Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Côte d'Ivoire: Adresse à Madame Dominique Ouattara


Nous n'allons pas répondre à chaque mot, à chaque phrase de Madame Ouattara. Si nous le faisions, il serait difficile de ne pas descendre dans l'insignifiance de ses propos. Alors, nous conseillerons au couple Ouattara ce qu'il aurait fallu faire tout simplement.
La constitution d’un modèle social repose sur quatre éléments interdépendants ; un marché du travail et une norme d’emploi, les règles qui président à la représentation et la négociation sociale, un système de droits de protection et l’organisation des services de base rendus à la population. Cet ensemble de principes et de pratiques demeure du seul ressort des états. Il joue un rôle prépondérant dans la compétitivité relative des nations et tous les états modernes s’attèlent à le sauvegarder.
Le cas de la Côte d'Ivoire impose trois constats :
1 Le modèle social ivoirien est en faillite, plombant ainsi l’avenir du pays.
2 Cette faillite découle d’un quinquenat de politiques à la fois schizophrènes et clientélistes.
3 La réinvention du modèle ivoirien adapté à une société moderne ouverte du 21ème siècle passe par une révolution démocratique et sociale mais plus encore intellectuelle et morale.
Le modèle social ivoirien a été entièrement inspiré de la petite cathéchèse ultra-libérale des années Thatcher et Reagan. Performant dans le contexte de la société de plein emploi, la politique du tout privé dont Monsieur Ouattara fait le copier-coller , se révèle totalement inadaptée à la période de chômage structurel et conjoncturel que connaît notre pays. Dans nos pays où le tissu industriel privé est étriqué, le marché du travail est largement administré par l’Etat qui emploie directement ou indirectement une grande partie de la population active. Du pain béni pour Monsieur Ouattara qui pouvait procéder à des licenciements massifs des ivoiriens qualifiés pour les remplacer par ceux du nord et des citoyens de la CEDEAO qui ont pris les armes pour le porter au pouvoir provoquant ainsi la faillite du modèle à quatre niveaux.
1 Faillite financière, avec le déficit endémique du système de collecte des principales régies financières. Le port et les impôts sont en dessous de leur niveau d'il ya 4 ans alors que les fabriquants de slogans d'Abidjan nous chantent tous les jours que les entreprises et les bateaux se bousculent aux portes de la Côte d'Ivoire.
Les recettes des impôts s'effondrent au même titre que celles des douanes et du principal port du pays.
Les impôts viennent d'enregistrer un déficit de 81 milliards par rapport aux 1559 bugétisés.
Dix-huit (18) milliards pour les douanes.
Le Port Autonome d'Abidjan accuse une baisse notable de compétitivité. Les trois secteurs pourvoyeurs de ressources de l'état sont en déliquescence.
Tous ces manques à gagner alors que le régime de falcificateurs nous annonce des taux de croissance à la chinoise, des entreprises se bousculant aux portes du pays.
Où passent alors les diverses taxes payées par ces entreprises? Directement dans les poches des prédateurs qui nous gouvernent?
C'est le résultat d'une faillite opérationnelle déjà diagnostiquée par plusieurs rapports d'experts, avec des services publics entrés dans une gamme de rendements décroissants par manque de cadres compétents dans les différentes régies financières.
Le premier responsable des impôts, Monsieur Abinan Pascal reconnait ce déficit de compétence même s'il le fait de manière voilée quand il dit: "... nous devons poursuivre nos efforts et travailler sans relâche..., miser sur les services d'assiette, le recouvrement...et le renforcement du contrôle..."
2 Faillite opérationnelle, avec des services publics entrés dans une gamme de rendements décroissants,
3 Faillite économique, avec la cannibalisation de la base productive de l’économie ivoirienne qui est l'agriculture par l’effondrement de sa compétitivité - "le racket, l'insécurité et les prix d'achat très bas payés aux producteurs, la dégradation des conditions de vie des agriculteurs depuis bientôt cinq ans poussent ceux de l'est ivoiriens à vendre leurs productions de café et cacao au Ghana voisin. Des individus armés n'appartenant à aucun corps des forces de l'ordre sillonnent les villages et campements. De la plantation en passant par le magasin de stockage jusqu'au port d'Abidjan, les producteurs perdent plus de 32% de leurs revenus par la faute des bandes armées qui érigent des barrages à divers endroits, exigeant des planteurs des droits de passage..." Ce n'est pas un journal de l'opposition qui le dit mais le journal dirigé par Venance Konan le griot zélé de Monsieur Ouattara.

