Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Côte d'Ivoire - Menaces sur l’opposition : La vie de Sangaré en danger


Côte d'Ivoire - Menaces sur l’opposition : La vie de Sangaré en danger
Le régime menace aujourd’hui de mettre aux arrêts, plusieurs cadres du Fpi qui poseraient un problème dans sa volonté de faire main basse sur ce parti, avec le soutien de la France. La vie de Sangaré Aboudramane est même en danger. Le Fpi pourrait subir une vague de répressions dans les jours ou les mois à venir. Et cela, avec la bénédiction et la caution de certains cadres du Fpi qui, aujourd’hui, jouent ouvertement le jeu du pouvoir et de ses parrains français. Car, dans sa guerre contre la Côte d’Ivoire, la France est véritablement contrariée par la résistance du Fpi qui traine avec lui, l’ensemble du peuple ivoirien. Dans ce cas, l’option a été prise de faire plier ce parti. Et lors de sa dernière visite en Côte d’Ivoire le jeudi 17 juillet 2014, François Hollande, le Président français s’est laissé trahir par cette obsession à faire plier le parti de Gbagbo. Ses sorties sonnent d’ailleurs comme des soutiens fermes au régime ivoirien dans sa logique de répression de l’opposition, plus précisément du Fpi. «Ce parti (Ndlr : Fpi), s’il veut exister demain, doit être présent aux élections (…) Il y a des pays où l’on empêche les partis d’opposition de prendre part aux élections», menace alors Hollande. Une manière plus simple d’avouer que les Ivoiriens devraient se sentir heureux si les dirigeants du Fpi sont encore en liberté. Bien évidemment, au sommet du régime, on se frotte les mains avec de tels propos venant d’un Président français au départ présenté comme une menace pour les dictatures africaines. Surtout qu’avant son arrivée, le Rdr avait déjà donné les raisons de sa visite en Côte d’Ivoire. «Hollande arrive pour apporter son soutien à l’oeuvre de reconstruction et de réconciliation entreprise avec succès par le Président Alassane Ouattara et non pour se préoccuper du sort de personnes qui ont commis des crimes odieux pendant notre crise postélectorale, ou pour plaider la cause des bourreaux d’hier», avait alors écrit ce parti. Effectivement, à son arrivée, le Président français n’a pas fait mentir ce régime. Le «Président normal» offre alors du pain béni à Ouattara qui n’attendait pas mieux que ça pour passer à l’acte. Depuis des jours, dans les laboratoires du faux du régime, tout est mis en place pour mettre aux arrêts, plusieurs cadres du Fpi qui ne voudraient pas intégrer le moule dessiné par la France pour faire plier la Côte d’Ivoire. Parmi ces cadres, figurent en bonne place, Laurent Akoun, Alphonse Douati, Koné Boubacar, Tapé Kipré et Koua Justin que le régime voit comme les têtes dures qui ne veulent pas tourner la page Gbagbo au sein de ce parti. Ces cadres pourraient être mis aux arrêts dans les jours ou mois à venir, avec la bénédiction de la France qui le demande d’ailleurs en pensant venir ainsi à bout du Président Gbagbo. Car, dans la crise ivoirienne, la France parle d’une même voie. Sarkozy et Hollande ont beau se glisser des peaux de bananes à Paris, en Côte d’Ivoire, ces deux ennemis travaillent en parfaite harmonie. A l’Elysée, Hollande ne fait que poursuivre l’oeuvre de Sarkozy sur le continent africain. Et dans le cas de la Côte d’Ivoire, il est question de venir à bout du Président Gbagbo par tous les moyens. A la Cpi, l’Elysée soutient ouvertement le faux conçu par la Droite française
contre le Président Gbagbo, qui veut affranchir la Côte d’Ivoire de la domination française. Mais après avoir tout essayé, la réalité est que le Président Gbagbo tient le bon bout avec une capacité de résistance indubitable. Ce qui déjoue tous les plans de la mafia françafricaine. Après plusieurs négociations et propositions indécentes, la France a finalement décidé de faire main basse sur le Fpi. En pensant ainsi, couper l’herbe sous les pieds au Président Gbagbo. La visite de François Hollande en Côte d’Ivoire s’inscrit dans cette logique. A savoir, faire plier le Fpi, le contraindre à prendre part au gouvernement Ouattara et participer aux élections de 2015. Et un diplomate italien en poste en Europe, relève même ce complot contre la Côte d’Ivoire. «Tout est clair. La France veut contraindre le Fpi à participer aux élections de 2015 et après, partager le pouvoir avec Ouattara. Il reste au Fpi de savoir tenir jusqu’au bout. Car abandonner
Gbagbo serait une option suicidaire pour ce parti», explique-t-il. Certains cadres du Fpi qui ont très vite mordu à cet appât, font actuellement des pieds et des mains pour se positionner. «C’est notre tour», font alors savoir maladroitement ces cadres. Mais l’incongruité est à venir. Et on s’étonne bien si ces cadres ont vraiment milité au Fpi. «Les blancs sont trop puissants, on ne peut rien contre eux. Faisons ce qu’ils nous demandent», lâchent incongrument, ces prétendus militants du Fpi qui, à la vérité, souffrent gravement du complexe du blanc. «Les diplomates ne veulent pas de Gbagbo, de quoi vous vous mêlez. Le discours de Koua Justin gène les diplomates», s’est empressé de dire un haut cadre du Fpi, lors d’une rencontre informelle avec certains responsables de ce parti. On comprend donc pourquoi ce jeune leader a été débarqué comme un malpropre, de la tête de la Jfpi qu’il a pourtant sauvée. Ce qui a même provoqué la libération de tous les prisonniers politiques. Dans cette guerre contre la Côte d’Ivoire, le régime avec le soutien de ses parrains parisiens et même au sein du Fpi est aussi dans une logique du pire. «L’opération neutraliser Sangaré» est en préparation avec la caution de certains cadres du Fpi. En l’absence du Président Gbagbo et de Simone Gbagbo qui sont dans les liens de la détention, le professeur Sangaré Aboudrahamane reste le gardien de la ligne du Fpi. «Il n’a pas encore parlé. Mais il observe, sa seule parole vaut un congrès», explique même un cadre du Fpi. «Selon ce que nous savons, il y a des gens qui sont allé dire aux hommes de ce régime qu’il y a certaines personnes qui les gènent au Fpi. Il faut donc les éliminer par tous les moyens», révèle sur un ton un peu grave, un autre responsable du Fpi. Selon des fuites en provenance de certaines officines du régime, il est question d’éliminer le professeur Sangaré comme cela a été le cas avec Diagou Gomont, anciennement maire de Cocody, mort dans des circonstances troubles dans son exil ghanéen. Une fois ce forfait accompli, le régime pourrait avec le soutien de ses sous-fifres qui pullulent dans plusieurs instances dirigeantes du Fpi, mettre la main sur ce parti et en faire ce qu’il veut. En fait, en faire une opposition plus aux ordres de Paris que de la base. Avec des consignes et des «mots d’ordres» régulièrement pris auprès de l’ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire. Comme on le voit, le fruit est dans le vers. Et on comprend pourquoi la direction du Fpi est complément coupée de la base quand il s’agit de la question de la libération du Président Gbagbo. Depuis, la colère ne fait que monter à Yopougon, Cocody, Marcory, Port-Bouët, Adjamé… car les militants ne comprennent plus rien. «Le Fpi dit quoi par rapport au Président Gbagbo ?» Ne fait que s’interroger la base. Et le régime qui nourrit une peur bleue du Président Laurent Gbagbo peut se permettre de dire ce qu’il a envie d’entendre aux enquêteurs de la Cpi et à ses parrains. «Les Ivoiriens ont tourné la page Gbagbo». C’est ce discours que les hommes de Ouattara récitent régulièrement devant ses parrains. Pourtant c’est tout le contraire qui se passe en Côte d’Ivoire. «Il n’y a pas longtemps que j’ai eu une séance de travail avec un diplomate français, je lui a démontré qu’en Côte d’Ivoire, c’est Gbagbo ou rien. Et je crois qu’il m’a compris», explique à cet effet, un responsable du Cojep, le mouvement politique de Blé Goudé, lui aussi dans les liens de la détention à la Cpi.

