Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Condoléances au domicile de Nady Rayess : Jean-Louis Billon, Georges Ouégnin, la présidence de la République aux côtés de la famille éplorée


Condoléances au domicile de Nady Rayess : Jean-Louis Billon, Georges Ouégnin, la présidence de la République aux côtés de la famille éplorée
Décédé le lundi 2 janvier 2012 dans un crash d'avion, Nady Rayess sera inhumé le vendredi 7 janvier prochain. Depuis lundi, de nombreuses délégations se succèdent à son domicile pour la présentation de leurs condoléances à sa famille. Hier mardi, c'est M. Jean Louis Billon, à la tête d'une forte délégation de collaborateurs de la Chambre du commerce et d'industrie ivoirienne, dont le défunt Pdg du groupe Olympe était membre, qui a été le premier à aller dire sa compassion à la famille éplorée. A sa suite, une délégation de guides religieux de la communauté libanaise, de l'ambassadeur George Ouégnin, suivie de la direction générale d'Edipresse ainsi qu'une forte délégation de Fraternité Matin conduite par la Pca Zunon Kipré et le Dg Venance Konan, ont respectivement dit leur ''yako'' à la famille. Il y a eu après le département de la communication de la Présidence de la République, avec sa tête Amadou Gon, dit petit Amadou, qui aussitôt après la résidence familiale, s'est rendue au siège du Groupe Olympe sis à Marcory zone 4 pour présenter ses condoléances à l'ensemble des rédactions de ce groupe: « Vu la nature de notre collaboration avec le groupe Olympe et son Pdg, Nady Rayess, on ne pouvait qu'être choqué devant la brutalité de sa perte. Nous sommes donc là pour vous présenter nos condoléances. Nous venons de la famille naturelle, il était bon pour nous de passer voir sa deuxième famille qui est sa famille professionnelle. », a fait savoir le responsable de la communication présidentielle. Pour sa part, le rédacteur en chef de L'inter, Félix D Bony, a salué cette visite qu'il a qualifiée d'amicale et de fraternelle en ce moment difficile que connait son groupe. « En accourant sur le lieu du drame, nous aurions voulu tout entendre sauf qu'il a péri. Il nous a fallu voir son corps pour accepter cette vérité. Aujourd'hui, quel groupe Olympe sans Nady Rayess qui en est l'inspirateur, le manager? », s'est-il interrogé. Avant de se retirer, la délégation a promis d'être présente à toutes les étapes des obsèques.

Germain DJA K

Nady, l’architecte

Le 2 janvier 2012, Nady Rayess, Président-directeur général du groupe Olympe (Soir Info, L'inter et Star Magazine, disparaissait dans le crash de son aéronef privé, dans le village de Vitré I. Abidjan, ville où il s'est établit, vit au rythme de ses réalisations. Zoom sur le parcours et les œuvres de ce pionnier de la presse privée indépendante en Côte d'Ivoire. C'est en 1993 qu'il se lance véritablement dans l'édition avec le quotidien du soir « Bonsoir ». Un an plus tard, Nady Rayess, fin communicateur, crée « Soir Info » en rangeant aux calanques grecs « Bonsoir » suite à des querelles. Avec ce quotidien qui ne bénéficie d'aucune chapelle politique et dont la ligne éditoriale « épouse » la neutralité, l'accent est mis sur les faits divers pour trancher avec les autres titres créés à l'avènement du printemps de la presse. Viendra « Douze », pour permettre aux férus du sport de disposer d'informations pointues sur les différentes disciplines sportives. Quelques années plus tard, il lance « Star Magazine » pour tâter le milieu du show-business. C'est un coup de maître. Car, la gent féminine qui avait besoin d'informations people, fait de ce magazine le plus coté en Côte d’Ivoire. Cette expérience jalonnée de succès permet au Président directeur général du groupe Olympe de lancer, dans un laps de temps, « Fam Photo-roman ». Nady Rayess donne une fois encore l'occasion aux femmes de rêver. L'homme ne dort pas sur ces lauriers. En 1998, il crée L'inter, premier quotidien ivoirien d'informations internationales. Courageux, l'homme savait prendre le risque et ne rechignait devant rien. Par sa vision, sa clairvoyance et son don de l'anticipation, il a su bâtir le plus important groupe de presse privée indépendante de Côte d'Ivoire, avec les titres phares, « Soir Info », « L'inter » et « Star Magazine ». Il a ajouté à ce palmarès très élogieux, une grande imprimerie qui édite aussi bien les journaux de son groupe que ceux du pouvoir en place et de l'opposition. Nady Rayess n'avait pas seulement le flair pour les affaires. C'était un meneur d'hommes, attentif aux problèmes des autres. Il ne cessait de voler au secours de ses employés et tous pouvaient compter sur ses conseils avisés et sa largesse. Par ses actions, il a su construire une équipe cohérente et disciplinée de collaborateurs autour de lui. A travers ses entreprises, le président directeur général du groupe Olympe a contribué à la lutte contre le chômage. L'homme a également permis l'insertion socio-professionnelle des jeunes en créant des centaines d'emplois. Le groupe Olympe à lui seul compte plusieurs centaines de travailleurs. De jeunes étudiants devenus aujourd'hui cadres et responsables de familles et de communautés par son magnanime. On ne pourra pas parler de ce grand bâtisseur, sans faire un clin d’œil à ses actes posés en faveur du développement de la presse privée en Côte d'ivoire. Grâce à son soutien et à sa générosité, Nady Rayess a aidé et encadré des jeunes promoteurs qui ont émergé aujourd'hui. Le président du Groupe le Réveil, Dénis Kah Zion, n'a pas manqué de le signifier dans l'une de ses lettres adressée à son « grand-frère » , comme il aimait à appeler le défunt. « Nady Rayess fut effectivement pour moi un grand-frère. Nady Fut un bienfaiteur. Il fut surtout le promoteur discret et bienveillant du journal « Le Nouveau Réveil ». (…). Nady Rayess a été aussi l'inspirateur et le promoteur du groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire (Gepci). Si j'ai passé deux mandats à la tête du Gepci, c'était par la volonté de Nady qui s'est investi à sa création , mais qui n'était pas homme à vouloir prendre la tête des associations », a-t-il écrit. Hélas, Nady s'en est allé trop tôt. Mais il laisse derrière lui une œuvre de grande dimension. Il fut de l'envergure des grands bâtisseurs. L'un de ceux qui ont cru en l'avenir de la presse privée en Côte d'Ivoire. Adieu le bâtisseur.

