Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Côte d'Ivoire : Plus de 7oo prisonniers politiques en danger de mort - Des pro-Gbagbo sodomisés nuitamment par des FRCI et des dozos


Côte d'Ivoire : Plus de 7oo prisonniers politiques en danger de mort - Des pro-Gbagbo sodomisés nuitamment par des FRCI et des dozos
Les prisonniers politiques présumés proches de Laurent Gbagbo vivent un calvaire sans précédent dans les prisons en Côte d'Ivoire, depuis le 11 avril 2011, date de l'arrivée au pouvoir d'Alassane Dramane Ouattara. Toutes les nuits, ces otages du nouveau régime, sont soumis à des séances de sodomie dans leurs lieux de détentions disséminés à travers le pays, par des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) et des dozos. Aujourd'hui, des langues se délient face à ce qu'on pourrait appeler des viols en règle, perpétrés par les miliciens du dictateur Ouattara et qui seraient, en n'en point douté à la base de la mort de nombreux de ses prisonniers.
L'exemple du commissaire César Négblé, décédé le samedi 24 mai 2014 au Maroc, officiellement des suites d'une insuffisance rénale, en est la preuve. Des proches de sa famille affirment que l'ex-patron de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a été plusieurs fois violemment sodomisés par ses bourreaux, lors des différents interrogatoires qu'il a subi. Ce qui l'a complètement détruit.
«Non, le vieux n'est pas mort d'une insuffisance rénale...ce sont les gens de Ouattara qui l'ont assassiné...Ils l'ont sodomisé à plusieurs reprises lors des interrogatoires...pour le torturer et surtout pour l'humilier...C'est ça qui l'a tué...Les multiples viols sauvages qu'il a subi ont causé des infections graves qui malheureusement n'ont pu être traité dans le temps. Le vieux nous a tout expliqué avant de mourir...D'ailleurs, ceux qui l'ont vu après sa libération savent qu'il tenait à peine sur ces jambes. Il avait même du mal à s'asseoir», rapporte un membre de la famille, sous le couvert de l'anonymat, pour des raisons de sécurité.
«Pratiquement, toutes les deux heures, le Commissaire Négblé était battu par des FRCI qui se succédaient dans sa chambre. Nous entendions ses gémissements», avait révélé à un confrère, un témoin de l'hôtel La Nouvelle Pergola, où le commissaire avait été détenu, au tout début de la crise postélectorale ivoirienne.
Pour certains membres de la famille Négblé, il est temps de faire la lumière sur les circonstances réelles qui ont provoquées le décès de cet officier supérieur de la police nationale.
«C'est vrai qu'au début, on ne voulait pas en parler pour préserver l'image du vieux. Mais après mûre réflexion, nous pensons que, s'il est allé jusqu'à nous montrer ce que ces gens lui ont fait subir ce n'est pas pour que cela reste seulement dans la simple intimité. C'est pour que ce soit révéler au monde entier pour que les autres prisonniers politiques qui subissent certainement toutes ces atrocités dans le silence soient sauvés», confesse cette même source.
En effet, le cas du commissaire César Négblé n'est pas un cas isolé. La plupart des prisonniers politiques en Côte d'Ivoire, connus ou anonymes sont soumis à cette autre forme de torture des FRCI et des dozos, depuis un peu plus de trois ans.
«Ils m'ont bousillés...», avait lâché Mahan Gahé à un de ses proches, quelque temps avant son décès tragique, le 16 septembre 2013, des suites aussi d'un mal dont on ignore encore les causes profondes. Il est vrai que l'ex-patron de la Centrale Dignité, arrêté pour ses convictions politiques lors des événements postélectoraux en Côte d'Ivoire, ne donne pas plus de détail dans cette déclaration qui traduit visiblement ses conditions exécrables de détention.
«Comprenez que ce message en dit long, sur ce qu'a vécu le général. Je ne peux pas en dire plus...Mais sachez tout simplement que c'est cruel, méchant et inhumain ce que les FRCI et les dozos font à nos parents et camarades dans ces prisons...», rapporte un proche collaborateur de Basile Mahan Gahé.
Selon un garde pénitentiaire qui a requis l'anonymat, tout se déroule à huis clos, en général pendant ou après les interrogatoires. «Toutes les nuits, ils viennent chercher des pro-Gbagbo. Nous, on nous dit que c'est pour les interroger. Mais tout le monde sait que c'est faux... Hum... les gars-là sont devenus leur femme. Si tu paies régulièrement quelque chose, on te laisse tranquille. Seulement si la décision vient de là-haut, tu ne peux pas échapper. Ils vont finir avec toi (sodomiser), chaque jour jusqu'à ce qu'ils obtiennent ce qu'ils veulent...Ils font ça partout, surtout à Bouaké...C'est leur QG...Ce sont de vrais pédés... Les gens ne peuvent pas parler...Ils souffrent...Parce que ça fait honte...Au début là, il y a beaucoup de gens qui sont morts ici (Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) ) à cause de ces actes ignobles...En fait, quand ils finissent de les sodomiser, il y en a qui tombent malades, ils sont infectés et ils cachent ça...Mais qui va en parler...Les victimes elles-mêmes refusent d'en parler, leurs parents sont informés, les médecins sont au courants, mêmes des journalistes savent ce qui se passe ici, mais tout le monde à peur...», révèle-t-il.
Ils sont un peu plus de 700 prisonniers politiques en Côte d'Ivoire qui vivent et assistent dans la terreur, l'impuissance et dans le silence leur mise à mort, par SODOMIE, devant toutes les organisations nationales et internationales de Droits de l'Homme. Une autre forme de torture, en plus de toutes celles que leur inflige au quotidien le régime d'Abidjan pour leur ôter toute dignité et toute humanité.


Benson Sérikpa


Mercredi 9 Juillet 2014
Lu 3072 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par honore le 09/07/2014 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR LE PRESIDENT OLLANDE merci de prendre acte des calvaire s que fait subir mr OUATARA a nos parents ,seul faute avoir un jour ,étre pour un mr pro GB , ceci me rappel le veldive en 1942 date de ma naissance .Mr le PR merci de dire au TUEUR OUATARA .

2.Posté par leonni le 10/07/2014 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement,c,est une honte.Ces malades pervers méritent une condanation à mort.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1195 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1404 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 648 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site