d'Adjamé.

En 2013, le gouvernement a initié une opération de recasement qui devait concerner au total 6.000 familles installées dans les zones à risque pour un coût de 900 millions FCFA (1,8 millions USD) , à raison de 150.000 francs CFA (300 USD) par ménage.

Malgré ce kit de relogement de 150.000 francs et les opérations de sensibilisation, des ménages récalcitrants vivent toujours dans les zones à risque comme à Yopougon, sur les flancs des collines des sous-quartiers Banco et Mossikro exposés aux inondations et éboulements de terrains.

Le gouvernement s'est engagé mercredi à empêcher "la recolonisation" des sites à risques libérés par l'aménagement et la sécurisation des lieux.

Outre la libération des sites à risques, le gouvernement a décidé de poursuivre les campagnes de sensibilisation et la réalisation de grands travaux d'assainissement et de réhabilitation des voiries mais également de renforcer les capacités des municipalités, des sapeurs-pompiers.

Selon le Bureau de la coordination des actions humanitaires de l'Onu (Ocha), au moins 80.000 personnes sont menacées par les conséquences des pluies diluviennes dans le district d'Abidjan, où on estime à 25% la superficie de la ville qui constitue des zones à risque pendant la grande saison des pluies.

Les personnes habitant ces bidonvilles expliquent leur présence par la proximité de leur lieu de travail, la pauvreté ou la crise du logement à Abidjan.

Xinhua
Vendredi 26 Juin 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 26/06/2015 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AUTRE INFO :

Lucien Tape Do, ancien patron de la Bourse café-cacao en Côte d’Ivoire, et proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, a qualifié vendredi de “débat inutile’’ la question de l’éligibilité de Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre, estimant que le chef de l’Etat peut « prendre un décret pour dire que tout le monde » est candidat, dans une interview.

Nota : C’est faux, pauvre demeuré, peureux, la loi ne lui permet pas de décider au niveau constitutionnel. C’est un mandat non constitutionnel. On te conseille d’aller à l’école avant d’avancer ces conneries.

Alassane Dramane Ouattara n’est pas ivoirien, il peut décréter pour les ivoiriens au sujet de leur candidature, or, les ivoiriens natifs n’ont pas ce problème, voilà la réalité. Tout le problème d’inéligibilité ne concerne que l fraudeur burkinabè.

2.Posté par Akossia Pierre le 27/06/2015 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AUTRE CHOSE : Interview d'Alassane Dramane Ouattara

Vous avez deux liens en vidéo, qui résument la totalité de l’interview d’Alassane Dramane Ouattara. Voici ce que je pense de ce qu’il a dit comme horrible chose :

Ce monsieur nous dit, « qu’on ne peut pas se lever un beau jour et dire que je vais faire une marche éclatée. » Quand on est burkinabè, ce n’est pas facile, il ne sait pas que dans les grandes villes en Europe, soit il y a une grève nationale ou alors sous forme de délestage ou encore mieux un mouvement national de colère parsemé. Aux Etats-Unis, l’un des pays évolués de la planète, lorsqu’il y un drame, parfois, chaque état fait des marches et un état vaut un pays, est-ce pour cela qu’il faut emprisonner ?

Voici ce qui nous dit encore Alassane Dramane Ouattara, « la Côte d’Ivoire est un pays où je tiens à ce que l’ordre et la loi soient respectés. » Vous avez remarqué comment il a construit sa phrase, on dirait qui parle d’une chose qu’on lui a confiée, et qu’en temps réel il n’a rien à voir avec, et ajoute, qu’il tient à ce que l’ordre et la loi soient respectées, on dirait rêver Cet homme qui bafoue nos lois et c’est lui qui impose l’ordre et le respect, c’est vraiment humiliant qu’un burkinabè nous traite d’ignorants sur notre propre sol.

On lui demande pourquoi on l’empêche l’opposition à tenir des conférences de presse ? Pour se moquer de nous, Alassane Dramane Ouattara nous dit, qu’il n’a jamais été au courant. Il ne sait pas ce qui se passe dans un pays qui est à l’orée de l’émergence.

Foutaise !

Un pays pour lequel, il a fait la guerre à notre peuple dont il a divisé.

Voir le les liens vidéos ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=ezTYK2g6aLA
https://www.youtube.com/watch?v=OFvHUYV04tc

LUTTONS !

3.Posté par Akossia Pierre le 28/06/2015 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INFO ! INFO ! INFO à RIGOLER d'AFFI !

PARIS : Pascal AFFI en fuite, escorté par les CRS de son meeting

Le Pro-Affi Koné Ladio Issa Sankara enfariné à Paris

Le meeting de Affi passe au fiasco à Paris. Salle vide, Boycottés par les Ivoiriens,
Brigitte Kuyo se réfugie dans une loge de la salle et Pascal AFFI en fuite escorté par les CRS.

Les Ivoiriens mécontents du comportement de ce dernier vis à vis du FPI.

Yako AFFI

4.Posté par Akossia Pierre le 28/06/2015 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis à Mamadou Koulibaly pardon de ne pas aller se jeter dans la gueule du loup, les ivoiriens désespérés qu'un étranger les a transformés en mendiants, ils ne sont pas du tout contents.

Tout ivoirien est fier de son leader Brou qui fait l'éloge de la souveraineté nationale. Puisque la principale revendication, c’est Remplacer Youssouf Bakayoko à la tête de la CEI, c’est Respecter l'article 35 de la constitution, c’est Libérer les prisonniers.

Et tout ça, sur un bon socle ivoiritaire, mais seulement et seulement dans le domaine des élections présidentielles, hormis cela, tous les naturalisés ont droit à toutes les fonctions, si Mamadou Koulibaly trouve que ses compatriotes exagèrent, il finira par ramasser les pots cassés.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site