Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire - FPI : paroles d’anciens exilés

Ils ont été ministres ou conseillers spéciaux de Laurent Gbagbo. Tous ont quitté la Côte d’Ivoire après son arrestation, le 11 avril 2011. De retour à Abidjan, quatre anciens exilés membres du Front populaire ivoirien (FPI) ont accepté de raconter leur histoire, trois ans après la crise postélectorale.


Anne Gnahouret, dans l'ancienne résidence de Pascal Affi N'Guessan le 9 mai. Crédits : Emilie Regnier pour J.A.
Anne Gnahouret, dans l'ancienne résidence de Pascal Affi N'Guessan le 9 mai. Crédits : Emilie Regnier pour J.A.
Voho Sahi, rentré le 14 février 2014

Nous sommes le 14 avril 2011. Ministre de la Culture du gouvernement de Gilbert Marie N'gbo Aké, Voho Sahi décide de quitter la Côte d’Ivoire. "Après l’arrestation de Laurent Gbagbo (le 11 avril), certains ont choisi de rejoindre le Premier ministre et d’autres membres du gouvernement à l’hôtel de la Pergola qui était sous la protection de l’Onuci. J’ai préféré partir", explique-t-il. Réfugié dans le quartier Riviera III, Voho Sahi quitte la capitale économique sur une pirogue par la lagune et rejoint Grand-Bassam. Un ami viendra le chercher pour l’accompagner au Ghana, puis au Togo. Il y séjournera jusqu'au 14 février 2014.


Militant du Front populaire ivoirien (FPI) et collaborateur de Gbagbo depuis les années 1990, Voho Sahi fut son conseiller spécial chargé de l’éducation et des affaires culturelles pendant dix ans et son représentant auprès de l’Organisation internationale de francophonie (OIF).

À Lomé, il fait tout pour s’intégrer dans la vie culturelle du pays, organise des spectacles, participe à un cercle de poésie (Le Cénacle) et écrit même un recueil de contes. "Il fallait que je reste actif sur le plan intellectuel. On est à l’aise lorsque l’on fait ce qu’on aime. Être entouré de gens qui ont les même centres d’intérêts est apaisant".

Comme beaucoup d’exilés, la libération du président du FPI, Affi N’Guessan, et des autres cadres du parti en août 2013 a été le détonateur. "Ça voulait dire que la guerre avait cessé". Plusieurs mois passent avant qu’il ne se décide à prendre contacts avec le président de son parti. Il regagnera Abidjan peu de temps après à bord d’un avion Air Côte d’Ivoire.

Depuis, il a retrouvé son poste de professeur de philosophie à l’université de Cocody et intégré le cabinet d’Affi N’Guessan.

Anne Gnahouret, rentré en décembre 2013

Ambassadeur en Angola (2002-2207), puis au Mexique et à Cuba, Anne Gnahouret intègre le gouvernement de Gilbert Marie N'gbo Aké en décembre 2010. Elle est nommée ministre en charge de la Solidarité, de la Reconstruction et de la Cohésion sociale.

Le 30 mars 2011, sa maison est détruite. Gnahoré se réfugie dans un quartier proche de la résidence de Laurent Gbagbo. "J’entendais tout. À chaque fois que les bombes tombaient, ma maison tremblait", explique-elle, assise dans une annexe de l’ancienne demeure d'Affi N’Guessan que ce dernier met à disposition du parti. La maison a été pillée pendant la crise. Aujourd’hui des ouvriers s’affairent pour lui donner une seconde vie.

Anne Gnahouret poursuit : "Après l’arrestation du président, nous étions tous recherchés, alors j’ai fui au Ghana dans la précipitation à bord de la voiture d’une connaissance de sa fille. Au départ, on ne savait pas qui était parti. On ne s’était pas concerté, chacun cherchait à se mettre à l’abri. C’est au bout de quelques mois que l’on a découvert que tel ou tel connaissance était aussi en exil".

À Accra, elle est hébergée par une amie ivoirienne, aidée financièrement par sa famille et des proches. Deux ans plus tard, en décembre 2013, l’ancienne diplomate met fin à son exil. "J’ai considéré que je serai en sécurité en Côte d’Ivoire. Les difficultés financières, la libération des cadres du FPI ont également pesées", confie-t-elle.

Aujourd’hui, sa maison a été libérée, mais ses comptes sont encore bloqués.

Lire l'article sur jeuneafrique.com
Vendredi 16 Mai 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site