Elysée YAO

Nady : Un travailleur acharné

Depuis le 2 janvier 2012, Nady Rayess, Président directeur général du groupe Olympe n'est plus. Il s'en est allé suite au crash de son avion privé. Une vive émotion s'est emparée des travailleurs de ce groupe de presse. Étreints par la douleur, ils apprécient la mobilisation des Ivoiriens à leurs côtés. De même, ils se réconfortent mutuellement et se remémorent les temps forts passés avec leur « capitaine ». Que retenir du pèlerinage terrestre de Nady Rayess en ce qui concerne sa vie professionnelle? Outre les nombreuses qualités humaines, notamment, que l'on lui reconnaissait, ce chef d'entreprise était un travailleur acharné qui ne se satisfaisait pas des « à peu près » mais bien au contraire, du travail bien fait. Toujours à la tâche. Nady Rayess savait se rendre chaque fois disponible pour ce qui avait trait au travail. Quotidiennement il « bombardait » les boîtes mail des journalistes, des informations glanées ça et là sur les sites internet et d'autres sources. Son ordinateur, ont confirmé ses proches, n'était presque jamais fermé. Un winer qui s'est employé à stimuler ses collaborateurs en instituant en interne de nombreuses primes dont celle de la « meilleure Une du mois ». Il savait apprécier l'effort et récompenser le méritant. « J'ai doublé la prime d'Irène Barth (journaliste à L'Inter et Super Ebony 2010, ndlr) d'un million de francs Cfa. Je l'ai élevé au rang de chef de service bien sûr avec effets financiers. Ramenez -moi des prix et je vous récompenserai », avait-il souligné le 26 novembre 2011. C'était à l'ouverture d'un séminaire que les journalistes de Soir Info avaient organisé dans le but de booster les chiffres de vente et rafler les prix d'excellence et de meilleures plumes en Côte d'Ivoire et dans le monde entier. Une initiative que Nady Rayess avait trouvé très bonne et avait dit en attendre les résolutions. La direction générale, s'était-il engagé, trouvera les moyens pour accompagner les journalistes mais attendra en retour des résultats concrets. Aussi, ne manquait-il pas d'occasions de fouetter l'orgueil des journalistes de Soir Info en leur montrant le poster géant de la lauréate du dernier Ebony placardé à l'entrée du groupe. « J'attends le vôtre », aimait-il à dire en les taquinant. D'ailleurs, les largesses faites à Irène Barth ne sont pas un cas isolé. Chaque fois qu'un journaliste a remporté un prix (prestigieux), le Pdg a ainsi réagi. Un encouragement certes, mais surtout, un moyen de stimuler la saine émulation. Condescendant à l'humaine condition, Nady Rayess avait des défauts qui ne sauraient retenir notre attention, au moment où nous lui rendons cet hommage. Au contraire nous voulons garder pour nous et nous en inspirer, le témoignage d'un homme d'affaires amoureux du travail et du travail bien fait. En effet, ce 2 janvier, plutôt que de se laisser aller à la contemplation du paysage exotique de la cité balnéaire d'Assinie et de s'octroyer un jour férié, comme de nombreux Ivoiriens, il lui tardait à Nady, de reprendre le service. Aussi, s'était-il empressé de retourner à Abidjan. Mais les défaillances techniques de l'oiseau de fer (d'après les témoignages) ne lui permettront pas d'arriver à bon port. Merci Patron pour tout. Merci surtout de nous avoir montré ce bel exemple : « le travail d'abord ». Nous ne t'oublierons pas !

Jonas BAIKEH

In L'INTER
Mercredi 4 Janvier 2012
Lu 576 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Décès à Abidjan de la célèbre actrice et comédienne ivoirienne Marie... https://t.co/71uZxinjol https://t.co/nJL0DpbHSM
Jeudi 8 Décembre - 10:05
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son... https://t.co/WIYtoRshAC https://t.co/vApbyQ71Z0
Mercredi 7 Décembre - 17:56
ladepechedabidjan : À PROPOS DE LA MALADIE DE MARIE LOUISE ASSEU - LES PRÉCISIONS DE SES PROCHES : "IL N'Y A... https://t.co/wi6kteTCK4 https://t.co/sostGDyoaQ
Mercredi 7 Décembre - 15:57
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Le Bâtonnier entend privilégier ’’ la liberté de choix’’ de la défense... https://t.co/CXomA7ZR2U https://t.co/qulpFE2IhX
Mercredi 7 Décembre - 15:22

Facebook

Partager ce site