Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire : Manifestation à Abidjan contre l’enlèvement de jeunes lycéennes au Nigeria


Un sit-in a été organisé lundi devant les locaux de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Abidjan pour protester contre l'enlèvement de plus de 200 jeunes lycéennes au Nigeria, à l'appel des organisations de promotion des droits de la femme et de la jeune fille de Côte d'Ivoire.

"Nous voulons nous faire entendre par l'opinion nationale et internationale, exprimer notre indignation et faire des recommandations à l'institution sous-régionale dont fait partie le Nigeria", a expliqué Pedan Marthe Coulibaly, au nom de la douzaine d'organisations féminines initiatrice de la manifestation.

Sur place, les manifestantes, au nombre d'une centaine, selon les organisateurs, ont été reçues par le chargé des affaires politiques de la CEDEAO, Abraham Doukouré, devant qui elles ont fermement condamné l'enlèvement de plus de 230 lycéennes par la secte islamiste Boko Haram.

Elles ont appelé les chefs d'Etat et de gouvernement africains, particulièrement l'Etat nigérian à "prendre toutes les mesures nécessaires afin de retrouver ces petites filles" et à "employer tous les moyens afin de protéger les petites filles d'autres enlèvements".

Les organisations féminines de promotion des droits de la femme et de la jeune fille de Côte d'Ivoire ont également lancé un appel à l'Union africaine et à la communauté internationale afin qu'elles apportent "un appui sécuritaire" au Nigeria et à la Commission de la CEDEAO dans la lutte contre "le terrorisme et l'expansion des groupes intégristes et la secte intégriste au Nigeria".

"Nous lançons un appel à la CEDEAO, à l'Union africaine et à la communauté internationale d'associer les femmes à toute action d'échanges et de négociation de haut niveau, pour les résolutions à prendre dans le but de la libération des filles enlevées", ont exhorté, en outre, les organisations féminines.

Par ailleurs, dans un communiqué publié lundi, le Front populaire ivoirien (FPI), de l'ex président Laurent Gbagbo, a dénoncé avec "la dernière énergie" et condamné "vigoureusement" l'enlèvement des jeunes filles non sans demander leur "libération sans condition".

Le FPI n'a pas manqué de demander, lui aussi, à l'Union africaine de "s'impliquer activement" dans la lutte contre le terrorisme tout en invitant les Etats africains et la société civile africaine à "faire preuve de prospective et de solidarité face aux actes de terrorisme".

Le 14 avril, le groupe islamiste radical Boko Haram a enlevé plus de 200 jeunes filles dans un lycée de la ville de Chibok, dans le Nord-Est du Nigeria, menaçant de les "vendre" comme "esclaves" ou de les "marier" de force.

L'acte, sans précédent, a entraîné une mobilisation internationale autour du slogan "Bring back our girls", né au Nigeria, pour demander au gouvernement et à l'armée de faire plus d'efforts pour libérer les adolescentes.

Des personnalités du monde entier, comme la Première dame des Etats-Unis, Michèle Obama, et la veuve de Nelson Mandela se sont associées à la campagne.

La communauté internationale a unanimement condamné l'acte "terroriste" à travers l'engagement de pays comme les Etats Unis, la France, le Royaume Uni et la Chine à mettre hors d'état de nuire la secte Boko Haram.

Le gouvernement français a organisé samedi à Paris un sommet sur la sécurité au Nigeria qui a regroupé les chefs d'Etat voisins du Nigeria.

Xinhua
Mardi 20 Mai 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2130 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1922 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 884 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


L’hypocrisie Des Panafricons Sur L’esclavage Des Noirs En Libye: Certains africains, en particulier camerounais, so… https://t.co/s6p3GrAztb

Facebook

Partager ce site