Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Conseil National de la Presse - Dramane Ouattara en colère, change tout


Conseil National de la Presse - Dramane Ouattara en colère, change tout
Il y a des vérités qu’on ne peut pas cacher. Après plusieurs menaces et intimidations pour museler Le Temps, le Cnp alors dirigé par Eugène Dié Kacou s’est retrouvé dans l’obligation morale de reconnaître que ce journal est le premier quotidien national. C’est en effet le classement de ce dernier semestre 2012. Une nouvelle qui n’a pas été au goût de Ouattara. Qui a été complètement irrité par le fait que Le temps, un quotidien de l’opposition soit classé premier journal national, devant Fraternité-matin l’organe gouvernemental. Une première pratiquement en Côte d’Ivoire. Il n’y a pas de débat.

Cela ne peut pas plaire à Ouattara. Il a alors décidé de frapper très fort, après avoir menacé les gardiens de son image. Plusieurs patrons des organes de presse qui lui sont proches, se sont vus copieusement «lavés» par l’homme qui ne comprend pas que Le temps soit premier quotidien national. «On nous a demandé comment nous nous sommes arrangés pour que Le temps soit premier quotidien national. En tout cas, nous avons été sévèrement menacés. Ils nous ont dit que si nous ne voulons pas faire notre travail, nous seront balayés», explique, le patron de l’un des nombreux organes chargés de polir l’image de Ouattara.

Depuis la semaine dernière, la presse du pouvoir, surtout les journaux proches du Pdci et de Soro Guillaume ne sont plus subventionnés par la présidence de la République. Le pouvoir leur reproche une mollesse face aux publications patriotiques. «Le pouvoir trouve qu’il nous donne de l’argent pour rien. Ils trouvent que nous ne faisons pas le poids devant Le Temps et les autres journaux de l’opposition», lâche le directeur de publication d’un confrère proche du plus vieux parti de Côte d’Ivoire. Et Ouattara ne s’est pas arrêté là. Sur conseil de l’aile extrémiste de son parti, il est allé balayer Eugène Dié Kacou, le tout puissant patron du Cnp. Ce dernier a été remplacé depuis le mercredi 23 mai 2012, par le doyen Raphael Lakpé, un pur et dur du Rdr.

Que reproche-t-il à Dié Kacou ? Le pouvoir qui ne supporte pas du tout la contradiction, trouve qu’il n’en fait pas trop, malgré les suspensions grossières et injustes qu’il impose pourtant régulièrement à la presse bleue. On ne citera pas les autres confrères proches du Président Gbagbo qui ont été plusieurs fois interdits dans les kiosques. Mais Le temps seul, est aujourd’hui à 4 suspensions. Drôle quand même pour des gens qui se disent pourtant démocrates. Ils oublient que dans une démocratie, on ne suspend pas un journal. Même de l’opposition soit-il.

"On nous a menacé ici à plusieurs reprises."

On nous a exactement dit ceci : «On vous a mis là pour quoi» ? Vous ne voyez pas ce que les journaux écrivent sur le Président ? Si vous ne voulez pas faire votre travail, on va vous dégager pour mettre de nouvelles personnes, des gens qui peuvent travailler», révèle un membre du Cnp version Dié Kacou. La menace a été mise à exécution. Ouattara vient de placer au Cnp des gens qui peuvent «faire son travail». La presse proche de l’opposition est donc en danger. Amadou Soumahoro avait déjà donné le ton. «Tous ceux qui s’attaquent à Ouattara seront envoyés au cimetière». Et comme dans une démocratie, on n’envoie pas son adversaire au cimetière, le monde a, ici, l’occasion de juger de ce qui se passe en Côte d’Ivoire.

Guehi Brence in Le Temps
gbrence02063193@yahoo.fr
Samedi 26 Mai 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2129 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1921 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 881 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site