In Le Temps
Jeudi 24 Juillet 2014
Lu 482 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par kaze le 24/07/2014 03:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
celui qui ecarte gbagbo ne mobilisera pas 100 personnes

2.Posté par sham le 24/07/2014 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
celui ki ve se présenter sous le fpi doit avt tt dfendr nos ideologie et actu ns som gamer liberation de gbagbo sa fem et les otr san koi il perd son tps k il ora la honte de sa vi tlmt ns alon le desavouer

3.Posté par Akossia Pierre le 25/07/2014 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a rebondissement de la crise au FPI. Il semblerait qu’Affi N'guessan reculerait et reviendrait sur ses nominations insensées. Il y a maintenant de l’incertitude sur le Comité central de samedi, à cause de cette reculade honorable.

Affi N’Guessan Pascal est d’accord de réintégrer tous ceux qui ont été humiliés par limogeage et rétrograde. Merci !

Le grand patriote Nick de Bessou nous livre la traitrise d’Affi, je préfère ne pas en parler.

Si Affi met de l’ordre dans la baraque du peuple de Côte d’Ivoire, je n’ai plus de raison à lui en vouloir et c’est cela la démocratie.

Le président Laurent Gbagbo a offert un bien à notre pays qu’est le FPI, nous avons intérêt à l’entretenir. « Symbole de l’unité nationale, où les grands hommes doivent donner les directives sages pour le bien-être du peuple ivoirien, dans le respect. »

Vive FPI !

Affaire à suivre !

4.Posté par souba le 25/07/2014 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
est-ce que cette france peut contreindre ce peuple à aller aux élèctions ? je dis non donc mettre les leaders du fpi en prison ,ceux là même qui luttent pour ce peuple ,alors cela ne fera qu'empirer la situation parce qu'affi ne pourra jamais convaincre ce peuple à le suivre ,donc il ne sera rien chers français d'essayer parce que cela vous portera préjudice et que vous sachiez que les autres peuples francophones que vous bernez sont différents de celui de la côte d'ivoire et que ni toi hollande ni ceux qui sont sur place ne pourront faire abdiquer quoi que ce soit à ce peuple.
à bon attendeur salut.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1180 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1391 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 637 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : RAMSES DE KIMON - NO REASON (Clip HD MG) https://t.co/nyBU1DdQcU https://t.co/grXxvHLroH
Jeudi 8 Décembre - 20:46
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebriés à Anankoua... https://t.co/i0lWaEuTjr https://t.co/dVnSw9l0Vm
Jeudi 8 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes : La Commission électorale publie une "liste définitive" de... https://t.co/eMJXladLPn https://t.co/F4WMvUvoz0
Jeudi 8 Décembre - 10:42
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - 25e anniversaire de l’UNJCI : 15 journalistes distingués dans l’ordre du... https://t.co/kYve8SiJSl https://t.co/45g4qQlmeD
Jeudi 8 Décembre - 10:26

Facebook

Partager ce site