4 Faillite sociale, avec un taux de chômage aux alentours de à 25% depuis cinq ans pour les Ivoiriens de souche et l’emballement de l’exclusion, la pauvreté des jeunes, la montée en flèche des inégalités entre les générations, les statuts et les niveaux sociaux, la ghettoïsation et la discrimination systématique de ceux qui ne viennent pas du nord.
L’effondrement du modèle social ivoirien trouve sa source dans le refus de l’adapter, de passer à la gestion démocratique, dans le choix ruineux de chercher à tout prix à préserver les avantages de la tribu et du clan. La détermination des Ivoiriens et les démarches boiteuses des Ouattara élimineront en effet la rente que procure l'appartenance au clan et à la tribu. Il n'est donc pas encore tard de discuter comme le demande le Premier ministre Charles Konan B.
Mais le pouvoir ivoirien, confit dans son rêve insensé, demeure mobilisé vers la préservation chimérique d’un modèle tribal et clanique sans avenir au lieu de se mettre en phase avec le monde du 21ème siècle. Sous couvert de sauvetage d’un système de rente profondément inégalitaire et asocial, elle poursuit depuis cinq ans, une politique clientéliste.
La Côte d'Ivoire d'aujourd’hui est à l’image du royaume des mossi des Mogho Naba; ses leviers du développement sont stérilisés par un modèle social et économique d’un autre âge.
La question du modèle s’affirme centrale pour la compréhension de la crise ivoirienne comme pour sa solution, qui ne passe ni par la cécité, ni par la surdité de Monsieur Ouattara quant aux demandes de l'opposion et même du peuple ivoirien, encore moins par l'assassinat pur et simple de jeunes manifestants aux mains nues. mais bien par une remise en question qui se déclinerait ainsi :
Le progrès économique et social par la reconnaissance enfin du moteur démographique en ne laissant pas en marge près de 60% de la population sous le prétexte que cette part n'épouse pas ses idées rétrogrades.
La production précède et conditionne la redistribution, étant entendu que la création de richesses durables constitue la seule garantie pérenne de la solidarité. La base de notre économie démeure l'agriculture. Il faut arrêter de punir les agriculteurs et leur payer des prix rémunérateurs.
Toute forme de travail est préférable au chômage du triple point de vue du lien social, du dynamisme de l’économie et de la démocratie.
De manière claire, doivent être débridés plusieurs moteurs essentiels de la croissance et de l’emploi ; c’est-à-dire le travail, la production, l’arrêt de l’exode des talents et des cerveaux.
Au lieu d’une thérapie de choc et d’une cure d’assainissement de ses modèles économique et social pour retrouver la paix sociale véritable socle de la compétitivité économique Monsieur Ouattara adopte la fuite en avant, les solutions de facilité et de court terme en provoquant le chaos dans un pays qu'il a découvert apaisé.

Autre Presse
Mercredi 30 Septembre 2015
Lu 399 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1163 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1749 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1379 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 629 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25
ladepechedabidjan : France / François Hollande renonce à sa propre succession : Quel courage historique, et... https://t.co/XAbvcODy06 https://t.co/4yFDc0Ptoq
Lundi 5 Décembre - 06:15
ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35

Facebook

Partager ce site